Fan de Cinéma
Bannière 728x90

U.V.

Note : 3/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : UV

Un film de Gilles Paquet-Brenner avec Jacques Dutronc , Nicolas Cazalé , Pascal Elbé , Alexis Loret , Samy Sehili

Genre : drame - Durée : 1h42 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 30 Mai 2007

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Gilles Paquet-Brenner
Jacques Dutronc
Nicolas Cazalé
Pascal Elbé
Pascal Elbé
Proposer un fond d'écran »

U.V., le film

  • U.V.

    Synopsis

    Une villa sur une île, au plus fort de l'été. Un jour, Boris surgit. Il vient rendre visite à Philip, son vieil ami de lycée. Seulement Philip n'est pas là. Courtois, homme avisé et sûr de lui, Boris s'installe...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Jacques DutroncLe père
    Nicolas CazaléBoris
    Pascal ElbéAndré-Pierre
    Alexis LoretPhilip
    Samy SehiliOctave
    Lucas SehiliJofroi
    Jean-Francois GallotteM. Durand
    Guy AmramGendarme Vuibert
    Matthieu TouboulGendarme
    Régis VerdierGarçon de café
    Pépite Pereira
  • LISTE TECHNIQUE
    Gilles Paquet-Brenner
    Marthe KellerLa mère
    Anne CaillonVanessa
    Laura SmetJulie
    Sylvia MaceMonique
    Isabelle DesmeroMme Durand
    Elodie VarletFille Terrasse 2
    Rebecca Akin-Ottaviano
    Stéphane Marsil
    Danièle Delorme
    Gilles Paquet-Brenner
    Lolita Pille
    Gilles Paquet-Brenner
    Lolita Pille
  • Serge Joncour
    Bertrand Collard
    Nathalie Nghet
    Euric Allaire
    Diego Martinez Vignatti
    Dominique Warnier
    Riton Dupire-Clément
    Philippe Leboucher
    Patrick Inzerillo
    Sylvie Duval
    Lionel Montabord
    Laurent Chassaigne
    Lolita Pille
    Astrid Gavard
    Dominique Segall
  • Linda Marasco
    Aude Brenner
    Roger Eon
    Alban Schafer

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « U.V. »


  •  le 14 Juin 2007 par

    Avec « UV », le cinéaste Gilles Paquet-Brenner a construit une atmosphère moite et étouffante sous laquelle se déroule une histoire à suspense que n’aurait pas reniée Alfred Hitchcock. L’arrivée d’un mystérieux inconnu dans la villa d’une famille riche va bouleverser la vie de la maisonnée. Les parents soixantenaires croient reconnaître en lui un fils idéal, leurs deux filles voient en ce bel étalon l’amant d’un soir dans les bras duquel elles s’abandonneraient bien, les enfants le considèrent un agréable compagnon de jeu. Il n’y a guère que le gendre qui, par jalousie, se méfie de cet étrange voyageur sans bagages ni papiers d’identité. La réussite de « UV » réside dans le climat malsain que le réalisateur entretient parfaitement grâce à un minimum d’effets de caméra, des filtres colorés, une musique envoûtante et, bien entendu, la prestation d’excellents comédiens. Chacun d’eux traduit les tourments de son être dans son regard ou dans sa voix. Jacques Dutronc excelle dans son rôle d’homme fatigué par la vie, Marthe Keller campe une femme résignée qui semble revivre, Anne Caillon est une naïade troublante et mystérieuse tandis que Laura Smet envoûte autant qu’elle interpelle. Le séduisant Nicolas Cazalé prend un réel plaisir à incarner ce beau gosse devant l’Eternel sûr de lui en même temps qu’il joue sur les non-dits et intrigue volontairement par son comportement. Il n’y a guère que le désastreux Pascal Elbé qui échoue à surjouer constamment la tête de turc. « UV » n’est pas de ces thrillers qui accumulent les incessants retournements de situation, il préfère utiliser efficacement des éléments d’ordinaire discrets pour instaurer une ambiance tendue. Ainsi, la gestion du silence ou du disque que ne cesse de repasser le père comme les plans réguliers sur un soleil à la lumière blanchâtre entretiennent une tension palpable en chaque instant. La grande prouesse de Gilles Paquet-Brenner est d’avoir su signer un thriller brillant avec un scénario peu consistant. Il n’y a qu’au moment où le spectateur est mis devant le fait accompli que le film perd un peu de sa saveur. Peut-être que l’équipe artistique aurait dû développer autrement le dénouement du roman dont s’inspire « UV » pour passionner le spectateur jusqu’à la toute dernière seconde. En effet, une fois le mystère levé, les maladresses s’accumulent jusqu’à une scène finale énigmatique et déstabilisante…

  •  le 12 Juin 2007 par

    Film dont on sent bien qu'il voudrait être d'atmosphère mais ça marche pas. L'intention y est, c’est indéniable. Mais le résultat n’est pas au rendez-vous, c’est tout aussi indéniable. On sent que Gilles Paquet-Brenner cherche à fabriquer une tension lourde, on sent qu’il aimerait provoquer un sentiment d’angoisse généré par un halo de non-dits, mais c’est à peine si c’est ces émotions sont suggérées. Il ne réussit qu’à nous proposer une histoire fade. Au moins aussi fade que sa mise en scène, digne d’un ado prétentieux (filtres de couleur, photos et cadrages ostensiblement construits pour finir en poster sur les murs de chambre des moins de 15 ans, etc.). Mais UV n’est pas seulement loupé parcequ’il passe à côté de sa mission première, il l’est également à cause de Nicolas Cazalé qui a manifestement raté son CAP d'acteur. Tout comme Laura Smet et Anne Caillon d'ailleurs. Ca fait beaucoup de défauts pour un seul film, non ?

Les discussions sur le forum a propos de U.V.



Il n'y a pas encore de discussion autour du film U.V.


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .