Fan de Cinéma
Bannière 728x90

The Prodigies

Note : 2/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The Prodigies

Un film de Antoine Charreyron avec Jeffrey Evan Thomas , Jacob Rosenbaum , Dominic Gould , Dante Bacote , Nilton Martins

Genre : animation - Durée : 1h27 - Année de production : 2010

Date de sortie cinéma : 08 Juin 2011

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Antoine Charreyron
Jeffrey Evan Thomas
Jacob Rosenbaum
Dominic Gould
Proposer un fond d'écran »

The Prodigies, le film

  • The Prodigies

    Synopsis

    Imaginez-vous doté d'une intelligence surhumaine, du pouvoir de contrôler les autres par la force de l'esprit, de les transformer en marionnettes dépourvues de volonté, obéissant à vos ordres les plus fous Ce don fascinant et terrible Jimbo Farrar le connaît bien car depuis son enfance, il le possède. Brillant chercheur à la tête de la Fondation Killian pour enfants surdoués, très amoureux de sa femme Ann, Jimbo n'a qu'un but : trouver d'autres prodiges comme lui. Il imagine alors un jeu en ligne d'une complexité extrême et finit par découvrir cinq adolescents qu'il décide de réunir à New York. Conscients de leur différence, isolés et incompris, ces prodiges se retrouvent un soir à Central Park. Enfin, ils ne sont plus seuls. Mais ils sont alors sauvagement agressés et leur destin bascule. Ignorés par la police, abandonnés par ceux qui devaient les protéger, en état de choc, ils déchaînent alors leurs pouvoirs avec une intelligence diabolique, éliminant sans laisser de trace ceux qui les ont trahis... Jimbo est le seul à l'avoir compris, mais aussi le seul à pouvoir les arrêter. Il va devoir combattre le déchainement de violence de ses esprits-jumeaux à moins qu'il ne décide de se joindre à eux

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Jeffrey Evan ThomasJimbo
    Jacob RosenbaumJimbo enfant
    Dominic GouldKillian
    Dante BacoteHarry
    Nilton MartinsSammy
    Alain FiglarzLorenzo
    Yves Le CaignecLieutenant Smith
    Diego MestanzaJustin
    Tom LeickPrésident
    Jérôme CachonJenkins
    Patrice MelennecMr. Mc Kenzie
    Mathieu KassovitzJimbo
    Alexis TomassianJimbo enfant
    Féodor AtkineKillian
  • Thomas SagolsGil
    Diouc KomaHarry
    David ScarpuzzaSammy
    Cédric DumondLorenzo
    Alexandre CrossLieutenant Smith
    Gautier de FauconvalJustin
    Patrick DonnayPrésident
    Jerome KeenDocteur
    Pierre-François PistorioJenkins
    Saul JephcottMr. Mc Kenzie
  • LISTE TECHNIQUE
    Antoine Charreyron
    Moon Dailly MoniraMelanie
    Isabelle Van WaesAnn
    Laurence CarterLiza
    Sophie ChenLee
    Solange MilhaudMère de Liza
    Arnita SwansonMère de Harry
    Julie DumasMelanie
    Claire GuyotAnn
    Jessica MonceauLiza
    Francine LaffineuseMère de Liza
    Annie MilonMère de Harry
    Marie-Brigitte LheritierMme Mc Kenzie
    Frédérique Dumas
  • Olivier Rakoto
    Lilian Eche
    Genevieve Lemal
    Jean-Bernard Martinot
    Alexandre de La Patellière
    Viktor Antonov
    Matthieu Delaporte
    Bernard Lenteric
    Tarik Hamdine
    Benjamin Weill
    Alexandre de Broca
    Alain Figlarz
    Marc Doisne
    Humberto Ramos
    Grégoire Couzinier
  • Henri Zaitoun
    Ambroise Gayet
    Jérémie Apperry
    Pierre Reyssat
    Audrey Berrebi
    Karim Keddache
    Théo Theodorides
    Arnaud Bordet
    François Martig
    Pascal Bertrand
    Antoine Poulain
    David Brochard
    Sébastien Bacchini
    Avy Kofman
    Lebel Gary
  • Louis Bart
    Reginald Gallienne
    Liliane Wang
    Aymeric Devoldère
    Vincent Tabaillon
    Guillaume Louyot
    Francisco Herrera
    Katja Wolf
    Sébastien Prangère
    Joël Jurion
    Francis Buchet
    Jiwun Shin
    Bruno Bessadi
    Viktor Antonov
    Francisco Herrera
  • Humberto Ramos
    Jean-Marc Pannetier
    Laura Gouadain
    Emilie Maison
    Bénédicte Dubois
    Klaus Badelt
    Christopher Carmichael
    Christopher Carmichael
    Emmanuel Deletang
    Mark Anthony Yaeger

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « The Prodigies »


  •  le 15 Juin 2011 par

    The Prodigies Insatisfaction. Pour commencer, sans spoiler le film, on met ses lunettes 3D. Jusqu’à là, ça va, c’est un film d’animation, c’est donc normal la 3D. Et bien détrompez vous. Au début, on se force à chercher un semblant d’effet relief, rien n’y fait. Première insatisfaction. Tant qu’on parle de l’image, je ne possède pas tous les termes techniques du cinéma, donc je vais vulgariser. On se trouve face à Code Lyoko, vous savez, la série sur France 3, mais pas dessin animé, non comme quand ils sont dans le jeu. C’est intéressant comme procédé, mais je trouve que ça manque de fluidité, et les mouvements des personnages ne font pas réels. Deuxième insatisfaction. Continuons donc sur le scénario, car, c’est sur essentiellement ça que repose donc ce film, enfin on l’espère au début. Toujours sans spoiler, on découvre un jeune homme qui se fait battre par ses parents dès le début. A ce moment, on voit la scène du point de vue du gamin, où sont repentes ses géniteurs par des créatures, puissantes et violentes, ce qui rend ainsi la scène légèrement moins traumatisante. On imagine donc que le reste du film sera abordé sous cet angle. Mais l’on se trompe. ATTENTION SPOILER. Bien que la scène du viol soit conceptualisée de la même manière, la partie non imaginative des personnages vis-à-vis de la situation est mélangée à la partie réelle. Au fur et à mesure du film, l’effet utilisé est complètement abandonnée au profit de scènes qui deviennent choquantes. On me dira que ce n’est pas plus choquant que d’autres films, mais ce qui donne cette impression là, c’est le contraste avec la naïveté du reste : les personnages sont toujours habillés de la même manière, il y a le petit compagnon à tout héros (le téléphone), des méchants, une femme enceinte et gentille, pleins de bons sentiments, et des bonnes vieilles trahisons. Tout ceci correspondant à un dessin animé pour enfant-adolescent. Ce qui m’a donc dérangé, c’est ce décalage, loupé. J’aime bien les films qui essaient de créer un nouveau genre, mais là, il aurait fallu soit tout imagé, soit tout montré dès le début. Qu’on sache à quoi s’attendre. De cette manière, ça nous surprend, mais dans l’agressivité, et c’est dommage. Quand à la fin, un brin classique. Ce que je reprocherais, c’est ce sentiment d’injustice. Il faudrait demander aux scénaristes, mais ils ont oublié que les enfants sont des tueurs. On leur offre une belle fin alors qu’ils ont contribué à tuer le héros et tout un tas de gens, qui devait avoir une famille et des enfants. J’ai oublié de récapituler les insatisfactions. On doit bien en être à 5. Et dans mon échelle de critique personnelle (dans ma petite tête), c’est beaucoup. Je ne suis pas du genre à détester un film, donc je vais lui donner une étoile, car le marchandising pour S*** E******* m’a fait beaucoup rire. D’autant plus que j’ai un portable de cette marque, donc je me suis senti fier. Par contre, je vous préviens, il n’y a pas l’application Android du mec qui parle dans le téléphone. J’aurais espéré donc qu’on est un peu plus d’action à la X-Men au vue des pouvoirs des protagonistes et du pitch du film. J’aurais pu mettre ainsi une étoile de plus.

Les discussions sur le forum a propos de The Prodigies



Il n'y a pas encore de discussion autour du film The Prodigies


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .