Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Mother of Tears

Note : 1/5.0 - 1 avis

Titre VO : La terza madre

Un film de Dario Argento avec Tommaso Banfi , Jun Ichikawa , Adam James , Udo Kier , Franco Leo

Genre : horreur - Durée : 1h41 - Année de production : 2007

Date de sortie en salle : inconnue

Dario Argento
Dario Argento
Tommaso Banfi
Jun Ichikawa
Adam James
Udo Kier
Franco Leo

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Mother of Tears, le film

  • Mother of Tears

    Synopsis

    Troisième volet de la trilogie des «Trois mères". Sarah, jeune américaine étudiant l'art à Rome, ouvre malencontreusement une urne maléfique, d'où s'échappe la pire sorcière de tous les temps. Les sorcières du monde entier se rendent alors à Rome pour rendre hommage à leur chef, tandis que Sarah use de son pouvoir psychique pour tenter de contrecarrer les plans de la sorcière...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Tommaso BanfiPère Milesi
    Jun IchikawaKaterina
    Adam JamesMichel Pierce
    Udo KierPère Johannes
    Franco LeoMonseigneur Brusca
    Philippe Leroy-Beaulieu (Philippe Leroy)Alchimiste
    Robert MadisonAgent Lissoni
    Clive RicheUomo col Cappotto
    Massimo Sarchielli
    Cristian SolimenoDetective Enzo Marchi
    Roberto DonatiDemone #2
    Stefano FregniTassista
    Alessandro ZemeLuigi
    Antonio PescatoreAgente in borghese
  • Claudio FaddaDemone #1
    Diego BottiglieriIndiano
    Luca Pescatore
    Paolo Stella
    James Kelly Caldwell
    Gianni Gatta
    Simone Sitta
  • LISTE TECHNIQUE
    Dario Argento
    Asia ArgentoSarah Mandy
    Moran AtiasMère Lacrimarum
    Coralina Cataldi TassoniGiselle
    Valeria CavalliMarta
    Araba Dell'utriSorcière
    Gisella MarengoSorcière
    Daria NicolodiElisa Mandy
    Silvia RubinoElga
    Simonetta SolderGiovane Madre
    Alessandra MagriniStrega
    Camilla GalloStrega
    Coralina Cataldi-TassoniGiselle Mares
    Barbara MautinoValeria
  • Daniela FazzolariStrega
    Eleonora Marcucci
    Eleonora Misiti
    Marica Coco
    Giulia Marletta
    Jace Anderson
    Adam Gierasch
    Dario Argento
    Walter Fasano
    Claudio Simonetti
    Frédéric Fasano
    Walter Fasano
    Claudio Simonetti

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Mother of Tears »


  •  le 02 Décembre 2008 par

    Dictionnaire du cinéma, édition 2008 :

    Dario Argento : cinéaste italien (1965-1993) mort-vivant qui a fait quand même 3-4 chefs-d'oeuvre. Débute sa carrière sous l'influence de Mario Bava, signe Les Frissons de l'Angoisse, Suspiria, Ténèbres, Le Syndrome de Stendhal. Souffre depuis d'une maladie semble-t-il incurable, la ridiculose cinématographite. Dernier symptôme connu : Mother of Tears.

    Les fans de l'ex-maître de l'horreur transalpine attendaient avec fébrilité la clôture de sa trilogie des 3 Mères. Après deux premiers volets de haute volée et puis quasiment plus rien, tous espéraient un sursaut d'orgueil artistique. Pas de chance, cette Mère des larmes a autant à voir avec Suspiria que La 7e Compagnie avec la Liste de Schindler.

    Le style qui a fait la renommée d'Argento est 'omni-absent' : la photographie et les décors baroques ont laissé la place à un pseudo-réalisme qui a bien du mal à laisser passer le fantastique tout en laissant à la porte le grotesque. Aussi les apparitions fantomatiques de la mère de Sarah, filmées comme dans Casper, dénotent la naïveté et le manque d'inspiration du cinéaste qui se croit obligé, d'autre part, de pousser loin le bouchon dans le gore. Si auparavant l'horreur se teintait d'un érotisme suave et effrayant, ici elle est totalement gratuite et surtout appuyée de la manière la plus idiote qui soit, à grands renforts de CGI catastrophiques ou de maquillages obsolescents. Dans un film où l'on parle de fin du monde, d'avènement du diable, où la gravité devrait être de mise, cet humour involontaire enlève tout crédit à un produit qui n'en a déjà pas beaucoup.

    Car le scénario est juste indigent, se construit en une sorte de jeu de piste qui doit conduire à la fameuse maison de la Mère. Nouveauté donc pour la Trilogie, puisque jusque là les héroïnes se trouvaient déjà dans la demeure diabolique et devaient en percer le secret, mais c'est une nouveauté qu'il aurait fallu éviter, tant le manque d'architecture - à la fois scénaristique et visuel - est flagrant et dessert les ambitions du film. Ces saynètes fragmentent une atmosphère délétère, l'épuisent, et finissent par l'annihiler, peu aidée par un casting à la conviction usée, en tête de liste une Asia Argento risible.

    AU détour d'un plan ou deux, on sent bien un certain souffle dans la mise en scène d'Argento, une aisance à filmer, mais ce n'est finalement que de la technique, vide de sens. Et à voir comment il torche son final, en jetant aux orties le don de Sarah qu'il nous a rabâché pendant 1h30, on se dit que oui, Argento n'est plus et n'en a plus rien à foutre de rien.

    Mother of Tears est terriblement mauvais, et si de temps en temps le style Argento rejaillit, c'est pour nous faire comprendre à quel point l'état de grâce du cinéaste est loin, au milieu de ce marasme. Pas attachant dans sa nullité pour un sou, Mother of Tears est voué à l'oubli,ne pourra même pas se targuer de figurer à côté des Ghoulies, des Légionnaire, des Vercingétorix ; il rejoint juste le ventre mou de la médiocrité. C'est déjà trop.

Les discussions sur le forum a propos de Mother of Tears



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Mother of Tears


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .