Fan de Cinéma
Bannière 728x90

She hate me

Note : 2.5/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : She Hate Me

Un film de Spike Lee avec Anthony Mackie , Jim Brown , Ossie Davis , Brian Dennehy , Woody Harrelson

Genre : comédie - Durée : 2h18 - Année de production : 2004

Date de sortie cinéma : 17 Novembre 2004

Distributeur :

Spike Lee
Anthony Mackie
Anthony Mackie
Jim Brown
Ossie Davis
Proposer un fond d'écran »

She hate me, le film

  • She hate me

    Synopsis

    Licencié pour avoir mouchardé, Jack est aux abois. Il se lance alors dans le commerce de son sperme pour couples de lesbiennes en mal de progéniture. Mais cette reconversion douteuse, bien que réussie et très rémunératrice, associée aux tentatives de ses ex-patrons pour lui nuire, vont faire que sa vie prend soudain un tour bien compliqué...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Anthony MackieJohn Henry 'Jack' Armstrong
    Jim BrownGeronimo Armstrong
    Ossie Davisle juge Buchanan
    Brian Dennehyle président Church
    Woody HarrelsonLeland Powell
    John TurturroDon Angelo Bonasera
    Jamel DebbouzeDoak
    Q-TipVada Huff
    Chiwetel EjioforFrank
  • LISTE TECHNIQUE
    Spike Lee
    Kerry WashingtonFatima Goodrich
    Ellen BarkinMargo Chadwick
    Monica BellucciSimona Bonasera
    Sarita ChoudhurySong
    Bai LingOni
    Lonette McKeeLottie Armstrong
    Paula Jai ParkerEvelyn
    Dania RamirezAlex Guerrero
    Jamel Debbouze
    Michael Genet
    Spike Lee
    Matthew Libatique
    Barry Alexander Brown
  • Terence Blanchard

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « She hate me »


  •  le 12 Avril 2008 par

    Spike Lee est un réalisateur connu pour sa virulence et son militantisme qui font de ces films des bons films mais rarement des chefs d’œuvre, mais avec la 25e heure mettant en scène Edward Norton, le réalisateur avait surpris tout le monde en offrant un drame moins virulent et moins provocateur que ces autres films. Un an après il a réalisé ce film qui est un mélange entre thriller politique et comédie dramatique avec Anthony Mackie dans le rôle principal. Le personnage joué par Anthony Mackie se retrouve suite à des problèmes financiers dans son entreprise mise à la porte, il perd donc son statut de jeune directeur plein d’avenir. Afin de conserver son confort de vie il va accepter une proposition qui sera le sujet central du film, c'est-à-dire être un objet sexuel pour des couples de lesbiennes en les mettant enceinte contre une forte somme d’argent. Après avoir traité des malversations financières pendant les vingt premières minutes (un sujet très brûlant à l’époque aux Etats-Unis) l’histoire enchaîne instantanément sur un autre sujet très brûlant, celui de la paternité et du problème d’adoption chez les couples lesbiennes. Spike Lee nous montre un homme seul qui a perdu le pouvoir au sein de son entreprise et qui est réduit à être un objet sexuel, exhibé lors de réunions ressemblant à des réunions tupperware où l’on choisit le père de son enfant en fonction de son intelligence, de sa beauté et de sa force. Cette scène permet au réalisateur un parallèle avec la période esclavagiste où l’on exhibait les êtres humains comme des marchandises. Le film perd en rythme à cause des quelques maladresses, comme la description de la découverte du scandale du Watergate ou la description du mafieux italien. Cependant la scène dans laquelle John Turturro imite Marlon Brando dans le parrain est hilarante. Cette œuvre ne fait pas partie des bons films de Spike Lee mais il s’agit d’une étape supplémentaire dans son travail avec un sujet très peu traité dans le cinéma.

  •  le 16 Mai 2007 par

    Le dernier Spike Lee (en date, et peut-être aussi en qualité) est un véritable catalogue des défauts multiples du cinéaste. Idées confuses, embrouillamini de trames sans grand rapport entre elles, insertion inappropriée d'allusions politiques (ici, le Watergate), surf sur les sujets à la mode (les couples homosexuels, les scandales financiers), manichéisme pro-Noirs (les Blancs étant tous pourris, c'est bien connu)... Viré de la boîte dont il était vice-président pour avoir dénoncé des pratiques frauduleuses, Jack devient inséminateur de lesbiennes à 10.000$ le coup de boutoir. S'en suit un improbable et surtout interminable pensum sur la condition de la lesbienne, la place du Noir dans la société US, le règne de l'argent. Une accumulation d'idées éculées, traitées tour à tour sur le mode comédie, drame, téléfilm érotique... Bref, un fourre-tout de 2h19 dont on se passerait volontiers. Après le formidable 24 heures avant la nuit, Lee retombe dans ses pires travers. Pour de bon?

Les discussions sur le forum a propos de She hate me



Il n'y a pas encore de discussion autour du film She hate me


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .