Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Verdun Visions d'histoire

Note : 4/5.0 - 1 avis

Titre VO : Verdun, visions d'histoire

Un film de Leon Poirier avec Albert Préjean , Hans Brausewetter

Genre : historique - Durée : 1h30 - Année de production : 1928

Date de sortie en salle : inconnue

Leon Poirier
Albert Préjean
Hans Brausewetter

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Verdun Visions d'histoire, le film

  • Verdun Visions d'histoire

    Synopsis

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Albert PréjeanLe soldat français
    Hans BrausewetterFritz
  • LISTE TECHNIQUE
    Leon Poirier
    Jeanne Marie-LaurentLa mère
    Suzanne BianchettiL'épouse
    Leon Poirier
    Georges Million
    André Petiot

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Verdun Visions d'histoire »


  •  le 18 Avril 2009 par

    Je ne sais pas ce qu'il en est, mais ce film est peut-être l'ancêtre, ou pas loin, du docu-fiction tel qu'on en voit par brassées à la TV ces dernières années. Car le film de Poirier est à mi-chemin entre le documentaire et la fiction. Tourné en hommage des poilus 10 ans après l'armistice (Verdun est le symbole de la ténacité du soldat français de 14-18), on imagine ce qu'a pu évoquer comme souvenirs douloureux ce film aux participants (le réalisateur, et pas mal de figurants ont combattu) et aux spectateurs, dont la proximité par rapport aux évènements révèle une cicatrice pas vraiment fermée (la première mondiale fut un traumatisme pour les européens des années 20 et 30). Pourtant, le réalisateur annonce d'emblée la couleur : pas d'esprit revanchard ou (trop) cocardier, ce film sera pacifiste et dénoncera la guerre. Dès les premières minutes, on voit l'impact de la bataille sur les civils (villages anéantis, évacuations). De plus, le soldat allemand n'est jamais diabolisé, car partageant, dans le camp opposé, les mêmes souffrances que son homologue français. La seule différence de traitement se situe au niveau des officiers supérieurs : Pétain, Nivelle, Mangin sont les héros de cette bataille, Guillaume II, son dadet de fils sensé être le commandant des forces allemandes à Verdun et leur état-major, montrés du doigt comme responsables de ce massacre (puisqu'ils ont déclenché l'offensive). La partie fiction est à mon sens la plus faible, peinant à susciter une quelconque émotion avec ses figures imposées : le vieux territorial défendant sa terre, le mari mourant seul sur le champ de bataille, l'aumônier et ses symboles religieux... De plus, mais là c'est plus dû à l'époque, les généraux français sont montrés comme des héros, alors que leur notion de la tactique à l'époque était assez binaire (assaut de masse, 10 m de gagnés, des milliers de morts... ). Néanmoins, la reconstitution est impressionnante et pédagogique, et on est troublé par le réalisme des scènes de combat, se mêlant aisément avec les quelques images tournées durant la guerre, à tel point qu'on reconnait facilement des séquences réutilisées dans des documentaires d'aujourd'hui sans qu'il soit précisé que ce sont des reconstitutions. Un film pacifiste donc, tirant plus un bilan qu'une dénonciation (au contraire de J'accuse d'Abel Gance par exemple, tourné immédiatement après la fin du conflit), qui n'anticipe en rien la prochaine guerre, persuadés qu'on était à l'époque que celle de 14 était la der des ders. On imagine alors la cruelle désillusion de certains vétérans qui rempileront en 1939...

Les discussions sur le forum a propos de Verdun Visions d'histoire



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Verdun Visions d'histoire


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .