Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Requiem pour un massacre

Note : 5/5.0 - 1 avis

Titre VO : Idi i smotri

Un film de Elem Klimov avec Aleksei Kravchenko , Luibomiras Laucevitchuis , Victor Lorentz , Vladas Bagdonas , Juris Lumiste (as Jüri Lumiste)

Genre : drame - Durée : 2h20 - Année de production : 1985

Date de sortie en salle : inconnue

Elem Klimov
Aleksei Kravchenko
Luibomiras Laucevitchuis
Victor Lorentz
Vladas Bagdonas
Juris Lumiste (as Jüri Lumiste)

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Requiem pour un massacre, le film

  • Requiem pour un massacre

    Synopsis

    Pendant la deuxième guerre mondiale la Biélorussie est occupée par les troupes nazies. Insoumise, elle est durement frappée par la guerre. Trois millions de civils sont morts.

  • Requiem pour un massacre, une véritable révélation !

    En Occident, le cinéma russe, c'est pas notre tasse de thé : Eisenstein a longtemps été censuré (Le cuirassé Potemkine mettre plus de 20 ans pour débarquer sur les écrans français), Vertov et son Homme à la caméra jusqu'à peu délaissé. Et puis avec cette foutue guerre froide, il n'y a guère que Tarkovski qui ait réussi à passer le mur. Peur de la propagande ? pourtant, les Ricains ne se sont pas gênés avec des oeuvres au reaganisme aussi peu subtil que Rocky IV.

    Requiem pour un massacre, le dvd
    Sort donc ces jours Requiem pour un massacre (Come and see en "vo", bêtement traduit en ce titre de western de seconde zone), film majeur sur les exactions nazies en Bielorussie.

    Car oui, Hitler ne s'est pas contenté d'exterminer en Pologne, de déporter en France, de bombarder en Angleterre. Il a également éradiquer 628 villages (entre autres) et leurs habitants de l'ex-URSS.

    L'occasion de (re)découvrir un monument qualifié par l'écrivain Ballard de plus grand film de guerre jamais tourné. Alliant avec une force incroyable une forme spectaculairement cinématographique (et inversement) à un réalisme de plus en plus dérangeant au fil du métrage, Elem Klimov, à l'instar de Coppola sur Apocalypse now, nous emmène dans une descente aux enfers aux accents parfois mythiques, vécue à travers le regard d'un gamin de 15 ans découvrant l'amour et sa fatale destinée en temps de guerre, et l'horreur inhérente à la situation.

    Intelligemment, le réalisateur russe ne s'arrête pas à la stigamtisation du nazisme, la haine de l'idéologie hitlérienne est dépassée par celle plus forte de la barbarie humaine. On oscille entre plans fixes de visages (30' d'identification un peu morne) transfigurés par les événements, et plans-séquences d'une majesté rare, évoquant le grand Kanal de Wajda. Le contre-champ est pour ainsi dire banni afin de saisir l'intégralité des séquences avec une économie de scènes. Sur un des ces plans somptueux nourri par un extrait du magistral Requiem de Mozart, le film se clot pour verser chez le spectateur un de ces sentiments qui lui font comprendre l'importance de ce qu'il vient de voir. Le mot chef-d'oeuvre est par trop galvaudé pour être utilisé à l'encontre de ce Requiem pour un massacre.

    Côté DVD en lui-même, le nouvel éditeur Potemkine rend justice au film par une qualité visuelle et sonore plus qu'honorable, et un choix de bonus qui prolonge la vision historique du film.

    Ainsi y voit-on deux documents d'archive, dont l'un particulièrement insoutenable (comme toujours quand il s'agit de génocide) sur les pertes humaines en Bielorussie, puis des entretiens avec Klimov himself (décédé depuis dans l'indifférence total) qui revient notamment sur la genèse du titre (au départ, le film devait s'intituler "Tuez Hitler"), l'interprète principal, et le décorateur.

    De quoi faire de ce DVD un objet incontournable pour tout cinéphile averti.

    Antoine Bouquillon

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Aleksei KravchenkoFlorya Gaishun
    Luibomiras LaucevitchuisKosach
    Victor Lorentz
    Vladas Bagdonas
    Juris Lumiste (as Jüri Lumiste)
  • LISTE TECHNIQUE
    Elem Klimov
    Olga MironovaGlasha
    A. Adamovitch
    Elem Klimov
    A. Adamovitch
    A. Rodionov
    V. Belova
    V. Petrov
    Oleg Yanchenko

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Requiem pour un massacre »


  •  le 09 Octobre 2007 par

    Ce requiem ferait passer la liste de Schindler pour un conte de fées. Bon, n'exagérons pas non plus outrancièrement, mais force est de constater que ce film méconnu -honte à nous - vous retourne les tripes comme d'autres le cerveau : réalisme effrayant à la photographie flirtant avec le noir et blanc, l'ocre de ces images documentaires dont use justement Elem Klimov dans une dernière séquence mémorable et inattaquable ; style épuré et en même temps ultra-cinématographique, à la russe, qui passe allègrement (c'est une formule) du plan fixe de visages comme autnat de tableaux naturalistes, au plan-séquence à faire baver d'envie DePalma rendant encore plus prégnant la sensation d'être confronté frontalement à la réalité du film. En évitant, dans cette scène notamment où les nazis mettent le feu à la grange (en forme d'église, tiens) où ils ont réuni tout le village, le contre-champ, Klimov donne à voir un épisode à vocation documentaire. Dans cette catabase, l'adolescent au centre de l'histoire, est impressionnant, tant il donne l'impression de devenir complètement fou (ce qu'il faillit devenir sur le tournage). Gamin découvrant l'amour (extraordinaire - et simple - jeu de regard entre sa douce et lui), il deviendra un vieillard abîmé par la barbarie humaine. On ne peut que saluer autant d'audace et de sincérité, et s'il est un film à requalifier, c'est bien celui-ci.

Les discussions sur le forum a propos de Requiem pour un massacre



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Requiem pour un massacre


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .