Fan de Cinéma
Bannière 728x90

The Host

Note : 4/5.0 - 4 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Gwoemul

Un film Sud-coréen de Joon-ho Bong avec Song Kang-Ho , Bae Doona , Hae-il Park , Byeon Hie-bong , Ah-sung Ko

Genre : fantastique - Durée : 1h59 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 22 Novembre 2006

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Joon-ho Bong
Joon-ho Bong
Song Kang-Ho
Song Kang-Ho
Bae Doona
Hae-il Park
Proposer un fond d'écran »

The Host, le film

  • The Host

    Synopsis

    En Corée du Sud, du fond de la rivière Han surgit une étrange créature. Celle ci sème la terreur parmi la population locale et emporte avec elle la jeune Hyun seo. Sa famille se met en tête de la récupérer...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Song Kang-HoPark Kang-du
    Bae DoonaPark Nam-ju
    Hae-il ParkPark Nam-il
    Byeon Hie-bongPark Hie-bong
    Ah-sung KoPark Hyun-seo
    Yoon Je-moonle clochard
    Kim Roi-hal'homme en combinaison
    Yim Pil-sungl'ancien camarade de Nam-il
    Lee Dong-HoSe-ju
    Lee Jae-eungSe-jin
    Park no-sykShades
  • LISTE TECHNIQUE
    Joon-ho BongRéalisateur
    Choi Yong-baeProducteur
    Joh Neung-yeonCoproducteur
    Kim Woo-TaekProducteur exécutif
    Jung Tae-sungProducteur exécutif
    Joon-ho BongScénariste
    Won-jun HaScénariste
    Baek Chul-hyunScénariste
    Kim Hyung-GooDirecteur de la photographie
    Lee Byung-WooCompositeur
    Kim Sun-minMonteur
    Ryu Seong-heeChef décorateur
    Cho Sang-KyungCostumier
    Song Jong-heeMaquilleur
  • Kevin RaffertySuperviseur des effets visuels

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « The Host »


  •  le 24 Juillet 2007 par

    Après Memories of murder , Joon-ho Bong s'essaye dans un nouveau genre, le film catastrophe à mi-chemin entre godzilla et alien, le huitième passager. Ce film est très lent et même si les scènes d'actions sont très bien réalisées elles sont trop rares, ce manque d'action est le principal défaut de ce film qui se laisse regarder malgré tout.

  •  le 03 Juillet 2007 par

    Joon-ho Bong s'immisce dans une spécialité américaine, le film de monstre, pour en redéfinir les contours. Prenant le contre-pied des Alien, Dents de la mer, Mimic, Relic, et autres exemples plus ou moins réussis, le réalisateur nous montre sans ambage sa créature dès la première scène d'attaque, particulièrement intense et spectaculaire, et chacune de ses apparitions sera l'occasion de se rapprocher un peu plus de son anatomie et de ses «moeurs». Et une chose frappe : le rôle maternel qu'elle semble incarner. Dans tout le métrage, la mère est étrangement absente, alors qu'un enfant est au centre de l'intrigue (le gamin au fond de l'égout est lui-même un orphelin). Or, le monstre marin parait couver les deux enfants, les empêchant de quitter le cocon plutôt que de s'en faire un petit déj. En cela, la scène où Huyn Seo tente de s'enfuir et est happée avec délicatesse par la queue de la bête est très révélatrice. Du coup, on serait tenté de voir dans cette représentation une métaphore d'une situation parentale toute coréenne qui ne fait pas un éloge flatteur de la part maternelle, loin s'en faut. Mais sans cela, The Host surprend également par son mélange des genres, passant intelligemment et finement du rire aux larmes, et cela sous l'égide du fantastique. L'aspect socio-écolo-politique n'est pas en reste, Bong se permettant un point de vue sur l'interventionnisme américain en Corée, sans oublier d'égratiner les réactions coréennes. Un très bon film donc, surprenant, qui démontre que le ciné ricain n'a pas l'apanage de la qualité en guise de films de genre.

  •  le 07 Juin 2007 par

    Après avoir donné une leçon de polar en 2003 avec MEMORIES OF MURDER, le Coréen Joon-ho Bong se lance dans le film de monstre. Le réalisateur nous montre d’une éclatante manière que ce type de cinéma, quand il est bien fait, peut être très jouissif. D’abord parce qu’il sait qu’un film comme The Host doit avant tout divertir. Pour cela, il signe quelques scènes mémorables ; La scène d’ouverture et le face à face entre la petite fille et la créature dans les égouts sont de bons exemples. Mais Joon-ho Bong voit plus loin que le spectacle efficace. Il détourne les règles du genre et nous surprend en ajoutant des éléments burlesques. Le spectateur passe, en quelques instants, d'un frisson dans un couloir glauque à la franche rigolade devant l'absurde de certaines situations loufoques. Autre constante, le malin plaisir que prend le réalisateur à s'aventurer sur le terrain politique et sociale. Il critique aussi bien les Etats-Unis que la Corée du Sud (Qui a engendré ce monstre ?). Ces ruptures de ton font que le film est loin d’être uniforme. Pour que le tableau soit complet, Joon-ho Bong dresse de jolis portraits de personnages. La solidarité est mise en avant avec cette famille déchirée, composée d’anti-héros, qui part à la recherche d’un de leur membre. Après MEMORIES OF MURDER, Song Kang-Ho a l'occasion de jouer une nouvelle fois un rôle intense. Plus qu’un film de monstre, The Host est un film à plusieurs niveaux de lecture mélangeant l’horreur, le rire et le drame.

  •  le 02 Décembre 2006 par

    The Host est une petite perle de film fantastique venant de Corée du Sud. Un monstre sortant d'un fleuve terrorise la population. Une histoire classique mais une réalisation efficace qui maintient le suspence jusqu'à la fin. Le réalisateur du déjà excellent Memories Of Murder, nous livre ici un message écolo et par la même occasion, critique l'intervention américaine dans le monde. Ici, les héros sont comme tout le monde, ils ne sont pas surentrainés mais tiennent juste une barraque à hotdogs et leur seul but est de retrouver la fille enlevée par la créature. Un film divertissant, spectaculaire et drôle qui permet encore plus de prouver que la Corée du Sud est une grande nation de cinéma.

Les discussions sur le forum a propos de The Host



Il n'y a pas encore de discussion autour du film The Host


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .