Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Ultraviolet

Note : 1/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Ultraviolet

Un film Américain de Kurt Wimmer avec Milla Jovovich , Cameron Bright , Nick Chinlund , Sebastien Andrieu , Ida Martin

Genre : science fiction - Durée : 1h28 - Année de production : 2004

Date de sortie cinéma : 14 Juin 2006

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Kurt Wimmer
Milla Jovovich
Cameron Bright
Nick Chinlund
Proposer un fond d'écran »

Ultraviolet, le film

  • Ultraviolet

    Synopsis

    Alors qu'une guerre civile entre les humains et les vampires ravage la Terre au 21e siècle, une jeune femme doit protéger un petit garçon de neuf ans menacé de mort.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Milla JovovichViolet
    Cameron BrightSix
    Nick ChinlundDaxus
    Sebastien AndrieuNerva
    Ida MartinViolet jeune
    Ricardo MamoodLe mari de Violet
    William FichtnerGarth
    Kieran O'RorkeDétective Cross
    Digger MeschDétective Endera
    Ryan MartinDétective Breeder
    Steven CalcoteLe jeune Daxus
    David CollierBF-1
    Mike SmithL'hémophage de l'hôpital
    Clay CullenL'hémophage rebelle
  • Jack MurphyLe chef de l'équipe
    Diego SwingLe 1er assistant de Daxus
    Abraham BoydLe garde L. L. D. D
    Matthew SturgessLe 1er technicien médical
    Alexander KeyLe 2ème technicien médical
    Pete SpurrierLe chef des recherches L. L. D. D
    Russel WaitLe docteur
    Youlia GalenkoLe coursier XPD-154
    Luke JacksonLe technicien informatique
    Kurt WimmerUn hémophage
    Gilad LotanUn hémophage
    Phillip MooreUn hémophage
    Robert AlonzoLe 1er hémophage aux cheveux longs
    Mitchell GouldLe 2ème hémophage aux cheveux longs
    Daniel HaweL'homme de la sécurité
  • Scott PiperL'assistant de Garth
    J. Don FergusonUn hémophage
    Jesse GoodingUn hémophage
    Marck HicksLe garde de l'hôpital
    Katarina JanculaLa nouvelle femme de Shariff
    Mary Catherine WilliamsLa fille au masque violet
    Jennifer CaputoElizabeth P. Watkins
    Christopher GarnerLuthor
    Duc LuuKar Wai
    Igor SmiljevicUn hémophage
    Daniel WhyteUn hémophage
    Martin ZetterlundUn hémophage
  • LISTE TECHNIQUE
    Kurt WimmerRéalisateur
    Lucas FosterProducteur
    John BaldecchiProducteur
    Sue JettProducteur exécutif
    Tony MarkProducteur exécutif
    Charles WangProducteur exécutif
    Kurt WimmerScénariste
    Arthur WongDirecteur de la photographie
    Jimmy WongDirecteur de la photographie
    Klaus BadeltCompositeur
    William YehMonteur
    Bernardo TrujilloDirecteur artistique
    Chung Kim WaiChef décorateur
    Joseph A. PorroCostumier
  • Meinir Jones-LewisMaquilleur
    Marie NardellaMaquilleur
    Jamie PritchardMaquilleur
    Gemma WaughMaquilleur
    Ray BrownEffets spéciaux
    Grady HolderEffets spéciaux
    Darrell PritchettEffets spéciaux
    Steven CalcoteSuperviseur des effets visuels
    John CassellaSuperviseur des effets visuels
    Neil GreenbergSuperviseur des effets visuels
    Roger KupelianSuperviseur des effets visuels
    Jason PorathSuperviseur des effets visuels
    Miguel A. SalekSuperviseur des effets visuels
    Jerry WeilSuperviseur des effets visuels
    Victor WongSuperviseur des effets visuels
  • Shyam V. YadavSuperviseur des effets visuels
    Mayumi ShimokawaSuperviseur des effets visuels
    Brock J. StearnSuperviseur des effets visuels
    Mark H. WeingartnerSuperviseur des effets visuels
    Justine BaddeleyDirectrice du casting
    Madalena ChanDirectrice du casting
    Kim DavisDirectrice du casting
    Robert AlonzoCascadeurs
    Randall ArcherCascadeurs
    Daniel ArriasCascadeurs
    Troy BrennaCascadeurs
    Jennifer CaputoCascadeurs
    Tim ConnollyCascadeurs
    Dino Dos SantosCascadeurs
    J. Don FergusonCascadeurs
  • Jesse GoodingCascadeurs
    Mitch GouldCascadeurs
    Mike GuntherCascadeurs
    Mark HicksCascadeurs
    David HugghinsCascadeurs
    Ming LiuCascadeurs
    Daniel O'NeillCascadeurs
    Jude PoyerCascadeurs
    Justin RiemerCascadeurs
    Igor SmiljevicCascadeurs
    Mike SmithCascadeurs
    Larnell StovallCascadeurs
    Ronn SurelsCascadeurs
    Chris TorresCascadeurs
    Jon ValeraCascadeurs
  • Alicia Vela-BaileyCascadeurs
    Ryan WatsonCascadeurs
    Thom WilliamsCascadeurs
    Martin ZetterlundCascadeurs

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Ultraviolet »


  •  le 03 Avril 2007 par

    Auteur d'un «Equilibrium» pas transcendant mais respectable par sa volonté de faire différent (tant sur le plan de l'esthétique que des scènes de combat, avec la création d'un nouvel art martial utilisant les armes à feu), Kurt Wimmer a voulu pousser le bouchon un peu plus loin avec cet «Ultraviolet». L'histoire est semblable : encore des groupes d'activistes qui se battent pour que la terre ne devienne pas une immense dictature. D'une part, les gens «normaux», de l'autre ceux qu'on appelle les hémophages, ersatz de vampires rendus faiblards par un virus ultra-contagieux, et parqués de ce fait dans des sortes de camps de concentration. SIDA + nazisme, tout un programme. Pourquoi pas? Parce que le traitement de Wimmer est d'un goût franchement douteux, et que le résultat est une bouillabaisse d'idéologies borderline qui laisse dubitatif. Laissons donc de côté le message. L'aspect mise en scène n'est pas mal non plus. Voulant créer une esthétique jamais vue, Wimmer se surpasse. Et en effet, on n'a jamais vu ça : néons mauves et vers, gros plans disgracieux, retouches numériques pour adoucir les visages (grâce au formidable Paint, présent sur tous les bons PC), travellings improbables... L'ensemble est d'une nullité rarement vue. Ça agresse la rétine, et mieux vaut conseiller aux aventuriers qui iront voir le film de prendre ensuite un rendez-vous chez l'ophtalmo. »Ultraviolet» ressemble vraiment à un catalogue ds choses à ne pas faire pour réussir un film. Par exemple, écrire des dialogues complètement indigents et les faire interpréter au premier degré. Au petit garçon qui, debout sur la rambarde, s'apprête à sauter dans le vide, Milla Jovovich s'écrie : «mais? qu'est-ce que tu fais? tu veux te suicider?». Des pépites comme celle-ci, «Ultraviolet» en compte des dizaines. Pauvre Milla qui ne sait pas vraiment ce qu'elle fait là : on ne sait même pas si elle est bonne ou mauvaise, mais ce qui est sûr c'est qu'elle est complètement perdue au milieu de ce gloubi-boulga d'influences mal digérées, d'erreurs techniques et d'effusions de mauvais goût. Non seulement «Ultraviolet» est sans doute la navet de l'année, mais qui plus est, le film de Wimmer est victime de la plus grande des malchances. Choisir le petit Cameron Bright semblait certainement une bonne idée. Mais son rôle de l'enfant-clé de l'histoire, celui qui peut servir d'antidote ou d'arme de destruction massive pour buter les hémophages, ne vous dit-il pas quelque chose? Si. Il tient exactement le même dans «X-Men 3», où il était autrement plus convaincant. Sorti en douce dans une poignée de salles françaises, «Ultraviolet» est un non-spectacle édifiant, qui fait peur à voir et donne le cafard.

  •  le 08 Février 2007 par

    La première phrase du film, qui est aussi la dernière, dit: -Je suis née dans un monde que vous pourriez ne pas comprendre. Et effectivement on ne comprend pas grand chose étant donné que pendant le film on est tiraillé entre deux chose: essayer de comprendre et l'envie de dormir... A première vue le scénario peut paraître difficile à comprendre quand on entend des mots barbares comme hémophage mais en fait, il n'est rien de plus que la sempiternelle petite gueguerre entre humains et mutants. Et bien que la trilogie Xmen soit plutôt réussie, Ultraviolet est sûrement un des plus gros navets 2006 et encore heureux, il ne dure qu' 1h30. En bref, le film peut se résumer à 1h15 de baston et 15 minutes de dialogues que certains pourrait trouver de pauvre... c'est pas faux! On se rapellera de la réplique favorite de Violette: -Je vais tous vous tuer! Réplique qu'elle doit répéter 3 à 5 fois si ce n'est plus... Par ailleurs, on retrouve Cameron Bright, le jeune acteur de Xmen 3, dans lequel il pouvait annuler les mutations du gène X. Ici aussi il a un rôle du même genre, on lui a implanté quelque chose de dangeureux dans le sang, l'héroîne essaye de le sauver. On comprend bien que ce garçon a une certaine importance mais tout cela reste dans le flou ce qui décrédibilise, tout comme le terme vampire qui n'a rien à faire ici, le scénario déjà pas très folichon... Seuls les fans de Milla Jovovitch et de science fiction pourront peut être apprécier ce film.

Les discussions sur le forum a propos de Ultraviolet



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Ultraviolet


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2020 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .