Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Omar m'a tuer

Note : 5/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Omar m'a tuer

Un film de Roschdy Zem avec Sami Bouajila , Denis Podalydès , Maurice Bénichou , Ludovic Berthillot , Julien Beramis

Genre : Drame - Durée : 1h25 - Année de production : 2010

Date de sortie cinéma : 22 Juin 2011

Distributeur :

Roschdy Zem
Roschdy Zem
Sami Bouajila
Sami Bouajila
Denis Podalydès
Denis Podalydès
Maurice Bénichou
Proposer un fond d'écran »

Omar m'a tuer, le film

  • Omar m'a tuer

    Synopsis

    Le 24 juin 1991, Ghislaine Marchal est retrouvée morte dans la cave de sa villa de Mougins. Des lettres de sang accusent : Omar m'a tuer . Quelques jours plus tard, Omar Raddad, son jardinier, est écroué à la prison de Grasse. Il parle peu, comprend mal le français, a la réputation d'être calme et sérieux. Dès lors, il est le coupable évident. Il n'en sortira que 7 ans plus tard, gracié, mais toujours coupable aux yeux de la justice. En 1994, révolté par le verdict, Pierre-Emmanuel Vaugrenard, écrivain convaincu de l'innocence d'Omar Raddad, s'installe à Nice pour mener sa propre enquête et rédiger un ouvrage sur l'affaire

  • Omar m’a tuer, Roschdy l’a filmer…

    Sami Bouajila, Omar m'a tuerIl y a 20 ans jour pour jour, le corps sans vie de Ghislaine Marchal était retrouvé dans la cave de sa villa de Mougins. Cette macabre découverte est le point de départ de ce qui allait devenir l’un des plus célèbres fait-divers judiciaires français. Très vite, les soupçons se tournent vers Omar Raddad, le jardinier tunisien de la victime – à cause de la phrase restée fameuse « Omar m’a tuer » écrite sur un mur en lettres de sang. Ce coupable providentiel sera condamné à 18 ans de prison malgré un nombre étonnant d’invraisemblances dans l’accusation et une enquête totalement bâclée.

    Longtemps porté par Rachid Bouchareb, le projet d’adapter cette histoire vraie au cinéma sera finalement confié à l’un des acteurs fétiches du réalisateur franco-algérien, Roschdy Zem qui repasse derrière la caméra 5 ans après la comédie Mauvaise Foi. Très vite, il apparait évident que si le procès a été à charge, le film allait être à décharge, qui dresse le portrait d’un homme timide, malhabile avec les mots d’une langue, le français, qu’il maitrise très mal et en proie au racisme ordinaire. Rien ne désigne en lui un assassin en puissance, au contraire même, les preuves de son innocence semblent au moins aussi crédibles et puissantes que les soupçons pesant sur son éventuelle culpabilité. En somme, le film va démontrer qu’en s’appuyant sur les faits (tous avérés, il faut le souligner), il est incompréhensible qu’Omar Raddad ait pu être condamné à 18 ans de prison pour ce meurtre mystérieux.

    Menant deux récits en parallèle – l’arrestation et le procès d’Omar Raddad d’un côté tournés caméra à l’épaule pour rendre l’état de confusion et de détresse de l’accusé ; l’enquête de l’écrivain Pierre-Emmanuel Vaugrenard (personnage fictif mais s’inspirant très fortement de Jean-Marie Rouart, auteur de Omar, la construction d’un coupable et dont le réalisateur s’est, entre autres sources, inspiré pour écrire le scénario) de l’autre filmé de manière plus fluide -, le film d’une grande sobriété et s’attachant surtout aux faits vaut en premier lieu pour la qualité de son interprétation. Là où Denis Podalydès ressort son personnage de Rouletabille pour camper un auteur parisien mondain primesautier aussi roué qu’ambitieux, Sami Bouajila, amaigri, mutique, impressionne dans le rôle de cet homme pris au piège puis littéralement broyé par une machine judiciaire impitoyable et inarrêtable.

    Omar m'a tuer, le filmSur le fond de l’affaire, Roschdy Zem ne cherche pas à développer de nouvelles thèses ou à chercher à comprendre qui a eu intérêt à ce qu’Omar Raddad soit désigné coupable. Il n’apporte pas d’éclairage particulier sur les nombreuses zones d’ombres de l’affaire et tombe malheureusement parfois dans un manichéisme un peu simpliste avec un innocent accusé à tort (et toux ceux qui le soutiennent sont des gentils, de ses camarades angéliques de prison à l’avocat sulfureux Jacques Vergès qui l’a défendu, une épouse éplorée mais digne,…) face à une justice sans visage (des flics au racisme primaire, une justice sourde et aveugle,…). Loin d’être une contre-enquête méthodique, Omar m’a tuer est avant tout un portrait d’homme, réussi, et un film de procès, plutôt prenant, avec souvent, petit bémol pour un film de cinéma, de faux-airs d’un épisode de l’émission Faites entrer l’accusé…

    Toujours est-il qu’aujourd’hui, le délai de prescription pénale de 20 ans venant d’expirer, si Omar Raddad est bel et bien innocent, alors le vrai coupable court toujours et ne risque désormais plus rien devant la justice française… Et si la maison de Ghislaine Marchal portait le nom d’un roman de Françoise Sagan, La Chamade, c’est plutôt un écrivain comme Léo Malet qui aurait pu imaginer une enquête aussi nébuleuse pour son Nestor Burma !

    Emmanuel Pujol
     

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Sami BouajilaOmar
    Denis PodalydèsPierre-Emmanuel Vaugrenard
    Maurice BénichouMaître Vergès
    Ludovic BerthillotEnrique
    Julien BeramisMaître Keita
    Eric NaggarMaître Girard
    Pascal Elso
  • LISTE TECHNIQUE
    Roschdy Zem
    Salomé StéveninMaud
    Nozha KhouadraLatifa Raddad
    Shirley BousquetJoséphine
    Yse Tran (Yse Marguerite Tran)La femme de l'éditeur
    Bunny Godillot
    Rachid Bouchareb
    Roschdy Zem
    Muriel Merlin
    Jean Bréhat
    Roschdy Zem
    Roschdy Zem
    Roschdy Zem
    Olivier Gorce
  • Olivier Gorce
    Olivier Gorce
    Rachid Bouchareb
    Rachid Bouchareb
    Olivier Lorelle
    Olivier Lorelle
    Raphaëlle Piani
    Monica Coleman
    Brigitte Taillandier
    Daniel Sobrino
    Jérôme Alméras
    François Hamel
    François Hamel
    Olivier Afonso
    Roger Arpajou
  • Roger Arpajou
    Alain Carsoux
    Cédric Ettouati
    Franck-Pascal Alquinet
    Edouard Morin
    Antonia Olivares
    Justine Leocadie
    Xavier Cholet
    Simon Blanchard
    Clémentine Quarante-Bauer
    Sébastien Plessis
    Natacha Louis
    Karine Arlot
    Damien Auriol
    Mathilde Van de Moortel
  • Véronique Trémoureux
    François Emmanuelli
    Mathieu Schiffman
    Elodie Van Beuren
    Laetitia Hillion
    Joel Pinto
    Frédéric Lainé
    Sylvia Carissoli
    Eric Duchene
    Melody Benistant
    Hassan Guerrar (François Hassan Guerrar)
    Alexandre Azaria
    Elise Luguern

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Omar m'a tuer »


  •  le 19 Octobre 2014 par

    Très bon film de Roshdy Zem sur le combat d'un innocent pour la liberté. La prestation de Sami Bouajila est remarquable car il est impossible de ne pas être de son côté. C'est un film passionnant qui revient sur le fait divers et nous en montre les coulisses. C'est par le biais de Denis Podalydès, journaliste dans le film, que l'on revient sur les invraisemblances de l'enquête et conclusions de la police. A voir...

Les discussions sur le forum a propos de Omar m'a tuer



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Omar m'a tuer


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .