Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Zidane, un portrait du XXIème siècle

Note : 3/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Zidane, un portrait du XXIème siècle

Un film de Philippe Parreno , Douglas Gordon avec Zinedine Zidane

Genre : documentaire - Durée : 1h30 - Année de production : 2004

Date de sortie cinéma : 24 Mai 2006

Distributeur :

Ce film est à l'affiche de 1 cinémas

Visitez le site officiel du film

Philippe Parreno
Douglas Gordon
Zinedine Zidane
Proposer un fond d'écran »

Zidane, un portrait du XXIème siècle, le film

  • Zidane, un portrait du XXIème siècle

    Synopsis

    C'est le portrait cinématographique en action et en temps réel d'un des plus grands joueurs de football de tous les temps, Zinédine Zidane. Le spectateur du film sera plongé dans l'univers, la psychologie et le corps de l'athlète en mouvement, une expérience originale jamais menée auparavant.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Zinedine Zidanelui-même
  • LISTE TECHNIQUE
    Philippe Parreno
    Douglas Gordon
    Anna Lena Vaney
    Darius Khondji
    Randy Thom
    Hervé Schneid
    Tom Johnson
    Mogwai

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Zidane, un portrait du XXIème siècle »


  •  le 04 Juillet 2007 par

    D'un côté, il y a les footeux, de l'autre, les autres. Et la propension des premiers à adorer Zidane et à peu près égale au potentiel de rejet viscéral des seconds. Pourtant, en adoptant un point de vue des plus neutres, ce Portrait du 21ème siècle (titre ô combien pompeux, certes) est une vraie curiosité, une oeuvre d'art unique et attirante, aux multiples degrés de lecture. D'abord, c'est beau. Passées les cinq premières minutes, où les images sont hachées et granuleuses (plus tard, on comprend que c'est le générique, et on apprend qu'il est fait par les artistes très en vogue connus sous le nom de M/M), Zidane est d'abord foudroyant de beauté plastique. Un enchainement de tableaux vivants prenant pour héros un homme dont certains ont fait un Dieu, mais en tout cas un homme pas dégueu à regarder, et dont le regard sage impose une sorte de respect immédiat et d'inévitable fascination. On a beau se foutre du foot, il y a là-dedans quelque chose d'irrémédiablement puissant. On peut voir également Zidane comme un véritable portrait, celui d'un homme dont on a tant vanté le génie mais qui passe environ une heure par match à attendre qu'on veuille bien le solliciter. En cela, le football n'est pas si éloigné de la comédie : patienter pendant de longs moments, puis se transcender l'espace de quelques secondes, puis attendre de nouveau. On sent chez ce mec une frustration énorme, celle de ne pas pouvoir toucher plus souvent cette si mystérieuse balle de cuir. Évidemment, tout cela passe un peu au-dessus de la tête des non-footeux absolus (mais on se demande bien pourquoi ils iraient voir ce film). Alors les deux réalisateurs ont voulu injecter à leur oeuvre une part de philosophie. C'est surtout là que le bât blesse. Après quelques pensées éculées sur le milieu du foot (tout cela en sous-titre, pour ne pas altérer le magnifique travail sonore), ils ont par exemple greffé entre les deux mi-temps une sorte de mini-journal du 23 avril 2005 (la date du match immortalisé dans le film), comme pour justifier ce titre de Portrait du 21ème siècle. Le message n'est évidemment pas clair. Et surtout, il est inutile. La beauté du football telle que la défendent les puristes devrait se passer du moindre commentaire. Et qu'on aime ou pas, tout le monde doit bien s'accorder sur le fait qu'il y a plus important dans la vie. En faisant abstraction de cette philosophie de bazar, on pourra ressentir Zidane comme une jolie promenade apaisante. Rendez-vous compte : du foot sans les commentaires de Thierry Roland, sans l'odeur de sueur ou les insultes de gros types pleins de bière, c'est quand même déjà plus appréciable. Et quand le son est aussi beau (un peu cotonneux, d'une précision stupéfiante, bien relayé par la musique planante de Mogwaï), ça devient beau. Aussi apaisant qu'une heure chez Nature & Découvertes. Bref, Zidane, un portrait du 21ème siècle est une bizarrerie plutôt réussie dans son genre, mais qui ne convaincra évidemment pas les intégristes anti-foot de jeter un oeil sur un match. D'autant que le héros serein du film est en passe de raccrocher les crampons.

  •  le 01 Février 2007 par

    Cinématographiquement parlant, il n'y a rien à dire. Mais passer 90 minutes devant un match sans commentaires, ça lasse. Il aurait fallu mettre en voix off les commentaires qui déroulent en sous-titre et en rajouté, le film serait devenu très bien. Même les passionnés de football se sentent frustrés en sortant de la salle.

Les discussions sur le forum a propos de Zidane, un portrait du XXIème siècle



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Zidane, un portrait du XXIème siècle


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .