Fan de Cinéma
Bannière 728x90

The Dead Girl

Note : 4/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The Dead Girl

Un film de Karen Moncrieff avec James Franco , Josh Brolin , Giovanni Ribisi , Nick Searcy , Christopher Allen Nelson

Genre : drame - Durée : 1h25 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 05 Mars 2008

Distributeur :

Karen Moncrieff
James Franco
James Franco
Josh Brolin
Josh Brolin
Giovanni Ribisi
Proposer un fond d'écran »

The Dead Girl, le film

  • The Dead Girl

    Synopsis

    Une jeune femme a été assassinée. Sa mort va bouleverser la vie de cinq personnes :

  • L'étrangère qui découvre le corps.
  • La soeur qui espère que le corps est celui de sa soeur disparue.
  • L'épouse qui pense que son mari pourrait être le tueur.
  • La mère qui enquête sur ce qu'était la vie de sa fille.
  • La fille qui rêvait de changer de vie...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    James FrancoDerek
    Josh BrolinTarlow
    Giovanni RibisiRudy
    Nick SearcyCarl
    Christopher Allen NelsonMurray
    Lee von ErnstDel
    Bruce DavisonLeah's Father
    Dennis KeifferTom
    Michael RayssesFlic #2
    Bobby HoseaDétective
    Carla JimenezAshleys Caretaker
    Gus BuktenicaStorage Customer #2
    Dan CallahanStorage Customer #1
    Earl CarrollJournaliste
  • Daniel LeavittCandy Store Boy
  • LISTE TECHNIQUE
    Karen Moncrieff
    Toni ColletteArden
    Brittany MurphyKrista
    Marcia Gay HardenMelora
    Rose ByrneLeah
    Kerry WashingtonRosetta
    Mary SteenburgenBeverley
    Piper Lauriela mère d'Arden
    Mary Beth HurtRuth
    Stephanie Macela mère
    Elizabeth PernollAshley
    Gillian PernollAshley
    Amy BenedictCandy Store Mom
    Eva LosethGrocery Store Customer
  • Kate MulliganFille de la fête
    Dorothy BeattyGrocery Checker
    Lea Nicole Carranza
    Madison Pelletier
    Paige Pelletier
    Joanie Tomsky
    Karen Moncrieff
    Michael Grady
    Toby Yates
    Rosemary C. Cremona
    Pascal Launay
    Adam Gorgoni

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « The Dead Girl »


  •  le 08 Mai 2008 par

    Qui dit film indépendant et casting foisonnant dit grosse curiosité, puisque autant de bons acteurs dans un si "petit" film ne peut qu'être une bonne nouvelle. D'où une certaine déception devant The Dead Girl, drame en cinq actes indépendants qui commence plutôt bien avant de s'effondrer en cours de route. Le principe est simple : raconter l'histoire de cinq femmes liées de près ou de loin à la découverte du cadavre d'une jeune femme dans un champ. Cela commence par l'étrangère qui découvre le corps, et se terminera par la description des dernières heures de la victime. Cinq histoires liées à un même fait divers, mais racontées séparément, comme cinq courts-métrages juxtaposés. Une idée qui a déjà fait ses preuves par le passé, à condition de disposer d'un solide canevas polardeux ou d'histoires vraiment passionnantes. Le problème de Karen Moncrieff, c'est qu'on la sent très nettement perdre son inspiration à mesure que les scènes s'enchaînent. Ainsi, le premier segment (avec Toni Collete et Giovanni Ribisi) est le meilleur, et la qualité décroît ensuite de façon régulière. À tel point que les deux dernières parties tombent dans le sentimentalisme et le schématisme. Dommage : la mise en scène efficace est une direction d'acteurs irréprochable aurait pu permettre au film d'atteindre des sommets. Ça aurait sans doute été le cas si The Dead Girl avait été à l'unisson de son premier segment, histoire sordide et glaçante mais traitée avec une grande justesse par une artiste dont on devine sans peine qu'elle possède un grand talent de portraitiste. Lui reste désormais à consolider son sens de l'intrigue et à ne pas se laisser emporter par ses travers larmoyants. On peut y croire.

  •  le 22 Avril 2008 par

    The Dead Girl est l’un de ces polars indépendants américains, qui sortent en catimini en France, et qui sont pourtant les principaux vecteurs de la vigueur du cinéma de genre. Réalisé par Karen Moncrieff à qui l’on doit quelques épisodes de Six Feet Under et un autre long inconnu intitulé Blue Car. Le film repose sur un concept scénaristique maintenant courant, notamment grâce aux films du mexicain Innaritù : l’impact d’un événement quelconque sur une galerie de personnage. Ici le fait divers est la découverte du corps d’une fille assassinée au beau milieu de nulle part. Cela servira alors de déclencheur pour une série de personnages qui ont pour seul point commun leur désespoir et leur mal de vivre. Séparé en 5 parties distinctes, suivant le parcours d’un personnage précis, les parties n’ont presque aucun lien entre elle, hormis quelques détails parsemés ici et là. Outre son traitement plutôt original, le film gagne une intensité rarement vue au cinéma, grâce à une ambiance commune distillée différemment dans chaque partie mais qui ne vise qu’à instaurer un malaise chez le spectateur. Personne n’est épargné par la noirceur du propos et les rares éclaircis qui viennent éclairer le sujet sont distillées au compte goutte. Mais un tel film se doit de pouvoir se reposer sur ses interprètes, et de ce côté-là c’est un sans faute. Le film s’ouvre sur le destin d’une vieille fille mal dans sa peau, brillamment interprété par Toni Colette, qui rencontre un homme mystérieux, au motivation ambiguë campé par l’excellent Giovanni Ribisi. Leur relation étrange et presque malsaine n’est jamais montré explicitement, mais suffit pour instaurer l’atmosphère poisseuse qui ne lâcherait plus le spectateur. Le film enchaîne alors sur l’histoire d’une jeune infirmière hantée par la disparition de sa sœur, ce qui a détruit sa famille et elle en même temps. Tentant de se persuader que « la morte » est sa sœur, elle va reprendre goût à la vie avant que le désespoir ne la rattrape. Deuxième partie portée par la sublime Rose Byrne et James « le bouffon vert Jr » Franco. La 3ème partie est consacré à une vieille femme aigri convaincu que son mari est un tueur en série. La 4ème partie suit les déambulations de Marcia Gay Harden (The mist), mère de la disparue, qui part dans une quête rédemptrice en pourchassant le passé de sa fille décédée. Et la dernière partie explique le tout en suivant les dernières heures de « la morte » interprété par Brittany Murphy et épaulé par un Josh Brolin sur le retour. Le tout se termine avec la même pudeur qui caractérise chaque partie. Vous l’aurez compris, toutes ces histoires autopsient un quotidien morne, désespéré, dépeignant des personnages ravagés par la vie, à différent niveau. Même si l’on tombe parfois dans le stéréotype, le souci du réalisme, l’interprétation habitée de chacun des protagonistes et la pudeur de la mise en scène, contraignent le spectateur à s’immerger dans cette lie de l’humanité. Viscéral, jusqu’au boutiste, d’une noirceur abyssale, The Dead Girl est une réussite totale. Peinture glauque et pourtant terriblement humaine d’une vie parfois oubliée. The Dead Girl est un voyage dans un enfer bien réel, pour ceux qui ont les tripes et le cœur bien accroché.

Les discussions sur le forum a propos de The Dead Girl



Il n'y a pas encore de discussion autour du film The Dead Girl


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .