Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Rocky 5

Note : 4/5.0 - 1 avis

Titre VO : Rocky V

Un film de John G. Avildsen avec Sylvester Stallone , Burt Young , Sage Stallone , Burgess Meredith , Richard Gant

Genre : comédie dramatique - Durée : 1h44 - Année de production : 1990

Date de sortie cinéma : 19 Décembre 1990

John G. Avildsen
Sylvester Stallone
Burt Young
Sage Stallone
Burgess Meredith
Richard Gant

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Rocky 5, le film

  • Rocky 5

    Synopsis

    Apres quinze annees de ring, Rocky se voit contraint d'arreter sa carriere pour raison de sante. Involontairement ruine par son beau-frere, Rocky retourne dans son quartier d'origine. Il rencontre un jeune espoir, Tommy Gunn, qu'il accepte d'entrainer. Mais ce dernier est manipule par un organisateur de combats peu scrupuleux...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Sylvester StalloneRocky Balboa
    Burt YoungPaulie
    Sage StalloneRocky Balboa Junior
    Burgess MeredithMickey
    Richard GantGeorge Washington Duke
    Tommy MorrisonTommy 'Machine' Gunn
    Bob GiovaneTimmy
    Patrick CroninDr. Rimlan
    Jane Marla RobbinsGloria
    Michael Williams (IV)Union Crane
    Dolph LundgrenIvan Drago
    Michael PatakiNicoli Koloff (archive footage)
    Ben PiazzaDoctor
    Tony BurtonDuke
  • Jimmy GambinaJimmy
    John TimmonsPoliceman (uncredited)
    Mike Girard SheehanMerlin Sheets
    Lloyd KaufmanDrinker
    Paul MicalePère Carmine
    Kevin ConnollyChickie
  • LISTE TECHNIQUE
    John G. Avildsen
    Talia ShireAdrian
    Delia SheppardKaren
    Elisebeth PetersJewel
    Tony Munafo
    Suzanne DeLaurentiis
    Sylvester Stallone
    Steven B. Poster
    John G. Avildsen
    Robert Ferretti (Robert A. Ferretti)
    Michael N. Knue
    Bill Conti

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Rocky 5 »


  •  le 24 Février 2009 par

    Rocky V n'est pas le navet que beaucoup ont voulu décrire. Et je m'en vais vous le prouver tout à l'heure. Après un quatrième opus qui avait laissé libre au cours à la caricature, digne d'un spectacle de catch américain avec ses héros formatés et bien reconnaissables (le gentil boxeur italo-américain infatigable contre l'ogre soviétique bodybuildé), l'acte V revient clairement aux sources. Notre cher Stallone, qui veut changer son image essaie de jouer dans le registre dramatique avec cette vision de la déchéance du héros. Du coup on voit Rocky à la retraite, miné par les problèmes de santé et même complètement ruiné. Obligé de retourner dans un sombre coin de la banlieue de Philadelphie, sa seule chance de rédemption s'appelle Tommy Gunn, un jeune boxeur qui rêve de carrière pro. Ce n'est d'ailleurs que dans cette banlieue que Rocky retrouve sa dimension dramatique et populaire. Exit donc l'action à outrance et les longues séquences d'entrainement et de match. Retour remarqué du réalisateur de Rocky I, John Avildsen, avec la musique de Bill Conti en toile de fond. Les prétextes aux retours nostalgiques vers les images du premier film sont d'ailleurs nombreuses. Outre ce retour aux sources, Rocky V aborde de nombreux thèmes qui peuvent toucher les spectateurs comme la difficulté de la reconversion, le sort et l'état des boxeurs en fin de carrière. On y dénonce aussi les médias qui broient les légendes aussi vite qu'elles les adulent, et les super promoteurs qui exploitent les nouveaux talents comme de la viande en y rajoutant du marketing (comment ne pas reconnaître Don King en George Washington Duke). Le combat final ressemble d'ailleurs à une transfiguration de l'opposition du noble art au show commercial. Les personnages secondaires sont plus fouillés aussi dans ce cinquième film. Adrienne (Talia Shire) se fait de nouveau un rempart contre les tentations et on se reprend à haïr profondément cette empêcheuse de boxer en rond. Le beau-frère Paulie (Burt Young) est tout d'un coup un boulet encore plus pesant, et la relation père-fils est également travaillée en profondeur pour la première fois (avec au passage Sage le propre fils de Sly). On y voit un Rocky maladroit socialement, et qui va jusqu'à confondre l'importance de son fils de sang avec celle de son fils de vestiaire, Tommy Gunn. Une jolie fable pour le public américain puritain prompt à considérer l'importance de la famille sur les frivolités de la célébrité. Paradoxalement le fait de voir Rocky hors du ring est à la fois ce qui a fait que les recettes commerciales ont été basses, et en même temps ce qui a donné du relief a la série. La saga illustre bien la vie d'un homme et pas seulement celle d'un boxeur. Rocky, ne l'oublions pas, doit avant tout son succès à l'expression qu'il est du rêve américain qui fait d'un misérable une étoile. Et le nouveau champion, qui n'a pas le même "cœur" n'est qu'une antithèse qui ne fait que renforcer par contraste la stature de l'étalon. En conclusion le film est tout à fait touchant et digne d'être vu. Il préfigure même de la réussite d'un dernier opus en fournissant une très bonne transition. Stallone est plutôt à son avantage en tant qu'acteur, ce qui ne fut pas le cas avec le nanaresque Copland.

Les discussions sur le forum a propos de Rocky 5



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Rocky 5


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2020 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .