Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Walkyrie

Note : 4/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Valkyrie

Un film de Bryan Singer avec Tom Cruise , Bill Nighy , Kenneth Branagh , Tom Wilkinson , Eddie Izzard

Genre : thriller - Durée : 1h50 - Année de production : 2008

Date de sortie cinéma : 28 Janvier 2009

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Bryan Singer
Bryan Singer
Tom Cruise
Tom Cruise
Bill Nighy
Bill Nighy
Kenneth Branagh
Kenneth Branagh
Proposer un fond d'écran »

Walkyrie, le film

  • Walkyrie

    Synopsis

    Le «Complot du 20 juillet» est l'un des épisodes les plus héroïques mais aussi l'un des plus méconnus de la Seconde Guerre mondiale. Gravement blessé au combat, le colonel Claus von Stauffenberg revient d'Afrique et rejoint la Résistance allemande pour aider à mettre au point l'Opération Valkyrie, un plan complexe qui va permettre d'abattre Hitler et de mettre en place un gouvernement d'opposition. Mais le destin et les circonstances vont s'allier pour forcer Stauffenberg, qui n'était qu'un des nombreux conspirateurs, à jouer un rôle de premier plan dans la conspiration. Il va non seulement devoir diriger le coup d'Etat pour prendre le contrôle du gouvernement, mais c'est aussi lui qui sera chargé de tuer Hitler...

  • Walkyrie de Bryan Singer : « Apocalypse Cruise »

    Une page d'histoire passionnante gâchée par un style convenu et commercialement formaté: tel est le sentiment mitigé qu'inspire le dernier film de Bryan Singer.

    Walkyrie, le film
    Mais où donc est passée la verve cinématographique de ce cinéaste que l'on qualifiait de surdoué précoce à l'époque de Usual Suspects ou de X Men ? L'angle d'attaque du scénario ne manquait pourtant pas d'intérêt ni d'originalité. Le film expose les déchirements internes de l'armée allemande en décrivant l'un des principaux complots qui fut tramé contre Hitler pendant la guerre, au sein du régime nazi. Il évoque ces allemands qui, au prix de leur vie, ont défendu l'honneur d'une "Allemagne sacrée", comme ils l'appelaient eux-mêmes. Walkyrie restaure la mémoire de ces héros.

    Il remet au goût du jour un épisode historique méconnu qui se solda certes par un échec, mais qui illustre le courage insensé dont firent preuve les inspirateurs du complot. Oui, de nombreux soldats Allemands souhaitaient la chute du régime nazi. Oui, ces hommes et ces femmes furent un peu les oubliés de nos livres d'Histoire. Le cinéma joue ici un rôle de média historique en donnant une vision nuancée de cette période sombre de la seconde guerre mondiale. 

    Pendant longtemps, les films traitant de la guerre 39-45  ont développé une vision très manichéenne de l'armée allemande face au monde. Ici on quitte le schéma habituel du SS totalitaire, violent et sans conscience face aux alliés héroïques et défenseurs de la liberté. La mise en place de la conspiration est l'occasion de découvrir les mensonges, les petites lâchetés, les jalousies liées au pouvoir, bref toute la division qui existait à l'intérieur même du camp allemand au sujet du führer. Derrière la dictature et les saluts militaires, il faut peu de choses pour que le dégoût remonte à la surface... Grâce au film, on perçoit  combien la tyrannie de la peur s'exerçait autant envers l'ennemi qu'à l'intérieur de l'armée allemande.

    Walkyrie, le film
    Loin des récits habituels sur Hitler et le nazisme qui s'appliquent souvent à montrer des actes de guerre et de violence, le film rend perceptible à la fois la force et la folie de cette immense puissance hitlérienne ainsi que l'asservissement moral  sur lequel il reposait.

    Le cours de l'Histoire aurait pu en effet basculer si Hitler avait été éliminé ce jour-là puisqu'il détenait à lui seul tous les pouvoirs. Son empire s'appuyait sur une armée totalement obéissante mais aussi fragile car prête à se retourner contre lui. Une Allemagne à la fois bourreau et victime, capable de retourner sa veste à tout instant dès lors que le chef suprême disparaît.

    Malheureusement Bryan Singer ne s'avère pas à la hauteur d'un tel sujet. Il se focalise sur la seule idée du meurtre d'Hitler et de ses conséquences immédiates, accumulant erreurs et fautes de goût. La première de ces erreurs étant le choix d'avoir tourné en anglais un film qui parle d'une page cruciale de l'histoire de l'Allemagne et dont l'action se déroule au cœur de ce pays. Une adhésion à l'anglais d'autant plus difficile que le rôle principal est confié à Tom Cruise, icône même de la star américaine hollywoodienne.

    Deuxième faute de style, l'arrière-plan historique qui n'est absolument pas traité. Comment approcher Hitler et le tuer ? C'est le suspens lié à cette recherche qui intéresse le plus le réalisateur. Certes les scènes de rencontre avec Hitler attirent la curiosité et exercent une certaine fascination. Cependant Walkyrie évoque très peu le contexte de l'époque, le conflit, les racines du coup d'état manqué, le camp des opposants au complot. Les personnages sont caricaturés, l'intrigue simplifiée. Sur le plan historique, le film souffre d'un manque de détails et de réalisme historique qui nuisent à sa crédibilité.

    Walkyrie, le film
    Pour couronner le tout, le choix de Tom Cruise dans le rôle du conte Claus Schenk von Stauffenberg s'avère désastreux et ce avant même le début du tournage. Les autorités allemandes locales ont longtemps refusé les autorisations de filmer dans des lieux historiques à cause de l'appartenance de l'acteur à l'Eglise de scientologie. Probablement à coup de finances, l'équipe a fini pourtant par obtenir gain de cause. Au-delà de ces difficultés, Tom Cruise joue de manière neutre, campe un héros sans consistance, sans parvenir à donner l'épaisseur humaine et historique nécessaire à son personnage.

    Ajoutons à ces défauts majeurs une musique et une mise en scène grandiloquentes et l'on obtient un film complaisant, définitivement guidé par des instincts commerciaux… Pour le réalisateur qui semble plus doué avec la science fiction ou le polar, c'est un coup d'épée dans l'eau. Il y a peu de chance en effet que ce Walkyrie s'installe au top 5O des films historiques.

    Pierre Vaccaro

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Tom CruiseLe Comte Claus Schenk von Stauffenberg
    Bill NighyFriedrich Olbricht
    Kenneth BranaghHenning von Tresckow
    Tom WilkinsonGénéral Friedrich Fromm
    Eddie IzzardErich Fellgiebel
    Christian BerkelColonel Mertz von Quirnheim
    Thomas KretschmannOtto Ernst Remer
    Terence StampLudwig Beck
    David BamberAdolf Hitler
    Manfred-Anton AlgrangAlbert Speer
    Florian PanznerHans Wilhelm Hagen
    Kevin McNallyDr. Carl Goerdeler
    Andy Gatjenl'officier SS énervé
    Jamie ParkerLieutenant Werner von Haeften
  • Tom HollanderColonel Heinz Brandt
    David SchofieldErwin von Witzleben
    Kenneth CranhamMarshal Wilhelm Keitel
    Werner DaehnMajor Ernst John von Freyend
    Harvey FriedmanDr. Joseph Goebbels
    Matthias SchweighöferLieutenant Herber
    Waldemar Kobusle chef de la police Wolf-Heinrich von Helldorfq
    Ian McNeicele général pompeux
    Danny WebbCapitaine Haans
    Chris LarkinSergent Helm
    Matthew BurtonLieutenant-General Adolf Heusinger
    Philipp von Schulthessl'aide de Tresckow
    Wotan Wilke MöhringSergent Kolbe
    Christian OliverSergent-major Adam
    Bernard Hillle général confiant
  • Julian Morrisle jeune lieutenant
    Helmut StaussDr. Roland Freisler
    Tim Williamsle docteur
    Alexander Seidell'enfant de Stauffenberg #1
    Timo Huberl'enfant de Stauffenberg #2
    Justus Kammererl'enfant de Stauffenberg #3
    Achim Buchle soldat
    Matthias FreihofHeinrich Himmler
    Gerhard Haase-HindenbergHermann Göring
    Jon Collin Barclayle sous-lieutenant Kretz
    Michael Schumacher (2)le jeune officier
    Matthias Ziesingle jeune officier
    Tom Wlaschihal'officier de communications
    Carsten Voigtle garde du point de contrôle
    Miles O'Sheala sentinelle
  • Anna Holmesl'opératrice du central de communications
    Niklas Bardelil'assistant de Stauffenberg #1
    Christoph Försterl'assistant de Stauffenberg #2
    Andrew Schwerdtl'adjudant de Keitel
    Max Urlacherl'officier
    Karl Alexander SeidelBerthold von Stauffenberg
    Justin Beardl'opérateur de Wolf's Lair
    Tilmann von Blombergl'officier
    Karsten Mielkele chauffeur de Remer
    Jason Barry
    Joel Bryant
  • LISTE TECHNIQUE
    Bryan Singer
    Carice Van Houtenla Comtesse Nina von Stauffenberg
    Halina ReijnMargarethe von Oven
    Annika Beckerl'enfant de Stauffenberg #4
    Marie Beckerl'enfant de Stauffenberg #5
    Katharine Mehrlingla chanteuse
    Isbella Drischella secrétaire du ministre de la guerre
    Paula Wagner
    Nathan Alexander
    Chris Brock
    Lee Cleary
    Ken Kamins
    Chris Lee
    Oliver Lüer
  • Henning Molfenter
    Robert F. Phillips
    Paula Wagner
    Jeffrey Wetzel
    Charlie Woebcken
    Christopher McQuarrie
    Nathan Alexander
    Newton Thomas Sigel
    John Ottman
    Roger Mussenden
    Lilly Kilvert
    Patrick Lumb
    Tom Meyer
    Jan Jericho
    John B. Josselyn
  • Cornelia Ott
    Keith Pain
    Ralf Schreck
    John Warnke
    Su Whitaker
    Bernhard Henrich
    Joanna Johnston
    Michèle Abitbol-Lasry
    Séverine Lajarrige
    John Ottman

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Walkyrie »


  •  le 20 Mars 2009 par

    Le cinéma, en mettant en lumière et en images des faits historiques, parvient souvent à semer la confusion chez les spectateurs qui prennent tout pour argent comptant, ou alors reproche au film un manque d'authenticité, des raccourcis indélicats, des zones d'ombre discutables, etc. Mais le cinéma, comme l'art en général, n'a pas vocation à l'historicité. Réalisme ne signifie pas forcément vérité, d'autant que s'il y a un art du mensonge, il s'agit bien du cinéma. Walkyrie, pour l'exemple, retrace un épisode méconnu de l'histoire de l'Allemagne nazie, une des multiples tentatives d'assassinat du Führer venue de son propre camp. Bryan Singer, dont l'intérêt pour le nazisme coule dans toute sa filmographie, allait-il profiter de l'occasion pour attaquer frontalement l'Histoire ? Oui et non, et ce n'est pas faire l'autruche que de répondre ainsi.

    Le réalisme, justement : en tournant en majeure partie en Allemagne, Singer prétend rendre justice à la véracité de son histoire, lui donner une authenticité d'autant plus importante qu'elle se trouve a priori compromise par des têtes d'affiche anglophones clairement identifiables. D'autre part, le réalisateur manipulateur d'Usual suspects s'affranchit d'effets tape-à-l'oeil pour tabler sur une mise en scène sobre mais efficace, simple mais prenante. A noter également l'absence rafraichissante d'effets spéciaux - du moins visibles - ; en outre, chaque explosion (2 ?), chaque coup de feu (10 ?), sont anti-spectaculaires afin de respecter la ligne directrice du film : le réalisme.

    Mais pour reprendre la polémique qui a surgi du pays d'Angela Merkel, pourquoi donner le premier rôle à Tom Cruise et d'autres noms US, et prendre pour figurants de vrais allemands ? N'aurait-il pas été plus simple et plus sensé de rendre le film allemand, tourné rien qu'avec des allemands, en langue allemande ? La réponse est dans la question et décline les priorités commerciales de Walkyrie. Cela dit, le père des X-men n'en oublie pas pour autant le discours qu'on lui connaît bien, à savoir la lutte du bien contre le mal, le bien pouvant être mal et le mal s'avérer avoir du bon (ça va, on suit ?). Des nuances qui permettent de réhabiliter une nation trop souvent assujettie à cette période noire de son histoire.

    Certains reprocheront au film de laisser de côté la conviction première de Stauffenberg à l'idéologie nazie, de laisser de côté aussi les répercutions de l'affaire au sommet de l'état. Walkyrie montre suffisamment à quel point le personnage est désireux de racheter le mal fait au monde (à l'honneur de l'Allemagne surtout), à quel point également Hitler est dépassé (vieillissant, croulant sous le poids de la folie et de la paranoïa), pour prendre en considération ces arguments. Singer a décidé de se restreindre à l'opération Walkyrie, il s'y tient, tout en essayant de délivrer ici ou là des indices permettant d'extérioser le récit (le passé, le futur, l'Europe,...). Et surtout, derrière le fait historique, il tisse encore une fois une métaphore, celle-là même au coeur des X-men.

    Hors ces considérations, Walkyrie s'avère un très bon film à suspense, dans la mesure où, bien que connaissant l'échéance de l'opération, le spectateur croit dur comme fer à sa réussite. Tom Cruise s'y révèle excellent, comme souvent quand il est dirigé et au service d'un propos 'noble'. Le film ne dépasse malheureusement pas le statut de série B, au sens noble du terme. Bien foutu, le film manque de profondeur, d''épaisseur, qui aurait lui aurait permis d'être plus qu'un exercice de style.

    Walkyrie, c'est un excellent film, mais mineur.

Les discussions sur le forum a propos de Walkyrie



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Walkyrie


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .