Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Ni à vendre, ni à louer

Note : 0/5.0 - 0 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Ni à vendre, ni à louer

Un film de Pascal Rabate avec Jacques Gamblin , François Damiens , François Morel , Dominique Pinon , Arsène Mosca

Genre : Comédie - Durée : 1h20 - Année de production : 2011

Date de sortie cinéma : 29 Juin 2011

Distributeur :

Pascal Rabate
Jacques Gamblin
Jacques Gamblin
François Damiens
François Damiens
François Morel
François Morel
Proposer un fond d'écran »

Ni à vendre, ni à louer, le film

  • Ni à vendre, ni à louer

    Synopsis

    C'est enfin le week-end, un week-end de printemps sur le littoral atlantique.Ce week-end-là, deux retraités se rendent dans leur résidence secondaire, une maisonnette aussi vaste qu'un timbre poste, et croisent un couple de punks ayant pour gîte une maison dessinée sur le sable d'une plage. Plus loin, deux imposteurs vêtus d'orange et de vert se mettent au golf non loin d'une procession funéraire. Au même moment, un représentant en parapluies a rendez-vous avec une maîtresse sado-maso dans un hôtel du bord de mer où séjournent deux couples dont l'existence sera chamboulée par un cerf-volant perdu. Il est aussi question d'étudiants des beaux arts, de voitures de sport, de voitures sans permis, de voitures de golf, de voitures volées, de caravane, de toile de tente, de lecteur de code-barres, de cadre photo décoré de coquillages et de tempête nocturne.Un week-end où les destins, les classes sociales, les générations, les sentiments, les douleurs comme les joies, se croisent.Un week-end à la mer, en somme.

  • Ni à vendre ni à louer, carte postale burlesque pour séjour à la mer décalé

    Maria de Medeiros et Jacques Gamblin dans Ni à Vendre ni à LouerL’an dernier, Pascal Rabaté faisait ses débuts de réalisateur avec l’adaptation de sa BD Les Petits Ruisseaux. Le revoilà déjà avec son deuxième long-métrage, Ni à vendre ni à louer, fantaisie estivale absurde et poétique dans la droite lignée d’un Jacques Tati – le film tourné entre Saint-Nazaire et le Croisic se situe à quelques encablures de l’hôtel des vacances de M. Hulot.

    Durant ces 77 minutes sans aucun dialogues intelligibles mais avec différents bruitages et borborygmes plus ou moins gutturaux, les vignettes de vacanciers en goguette vont se succéder : du couple XXL vivant à l’étroit (minuscule maison ingénieuse, voiture miniature – celle-là même avec laquelle Daniel Prévôt prenait la fuite dans Les Petits Ruisseaux) à la famille catho qui plante sa tente en forme de croix en passant par deux amoureuses sans le sou, une maison devenue soudain trop vide et une épicerie au réassort limité et au gérant incollable en code-barres, sans oublier une aventure adultérine et échangiste (et bien d’autres micro-évènements tous aussi burlesques mais qu’il serait dommage de dévoiler ici).

    Ni à Vendre ni à LouerSi ces tranches de vie ne sont pas toute d’un intérêt égal, une toute petite minorité penchant par facilité vers un humour aussi vulgaire que facile (le SM pris au piège par sa maitresse n’est pas des plus réussis), si le rythme est parfois sur courant alternatif, indolent et lézardant – mais n’est-ce pas le propre des vacances que de prendre son temps ? -, l’ensemble distille tout de même un parfum de vacances inédit et ludique qui procure des effets euphorisants indéniables pour peu que l’on se prenne au jeu de Rabaté. Et quand les joyeux complices de cette farce endiablée et rondement menée se nomment, entres autres, Marie de Medeiros, Jacques Gamblin, François Damiens, François Morel (l’esprit des Deschiens plane), Dominique Pinon ou Gustave Kervern, le spectateur est assuré d’être en bonne compagnie dans un film qui lorgne aussi bien du côté de Jacques Demy que de Blake Edwards.

    Ni à vendre ni à louer est une escapade express de 24 heures m(o)uette et drôlement chouette sur la Côte Atlantique, une bouffée d’oxygène salutaire dans un paysage cinématographique trop souvent aseptisé et manquant de prises de risque artistique. Alors que ce soit en camping, dans un hôtel ou à même le sable de la plage, cette courte virée au bon air marin en salles obscures ne pourra faire que du bien avant le départ en vacances, le vrai !

    Emmanuel Pujol

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Jacques GamblinMonsieur Cerf-volant
    François DamiensMonsieur Fraises
    François MorelLe père de la famille à la tente
    Dominique PinonLe père de la famille à la caravane
    Arsène MoscaL'épicier
    Charles SchneiderHomme maisonnette
    Vincent MartinGolfeur orange
    Gustave KervernGolfeur vert
    David SallesVRP SM
    Franck CimièreEmployé des pompes funèbres
    Gautier RenaultGrocer's Son
    Padrig Vionle fils cadet de l'épicier
  • LISTE TECHNIQUE
    Pascal Rabate
    Maria de MedeirosMadame Collier
    Marie KremerL'orpheline
    Chantal NeuwirthLa veuve
    Catherine HosmalinFemme maisonnette
    Stéphanie PilloncaMadame crème chantilly
    Patricia FranchinoDominatrice SM
    Fleur MonharoulCaravan Girl #1
    Charlie Dewevrela Punkette blonde
    Charlène RichardeauLa fille de la caravane 2
    Pascal Rabate
    Benoît Chamaillard
    Benoît Chamaillard
    Jean-François Elie
  • Olivier Naïmi
    Delphine Daull
    Sébastien Autret
    Virginie Alba
    Cécile Rodolakis
    Angelo Zamparutti
    Jean-François Maître
    Danielle Larche
    Patricia Choloup
    Benoît Fourrier
    Martin Gracineau
    Jocelyn Robert
    Alexis Delage-Toriel
    Annelise Landureau
    Alain Pewzner

Avis et critiques des internautes



Il n'y a pas encore d'avis sur le film Ni à vendre, ni à louer


Soyez le premier à proposer un avis sur « Ni à vendre, ni à louer »


Les discussions sur le forum a propos de Ni à vendre, ni à louer



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Ni à vendre, ni à louer


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .