Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Paranoid Park

Note : 4.3/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Paranoid Park

Un film de Gus Van Sant avec Gabriel Nevins , Daniel Liu , Jake Miller , John Michael Burrowes , Winfield Jackson

Genre : drame - Durée : 1h25 - Année de production : 2007

Date de sortie cinéma : 24 Octobre 2007

Distributeur :

Gus Van Sant
Gus Van Sant
Gabriel Nevins
Daniel Liu
Jake Miller
Proposer un fond d'écran »

Paranoid Park, le film

  • Paranoid Park

    Synopsis

    Alex, jeune skateur, tue accidentellement un agent de sécurité tout près du skatepark le plus malfamé de Portland, le Paranoid Park. Il décide de ne rien dire.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Gabriel NevinsAlex
    Daniel LiuInspecteur Richard Lu
    Jake MillerJared
    John Michael Burrowesl'agent de sécurité
    Winfield JacksonChristian
    Joe SchweitzerPaul
    Scott GreenScratch
    Jay 'Smay' Williamsonle père d'Alex
    Dillon HinesHenry
    Brad PetersonJolt
    Oliver GarnierCal
    Addison Owenun enfant
    Danny Minnickun skateboarder
    Richard MillerDétective # 2
  • Eric AndersonOther Kid #1
    M. BlashProfesseur
    Scott Patrick GreenScratch
    Gabe NevinsAlex
    Andres AlcalaAgent # 1
    Ben BurrowesBurger Restaurant Employee
    Nick CulbertsonCafeteria Kid
    Mubarak Ra'oof
    Jeremy Anderson
  • LISTE TECHNIQUE
    Gus Van Sant
    Taylor MomsenJennifer
    Lauren McKinneyMacy
    Grace Carterla mère d'Alex
    Emma NevinsPaisley
    Emily GalashRachel
    Esther VacaElizabeth Goulet
    Susan PloetzMme Adams
    Marin Karmitz
    Gus Van Sant
    Blake Nelson
    Christopher Doyle
    Kathy Li
    Lana Veenker
  • John Pearson-Denning
    Sean Fong
    Jonas Spaccarotelli
    Kyle Lemire
    Dan Schaefer
    Drew Pinniger
    Pascal Chauvin
    Franck Tassel
    Felix Andrew
    Jérôme Jouneaux
    Isabelle Duvoisin
    Matthieu Rey

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Paranoid Park »


  •  le 28 Novembre 2007 par

    Selon le bon vieux principe qui veut que toute personne ayant atteint un sommet ne peut que perdre de l'altitude ensuite, Gus Van Sant livre avec Paranoid Park un film un million de fois plus respectable que la moyenne, mais également mille fois moins transcendant que ses trois derniers longs. Et cela s'explique sans peine : si Van Sant n'a guère modifié sa façon de traiter un sujet (en l'effleurant, en restant en périphérie, en évitant les chocs frontaux), il a en revanche chamboulé sa mise en scène qui, si elle lui ressemble indéniablement, a perdu le magnétisme de Last days et compagnie. D'où une impression de décalage face à une forme un peu trop rentre-dedans par rapport à ce fond si délicat. Reste que Van Sant est à la fois un formidable faiseur d'images et un très bon raconteur d'histoires. Sa manière de filmer le skate n'a rien de révolutionnaire, mais il est absolument le seul et unique à savoir filmer les couloirs des lycées et les djeunz à capuche. C'est dans ces moments-là, quand il embrasse le quotidien et les errements de ces quelques ados (et de son héros, le formidable Gabe Nevins), que le film se fait le plus convaincant. Côté scénar, la déconstruction chronologique de Paranoid Park n'est absolument pas faite pour décontenancer le spectateur ou tenter de ménager la moindre surprise, mais tout bonnement pour transformer chaque seconde de chaque vie en un poème déstructuré et salutaire. L'histoire simple du jeune Alex, c'est l'occasion pour le grand Gus d'explorer le monde de la culpabilité et de l'indifférence, tout en se livrant sur le tard à une analyse de sa condition de cinéaste : la bien belle morale de ce bien beau Paranoid Park est qu'il faut faire des films pour se débarrasser d'un fardeau plus que pour les soumettre à un public. Si celui-là n'est pas la plus mirrifique de sa magistrale filmographie, il aurait quand même été bien triste qu'il reste planqué au fond d'un tiroir.

  •  le 27 Novembre 2007 par

    Le dernier opus de ce réalisateur inclassable ressemble furieusement à «Elephant» : le monde des ados avec des acteurs non professionnels, une atmosphère éthérée, où l’on se sent flotter, et quelques images très belles (la scène sous la douche) qui montrent le détachement d’Alex du monde. En revanche les scènes de skate board, qui se veulent hypnotisantes, créent plutôt une impression de lenteur. Le détachement d’avec le monde des adultes, le refoulement, la distanciation d’Alex par rapports aux événements : tout cela est retranscrit avec beaucoup de finesse. Un film intéressant malgré des longueurs.

  •  le 27 Octobre 2007 par

    Film intemporel, Paranoid Park nous raconte tout ce qui ne se dit pas. Gus Van Sant filme les silences, la fuite, et l'adolescence comme personne. Il filme les choses et les gens à la fois doucement et brutalement. Il capte les regards, non pas de façon fugitive mais très ostensiblement, avec l'évidente volonté de nous dire que tout ne se dit pas, mais que l'histoire n'est pas silencieuse pour autant. Il filme aussi ses acteurs de dos, marchant dans des décors épurés, et cadrés au beau milieu de l'écran... et c'est magnifique et bouleversant. Dans Paranoid Park, le réalisateur poursuit sa méticuleuse exploration du monde adolescent. Alex (sublime Gabriel Levins «recruté» sur internet), skater de 16 ans qui mène une vie relativement ordinaire, a tué un homme. Voilà le début, le milieu et la fin de l'histoire. Mais Gus Van Sant ne raconte pas cette histoire-là : il raconte les petits arrangements qu'on fait avec le monde pour éviter les affrontements, il décortique certains mécanismes de l'acceptation de soi par l'occultation de certains évènements qui sont trop inconfortables à revivre. Il raconte comment on grandit, et comment on ne grandit pas. Autrefois, je n'aimais pas Gus Van Sant, je trouvais ses films à la fois lents et vains. Aujourd'hui, je pense que c'est l'un des plus grands réalisateurs que je connaisse.

Les discussions sur le forum a propos de Paranoid Park



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Paranoid Park


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2018 LS Project Tous droits réservés. Profitez d'un consultant seo experimenté. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .