Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Une nuit en enfer

Note : 5/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : From Dusk till Dawn

Un film de Robert Rodriguez avec George Clooney , Quentin Tarantino , Harvey Keitel , Ernest Liu , Cheech Marin

Genre : thriller - Durée : 1h47 - Année de production : 1996

Date de sortie cinéma : 26 Juin 1996

Distributeur :

Robert Rodriguez
George Clooney
George Clooney
Quentin Tarantino
Quentin Tarantino
Harvey Keitel
Proposer un fond d'écran »

Une nuit en enfer, le film

  • Une nuit en enfer

    Synopsis

    Pourchassés par la police à la suite d'un hold-up sanglant, les frères Gecko passent la frontière mexicaine en prenant deux otages. Mais leur destination finale, un bar perdu en plein désert, s'avère être un repaire étrange. Les deux criminels doivent vite admettre l'épouvantable réalité : au Titty Twister, ils ne font plus la loi...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    George ClooneySeth Gecko
    Quentin TarantinoRichard Gecko
    Harvey KeitelJacob Fuller
    Ernest LiuScott Fuller
    Cheech Marinle garde frontière / Chet Pussy / Carlos
    Danny TrejoRazor Charlie
    Tom SaviniSex Machine
    Fred WilliamsonFrost
    Michael Parksle 'Texas Ranger' Earl McGraw
    John Saxonl'agent du F.B.I. Stanley Chase
    Marc Lawrencele vielliard gérant du motel
    Brenda HillhouseGloria Hill, l'otage
    John HawkesPete Bottoms, commis du magasin
    Tito Larrivaguitariste et chanteur du Titty Twister
  • Peter Atanasoffsaxophoniste du Titty Twister
    Johnny Hernandezbatteur du Titty Twister
    Heidi McNealotage rousse
    Ernest M. GarciaBig Emilio
    Gregory Nicoterole copain de Sex Machine
    CristosDanny
    Mike MoroffManny
    Lawrence Benderun homme dans le restaurant
    Jake McKinnonUn monstre
    Veena BidashaUne danseuse du Titty Twister
    Walter PhelanUn monstre
    Janie LiszewskiUne danseuse du Titty Twister
  • LISTE TECHNIQUE
    Robert Rodriguez
    Juliette LewisKate fuller
    Salma HayekSantanico Pandemonium
    Kelly PrestonKelly Houge, la présentatrice
    Aimee Grahamotage blonde
    Tia TexadaUne danseuse du Titty Twister
    Neena BidashaUne danseuse du Titty Twister
    Ungela BrockmanUne danseuse du Titty Twister
    Quentin Tarantino
    Lawrence Bender
    Robert Rodriguez
    Elizabeth Avellan
    John Esposito
    Paul Hellerman
  • Robert Kurtzman
    Robert Kurtzman
    Quentin Tarantino
    Graciela Mazon
    Paul Hellerman
    Mayne Berke
    Tamara Smith
    Felipe Fernandez del Paso
    Caylah Eddleblute
    Brian Bettwy
    Robert Stromberg
    Elaine J. Huzzar
    Mark Alfrey
    Jillian Glass
    Wayne Toth
  • Johanna Ray
    Karrie Aubuchon
    Audrey Goetz
    Howard Berger
    Connie Grayson Criswell
    Kamar Bitar
    Don Malot
    Norman Cabrera
    Evan Campbell
    Gino Crognale
    Michael Dudley
    John Paul Fedele
    Ted Haines
    Robert Kurtzman
    Nick Marra
  • Guillermo Navarro
    Robert Rodriguez
    Douglas Aarniokoski
    Cecilia Montiel
    Graeme Revell

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Une nuit en enfer »


  •  le 05 Juin 2008 par

    À la lumière des récentes sorties DVD du diptyque Grindhouse, où Tarantino et Rodriguez livraient un hommage, certes inégale, au film des seventies. Il faut se rappeler qu’il y a quelques années, les deux comparses avaient déjà frappé un grand coup, avec une œuvre souvent oubliée dans la filmographie de ces deux guérilleros du cinéma. Sentant bon le film fait entre potes, avec un scénario écrit sur un bout de table un soir de beuverie. Une nuit en enfer a tout de la série B décomplexée et terriblement fun, pourtant les premières minutes ne vont pas dans ce sens. On reconnaît immédiatement le talent de Tarantino, ici scénariste, pour distiller des personnages originaux et nous servir des dialogues décalés mais toujours touchants. On découvre donc les frères Gecko, meurtriers ultra violent et tordu à souhait. La première demi-heure entreprend donc à décrire ces personnages hors normes, orientant le film vers un côté beaucoup plus sombre et réaliste qu’on aurait pu l’imaginer. Cela se rapproche d’ailleurs d’un Tueurs nés (normal Tarantino en avait écrit le script), et mis en scène avec la touchante maladresse de Rodriguez, aidé par un Tarantino visiblement inspiré en tueur sadique et complètement déjanté et un Georges Clooney qui cabotine, visiblement heureux de jouer un bad guy. Puis arrivent Harvey Keitel et Juliette Lewis, le temps de quelques critiques sur la religion et de quelques réflexions sur la vie et tout ce petit monde s’en va dans les paysages désertiques du Mexique. Et le polar crasseux et violent s’arrête alors. Après une introduction hautement jouissive, (avec une forte répétition de « pussy »). On nous montre lors d’un long plan-séquence sur une musique endiablée comme Rodriguez en a le secret, le théâtre de la prochaine demi-heure. Y allant sans complexe dans la nudité et le côté malsain de la chose, on respire à grandes bouffées cet air vicié et politiquement incorrect. Mais il faudra encore attendre quelques minutes pour que le massacre commence. Après une apparition hautement remarquée de Salma Hayek, le film se jette violemment dans le film bis. Changement ultra radicale de registre, amorcé en quelques secondes, la violence inhérente au début est alors démultiplié. Les membres volent, le sang coule, les effets spéciaux foireux s’enchaînent, dans un joyeux chaos qui ne manquera pas de titiller votre fibre de fan de gore. Tarantino et Rodriguez s’amusent alors à dépeindre des personnages plus loufoques les uns que les autres, l’excellent Sex Machine interprété par Tom Savini par exemple, dans des scènes délirantes et ultra violentes, où l’on massacre du vampire à tour de bras. Certes ce film n’est pas intelligent pour un rond. Certes le scénario est complètement nul. Oui, c’est irrévérencieux et ça tourne souvent au n’importe quoi. Mais quel plaisir de voir la bande à Tarantino s’amuser à déverser des hectolitres de sang dans des combats dantesques contre des vampires. Quel plaisir de voir la sale gueule de Danny Trejo se transformer en vampire. Quel plaisir de voir Harvey Keitel défragmenté du zombie au fusil à pompe et Juliette Lewis manier l’arbalète. Un véritable plaisir coupable, jamais sérieux, toujours à prendre au dixième degré. Mais tant d’honnêteté et de délire, ça se partage forcement avec le public. Oubliez vos neurones, laissez ces films d’horreurs qui veulent toujours démontrer qu’ils sont plus intelligents que les autres. Et plongez-vous dans Une nuit en enfer. Vous ne serez pas déçus.

Les discussions sur le forum a propos de Une nuit en enfer



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Une nuit en enfer


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .