Fan de Cinéma
Bannière 728x90

The Omen 666

Note : 2/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The Omen

Un film de John Moore avec Liev Schreiber , Seamus Davey-Fitzpatrick , David Thewlis , Pete Postlethwaite , Reggie Austin

Genre : fantastique - Durée : 1h48 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 07 Juin 2006

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

John Moore
John Moore
Liev Schreiber
Liev Schreiber
Seamus Davey-Fitzpatrick
David Thewlis
Proposer un fond d'écran »

The Omen 666, le film

  • The Omen 666

    Synopsis

    Le 6ème jour du 6ème mois de la 6ème année, son règne arrive. A Londres, l'ambassadeur des Etats-Unis, Robert Thorn est confronté au comportement étrange de son fils de 5 ans, Damien. Très rapidement, ce père réalisera que son enfant est la réincarnation du Diable. Dès lors, Damien plongera tout son entourage dans les méandres du mal.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Liev SchreiberRobert Thorn
    Seamus Davey-FitzpatrickDamien Thorn
    David ThewlisJennings
    Pete Postlethwaitele Père Brennan
    Reggie AustinTom Portman
    Tom PortmanSteven Haines
    Marshall CuppSteven Haines
    Joe TowneHospital guard
    Matt RitchieTV Anchor number 2
    Michael GambonCarl Bugenhagen
    Harvey Stephens (II)Un journaliste
    Massimo BellinzoniSubiaco Monk
    Giovanni Lombardo RadiceFather Spiletto
    Predrag BjelacVatican Observatory Priest
  • Curtis MatthewAgent des services secrets
    Federico PacificiRome Cab Driver
    Kammy DarweishSaudi Ambassador
    Carlo SabatiniCardinal Fabretti
    Bohumil SvarcPope
  • LISTE TECHNIQUE
    John Moore
    Julia StilesKatherine Thorn
    Mia FarrowMrs. Baylock
    Vee VimolmalL'infirmière
    Nikki Amuka-BirdDr. Becker
    Amy HuckNanny
    Janet HenfreyMrs. Horton
    Tonya GravesThorn's Secretary
    Peter Kang
    Hutch Parker
    Jeffrey Stott
    David Seltzer
    Jonathan Sela
    Dan Zimmerman
  • Patrick Lumb
    Martin Kurel
    Ladislav Markic
    Patrick Smith
    George L. Little
    Susie Figgis
    Katerina Kopicová
    Martin Kurel
    Fiona Connon
    Jim Behnke
    Ivan Filus
    Julian Wall
    Bill Meadows
    Martin Oberlander
    Mark Taylor (II)
  • Marco Beltrami

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « The Omen 666 »


  •  le 24 Juin 2007 par

    Avec Rosemary's baby, L'exorciste, La Malédiction version 76 compose une trilogie diabolique aussi ecclectique qu'excitante. Richard Donner s'est ouvert les portes d'Hollywood avec ce film de studio, qui va lui proposer par la suite l'adaptation du BD comic Superman. Alors forcément, on se demande quel est l'intérêt du'n remake... et on fait bien de se poser la question, tant le projet se contente de jouer sur les acquis d'un petit classique et sur un marketing particulièrement imbécile : sortir le film le 6 juin 2006. Bravo pour l'originalité, Kubrick aurait dû attendre pour sortir 2001 le 31 décembre 2000 (pour voir si ça allait être comme ça, sait-on jamais !). Vulgaire copier-coller, le scénario aligne les scènes tel que dans l'original, sans une once d'inventivité, et qu'on ne me parle pas de respect de l'oeuvre originelle, il n'en est jamais question (sinon par un bref rappel musical dans la partition de Beltrami). Moore se prend même le luxe de dévaloriser son film en torchant en 3 minutes les séquences mémorables de la version 76 : l'attaque des chiens dans le cimetière, ou la scène finale, bâclée, sans suspense aucun. De toute façon, de suspense il n'est jamais question pour qui a vu le Donner, et ce n'est pas une réalisation clipesque qui configurera notre propension à l'indulgence. Pour ce qui est du casting, tous font pâle figure, et l'on sent bien qu'ils ne sont que les instruments d'un projet bien plus grand : faire du pognon (voir en cela la caution «film diabolique» incarnée par Mia Farrow, la Rosemary du film de Polanski, qui elle-même donnait vie à Lucifer); le gamin, lui, est transparent comme une eau caribéenne. Quant à la musique, on n'en finit pas de regretter le décès de Jerry Goldsmith, de qui Marco Beltrami devrait s'inspirer unn jour ou l'autre pour se sortir de ces paritions tape-à-l'oreille. Reste peut-être une analyse (hum hum...), ok, une présentation de la situation géo-politique que Donner avait évacué de son film. Alors évidemment, c'est pas en nous montrant quelques soldats en Israël que l'on va comprendre ce qui se passe dans le conflit palestinien, mais on est pas non plus chez Amos Gitaï. Il n'empêche, tout cela fleure bon encore un fois l'opportunisme forcené, et joue sur le malheur du monde sans vergogne. Qui est diabolique ?

  •  le 03 Avril 2007 par

    Il y a une trentaine d'années, le film original de Richard Donner faisait gentiment trembler le monde. Pensez donc : le diable qui apparait sous la forme insidieuse d'un petit garçon au regard littéralement démoniaque. Sans être révolutionnaire ou particulièrement effrayant, «La malédiction» première version était un film fantastique divertissant et plutôt solide, ponctué de scènes mémorables. En 2006, John Moore, lamentable réalisateur de supérette, se lance à corps perdu dans un remake de «La malédiction». Pour offrir une relecture du mythe du diable? Pour donner un film plus neuf et plus intéressant dans sa mise en scène? Non. La seule réponse plausible est l'appel du pognon. Car «La malédiction» 2006 sent le coup marketing, avec sortie le 06/06/06 (enlevez les zéros, ça donne le chiffre du diable, bouh ça fait peur) pour faire dans la symbolique de bas étage. On aurait préféré que le chiffre du diable ne corresponde à aucune date : ça aurait évité à bien des spectateurs de subir un remake ni fait ni à faire, bourré d'effets éculés et de rebondissements capillotractés, plombé par des acteurs très mal dirigés (parfois bon ailleurs, Liev Schreiber et David Thewlis atteignent des sommets de ridicule) et éclairé à la lampe de poche. Pour montrer un semblant de modernité, Moore pille allègrement «Shining» (à tout moment, on s'attend à ce que le môme crie «Redrum»), «Destination finale» (pour les morts absurdes) et «Rosemary's baby» (avec un hénaurme clin d'oeil en forme de Mia Farrow). Ça pue le déjà-vu et le produit baclé à tous les étages. Encore un projet de remake qui aurait dû rester au fond des cartons. Mais les voies d'Hollywood sont impénétrables.

  •  le 10 Juin 2006 par

    J'étais pas trés optimiste avant d'aller voir ce film, mais je peux dire que j'en ai eu pour mon argent. Ce film est démoniaque et il n'y a pas de moments de vide. Ca nous fait sursauter et en même temps ca nous prend aux tripes. A part quelques contradictions ce film est bien. Si vous voulez que votre copine vous saute dans les bras et qu'elle arète de vous demander un enfant, c'est le film qui vous faut.

Les discussions sur le forum a propos de The Omen 666



Il n'y a pas encore de discussion autour du film The Omen 666


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .