Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Planète 51

Note : 0/5.0 - 0 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Planet 51

Un film de Jorge Blanco (I) , Marcos Martinez , Javier Abad avec The Rock , Justin Long , Gary Oldman , Seann William Scott , Freddie Benedict

Genre : animation - Durée : 1h30 - Année de production : 2009

Date de sortie cinéma : 03 Février 2010

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Jorge Blanco (I)
Marcos Martinez
The Rock
The Rock
Justin Long
Justin Long
Proposer un fond d'écran »

Planète 51, le film

  • Planète 51

    Synopsis

    Tout est normal sur la Planète 51. Le ciel est bleu, les habitants sont vert pomme et les Cadillacs volent. Lorsque Chuck, un astronaute aussi futé qu'une huître, y déboule avec sa fusée, les habitants s'enfuient en hurlant.
    Une invasion extraterrestre, au secours ! L'armée aux trousses, Chuck se carapate. Lem, un gamin aussi vert que brave, va tenter de sauver cet être étrange des griffes du général Grawl.

  • Planète 51, l’hommage de l’Animation à la SF

    Planete 51, le filmSi les films Pixar semblent inégalables dans le domaine de l’animation, ses principaux outsiders, Dreamworks en tête, ont du souci à se faire : la concurrence monte au créneau, et New Line de présenter cette Planète 51 (en référence à l’area 51, zone top secrète américaine que l’on soupçonne de traiter des mystères de l’Espace), copie conforme de notre bonne vieille Terre, habitée cependant par des extraterrestres, aux mœurs en tous points semblables aux nôtres. L’arrivée inopinée d’un spationaute humain va aviver au sein de leur communauté cette foutue peur de l’autre que l’on nomme de façon plus terrienne « racisme ». L’occasion pour le trio de réalisateurs espagnols (une curiosité, le film est surtout européen) de plaider pour la tolérance, et à travers les lignes, critiquer l’interventionnisme américain à travers le monde.

    Mais rassurez-vous : Planète 51 est avant tout un film pour tout public, en premier duquel les enfants, même si ceux-ci ne seront certainement pas très réceptifs à certains gags imaginés pour le plaisir des adultes : Blanco, Abad et Martinez concoctent des séquences parodiques certes déjà vues (ET, 2001), mais suffisamment universelles et efficaces, et surtout cohérentes, pour ne pas faire bailler le spectateur. Bien au contraire. Car LA bonne idée du métrage aura été de plonger ces extra-terrestres dans l’univers des Fifties (façon Retour vers le futur), époque bénie du cinéma de monstres et d’invasions martiennes, agrémenté de paranoïa maccarthyste. D’un point de vue esthétique, la retranscription est formidable ; d’un point de vue idéologique, là aussi, le réalisme est de mise, quoique légèrement caricatural, fable oblige.

    Planete 51, le filmImmergé dans cet univers ludique peuplé de détails plus loufoques les uns que les autres (les chiens sont des Aliens, il pleut des cailloux,…), le spectateur est rapidement entraîné dans une double identification qui renforce le message de paix entre les peuples : à la fois victime de la chasse à l’homme (capitaine Chuck Baker) et personnage en évolution dont les a priori tomberont un à un (Lem). De là, la morale prend de l’ampleur et se dédouble : nous sommes tous amenés à être un alien – un étranger dans la langue de Shakespeare – pour les autres, et nous devons donc faire preuve d’ouverture.  Peut-être un peu naïf formulée ainsi, elle n’en reste pas moins légère et en retrait, compte tenu du spectacle sans temps morts qui nous est offert par des personnages tous – ou presque –attachants.

    On pourra toujours tiquer sur une animation parfois un peu grossière, limite cartoonesque, qui traduit l’espace qui sépare Planète 51 de Wall-E, pour rester dans le même ordre d’idée (d’un autre côté, les infographistes parviennent à reproduire, virtuellement, une impression de faux décors à l’arrière-plan ; tout simplement renversant). On pourra toujours râler sur une séquence finale émotionnellement vieille comme le monde, sur des parodies à la finesse entamée et, pour le coup, incohérentes (Singin’ in the rain par un ersatz de Wall-E). Mais, je le redis, l’ambiance 50’s combinée à l’hommage des films de genre de l’époque emportent l’adhésion définitive du public. Pas besoin d’être spécialiste pour aimer voyager sur cette Planète 51.

    Coléoptère

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    The RockCaptain Charles T. Baker
    Justin LongLem
    Gary OldmanGeneral Grawl
    Seann William ScottSkiff
    Freddie BenedictEckle
    Alan MarriottGlar
    Mathew HorneSoldier Vesklin
    James CordenSoldier Vernkot
    John CleeseProfesseur Kipple
    Lewis MacleodVoix supplémentaires
    Rupert DegasVoix supplémentaires
    Vincent MarzelloVoix supplémentaires
    Pete AtkinVoix supplémentaires
    Brian BowlesVoix supplémentaires
  • LISTE TECHNIQUE
    Jorge Blanco (I)
    Marcos Martinez
    Javier Abad
    Javier Abad
    Marcos Martinez
    Jessica BielNeera
    Rebecca FrontVoix supplémentaires
    Emma TateVoix supplémentaires
    Laurence BouvardVoix supplémentaires
    Michael Ryan
    Peter Graves (II)
    Albie Hecht
    Michael Ryan
    Joe Stillman
  • Alex Rodriguez
    Ruth Lambert
    Karen Lindsay-Stewart
    Robert McGee
    Joseph Stracey
    Joseph Stracey
    Julian Munoz Romero
    Carine Gillet
    Laura Gouadain
    Emilie Maison
    Bénédicte Dubois
    James Seymour Brett

Avis et critiques des internautes



Il n'y a pas encore d'avis sur le film Planète 51


Soyez le premier à proposer un avis sur « Planète 51 »


Les discussions sur le forum a propos de Planète 51



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Planète 51


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .