Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Showgirls

Note : 2/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Showgirls

Un film de Paul Verhoeven avec Kyle MacLachlan , Robert Davi , Glenn Plummer , Alan Rachins , Jack McGee

Genre : comédie dramatique - Durée : 2h11 - Année de production : 1995

Date de sortie cinéma : 10 Janvier 1996

Distributeur :

Paul Verhoeven
Kyle MacLachlan
Robert Davi
Glenn Plummer
Proposer un fond d'écran »

Showgirls, le film

  • Showgirls

    Synopsis

    Nomi arrive à Vegas pour devenir danseuse. Elle débute dans une boîte de strip-tease, et son talent associé à son manque de pudeur en font rapidement une star dans ce domaine. Plongée au coeur des grands shows, enivrée par sa soif de gloire, elle gravit les échelons un par un. Pourra-elle réussir sans y perdre son identité ?

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Kyle MacLachlanZack Carey
    Robert DaviAl Torres
    Glenn PlummerJames Smith
    Alan RachinsTony Moss
    Jack McGeeJack
    Patrick BristowMarty Jacobsen
    William ShockleyAndrew Carver
    Greg TravisPhil Newkirk
    Al RuscioMr. Karlman
    Dewey WeberJeff
  • LISTE TECHNIQUE
    Paul Verhoeven
    Elizabeth BerkleyNomi Malone
    Gina GershonCristal Connors
    Gina RaveraMolly Abrams
    Lin TucciHenrietta Bazoom
    Michelle JohnstonGay Carpenter
    Pamela AndersonJazz Combo
    Rena RiffelPenny/Hope
    Ben Myron
    Mario Kassar
    Joe Eszterhas
    Ellen Mirojnick
    Richard C. Goddard
    William F. O'Brien
  • Jost Vacano
    Mark Goldblatt
    Mark Helfrich
    Allan Cameron
    Dave Stewart

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Showgirls »


  •  le 23 Juin 2008 par

    Bof, bof, bof... Quand un sujet un peu trop galvaudé est grossièrement traité, forcément ça ne donne pas un résultat éblouissant même quand c'est Verhoeven qui est aux manettes. Certes la mise en scène est impeccable et ses excès tendent à appuyer le message dénonciateur du scénario. Mais, par sa linéarité, l'ensemble devient tout de même assez vite lassant. Du côté des personnages, assez caricaturaux dans l'ensemble, rien de vraiment déroutant. Bien qu'on sente régulièrement les louables intentions du scénariste pour destabiliser un tant soit peu le spectateur, le résultat reste très prévisible et assez médiocre. Au mieux, il s'agit d'un sympathique divertissement, au pire il s'agit d'un mauvais Verhoeven...

  •  le 17 Juillet 2007 par

    Il y a deux écoles quand il s'agit de voir un film de Paul Verhoeven : la première consiste à considérer qu'au travers de la grande homogénéité de son oeuvre et de son côté bulldozer frondeur, le hollandais violent est un génie intouchable qui magnifie tout ce qu'il entreprend, même lorsque cela semble mauvais. La seconde considère qu'il a fait des grands films, d'autres mineurs et certains franchement catastrophiques. En atteste la note qu'accorde cette critique à «Showgirls», l'auteur de ces lignes penche pour la seconde solution. Et s'explique : on peut résumer «Showgirls» à une critique de l'arrivisme comme composante du rêve américain, et de Las Vegas comme un bourbier infâme. C'est effectivement ce que décrit Verhoven, ou plutôt ce qu'il montre. Le problème, c'est que trouve-t-on quand on sort de là ? Rien. Si : des nibards. C'est déjà ça mais c'est peu, ce d'autant que la chair est triste, éclairée par 2.500 tonnes de néons et soulignés par une réalisation façon «Mes meilleurs films érotiques du dimanche soir sur M6». Les actrices (pas de noms, on ne tire pas sur des ambulances) cachetonnent péniblement entre deux scènes de danse de très bas niveau, l'histoire se traîne comme un 15 tonnes tracté par un vélo à roulettes, le scénario a demandé depuis longtemps l'exil diplomatique au Nicaragua, bref c'est la débandade, sans mauvais jeu de mot. Las Vegas, univers pourri ? Possible, mais pas ici. Car ici, ce n'est pas Las Vegas, ce sont quatre grosses bicoques en carton pâte, avec deux scènes de fesses soporifiques pour meubler les intérieurs/extérieurs. Déshumanisé, le rêve américain ? Il a en tout cas lobotomisé les interprètes, qui mériteraient collectivement le «prix Dolph Lundgren». «Mais c'est Paul Verhoeven, enfin !?!» Et alors ? Quand Paul Verhoeven filme les scènes saphiques les plus bêtement racoleuses et les dialogues les plus empruntés sur le thème de «jusqu'où es-tu prête à aller pour réussir ?», il pourrait s'appeler Max Pécas que cela ne changerait pas grand-chose. Laissez ce film aux oubliettes et retournez plutôt voir «La chair et le sang», vous ne perdrez pas votre temps.

Les discussions sur le forum a propos de Showgirls



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Showgirls


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .