Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Little Miss Sunshine

Note : 4.7/5.0 - 7 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Little Miss Sunshine

Un film de Jonathan Dayton avec Greg Kinnear , Paul Dano , Alan Arkin , Steve Carell , Jerry Giles

Genre : comédie - Durée : 1h40 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 06 Septembre 2006

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Jonathan Dayton
Greg Kinnear
Paul Dano
Paul Dano
Alan Arkin
Alan Arkin
Proposer un fond d'écran »

Little Miss Sunshine, le film

  • Little Miss Sunshine

    Synopsis

    Le père, Richard (Greg Kinnear), coach incorrigiblement optimiste, tente désespérément de vendre son «Parcours vers le succès en 9 étapes», sans grand succès, hélas. La mère, Sheryl (Toni Collette), à la morale rigoureuse, est constamment mise à l'épreuve par sa famille, dont elle tente de dissimuler les travers, en particulier ceux de son frère (Steve Carell), spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l'hôpital après avoir été congédié par son amant. Les enfants Hoover ne sont pas non plus dépourvus de rêves improbables : la fille de sept ans, Olive (Abigail Breslin), binoclarde un peu enrobée, se rêve en reine de beauté, tandis que Dwayne (Paul Dano), son agressif de frère, grand lecteur de Nieztsche, a fait voeu de silence jusqu'à son entrée à l'Air Force Academy. Pour couronner le tout, le grand-père (Alan Arkin), hédoniste à la langue bien pendue, vient de se faire virer de la maison de retraite pour avoir sniffé de l'héroïne. Les Hoover ont beau de ne pas incarner un modèle de famille équilibrée, quand Olive décroche par chance une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille fait cependant corps derrière elle. Les voilà donc entassés dans leur break Volkswagen rouillé : ils mettent le cap vers l'Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours qui les mettra aux prises avec des événements inattendus, tandis que les débuts d'Olive vont bouleverser cette famille farfelue à un point que personne ne peut soupçonner…

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Greg KinnearRichard
    Paul DanoDwayne
    Alan ArkinGrand-père
    Steve CarellFrank Ginsberg
    Jerry Gilesemployé des pompes funèbres
    Marc Turtletaubpremier médecin
    Julio Oscar Mechosomécanicien
    Steven Christopher Parkerpremier adolescent
    John Walcuttdeuxième médecin
    Dean Norrisagent de police McCleary
    Justin ShiltonJosh
    Bryan CranstonStan Grossman
    Matt WinstonLe présentateur de l'élection
    Mel RodriguezL'officier Martinez
  • Geoff MeddLe père motard
    Erik DavidLe photographe
    Chuck LoringLe propriéraire de l'épicerie
    Terry BoloUne employée de l'élection
    Robert O'Connor (II)Juge de l'élection n°1
    Wallace LanghamKirby
    Gordon ThomsonLarry Sugarman
    Regis PhilbinLui-même (voix)
  • LISTE TECHNIQUE
    Jonathan Dayton
    Valerie Faris
    Abigail BreslinOlive
    Toni ColletteSheryl
    Alissa AndereggSally Kirkwood
    Cassandra AshePrincesse/Papillon
    Beth GrantNancy Jenkins
    Lindsey JordanJaime LaGrange
    Lauren ShiohamaMiss Californie
    Jill TalleyCindy
    Paula NewsomeLinda
    Mary Lynn Rajskubl'assistante
    Brenda CanelaLa serveuse
    Ksenia JarovaUne jolie fille
  • Joan ScheckelJuge
    Jeb Brody
    Michael Beugg
    Michael Arndt
    Tim Suhrstedt
    Pamela Martin
    Justine Baddeley
    Kim Davis
    Kalina Ivanov
    Alan E. Muraoka
    Melissa M. Levander
    Nancy Steiner
    Thomas Robinson Harper
    Thomas Patrick Smith
    Gregory J. Smith
  • Adam Avitabile
    Sophie Bataille
    Mychael Danna
    Devotchka

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Little Miss Sunshine »


  •  le 26 Août 2007 par

    J'ai adoré ce film de Jonathan Dayton et Valerie Faris car il résume assez bien la pression que les parents peuvent exercer sur leur enfant à toujours vouloir qu'il soit les meilleurs . Le pére , Richard (Greg Kinnear ) m'a vraiment plu car il veut à tout prix réussir il ne supporte pas les loosers mais pourtant il va comprendre que dans la vie on ne peut pas toujours réussir ... Et le moment le plus épatant c'est, pour moi,la fin du film car on ne s'y attend vraiment pas ...

  •  le 09 Juin 2007 par

    Little Miss Sunshine est le film américain de cette année 2006, il aurait pû obtenir l'oscar du meilleur film. Ce film est sorti comme beaucoup de bons films du cinéma indépendant et n'avait pas prévu un tel succès mondial. Le casting est formé d'excellents acteurs toujours impeccables dans leurs rôles: Greg Kinnear, Toni collette(excellente dans le sixième sens) et Abigail Breslin (remarquable dans signes et une nouvelle fois dans ce film). Il y a aussi une petite apparition de l'acteur jouant le père de malcolm dans la série télévisé du même nom. Ce film respire la bonne humeur, la convivialité, l'esprit de famille. L'histoire est assez simple, puisqu'une famille va traverser les Etats-unis pour assister au concours de miss dans lequel Olive participe . Les péripéties qui arrivent à cette famille sont souvent dramatique mais elle sont traités avec beaucoup d'humour si on les prend au second degré. Ce long métrage est un brin d'air frais, une comédie rafraîchissante à regarder puisque le bon moment est garanti.

  •  le 22 Avril 2007 par

    Une totale réussite et une excellente surprise ! Je dois avouer que le sujet ne me branchait pas plus que ça... mais très vite on découvre une galerie de personnages savoureuse, avec un fils autiste et misanthrophe, l'oncle suicidaire, le grand-père complètement déjanté et pervers, et le papa «winner». Seules la mère et la petite fille sont à peu près «normales». Ensuite, s'enchaînent les situations roccambolesques avec les innombrables galères que traverse cette famille un peu spéciale. On rit souvent face à toutes les trouvailles du scénario et aux caractères marqués des personnages. Mais, vers la fin du film, au moment du fameux concours de «Little Miss Sunshine» s'installe, mine de rien, une morale simple mais pas dénuée de bon sens : être soi-même, ne pas se laisser juger par les autres... Et c'est là que le film se finit, et laisse le spectateur heureux. Il vient de passer un bon moment, il a ri, il a eu quelques pincements au coeur (la mort d'un des personnages, je ne dirai pas qui pour ne pas spoiler)... et c'est parfaitement ce qu'on demande à cette très bonne comédie, qui a bien mérité les diverses récompenses qu'elle a reçues.

  •  le 01 Avril 2007 par

    Remercions d'abord FandeCinema grâce à qui j'ai pu voir ce film, césar du meilleur film étranger 2007. Little Miss Sunshine est à l'image de son affiche : coloré, ensoleillé, et mû par un grand sens du mouvement (tous les plans sont porteurs d'un mouvement, que ce soit celui de la caméra, ou, en plan fixe, de mouvements de personnages, de véhicules, ou autres). Une pastille de bonheur légèrement acidulée, voilà comment on peut qualifier le film : car on s'attache à chacun des personnages, pétris d'humanité, c'est-à-dire avec leurs qualités et leurs défauts. Le père, cependant, est annoncé d'emblée comme un personnage peut-être pas antipathique, mais désagréable, dans la mesure où il assume sa fonction de père représentant bien plus, puisqu'il incarne à lui seul la morale typiquement américaine. Bien heureusement, il évoluera au fil de son périple. Acidulé donc, le film est teinté d'une légère ironie mettant en lumière (celle de ce soleil qui éclaire tout le métrage) les paradoxes américains, les travers d'une Amérique pas si profonde que cela. Notons enfin la remarquable composition des plans, jouant de la profondeur de champ, de la disposition des protagonistes, faisant de plusieurs plans de véritables tableaux vivants, s'inscrivant ainsi dans la lignée des plus grands peintres américains du XXe.

  •  le 31 Mars 2007 par

    Les différents articles et bandes annonce diffusés lors du festival de Deauville était très prometteurs, et m’ont tout de suite intrigué, c’est décidé, j’irai le voir ! Quand on entend l’expression « cinéma indépendant », on l’associe souvent à un film bien prise de tête, mais là, surprise ….. Le spectateur est projeté dès la première scène au cœur d’une famille que l’on sent au bord de l’implosion : La mère débordée s’engueule au téléphone avec son mari, alors qu’elle est sur le trajet pour aller chercher son frère homo et suicidaire à l’hosto. Les autres protagonistes font leur apparition au cours du repas familial : le père accro à la « positive attitude », le grand père drogué et pervers qui a été viré de la maison de retraite, le fils qui a fait vœu de mutisme et qui hait tout le monde, et pour finir la petite Olive, rondouillarde, passionnée par les miss et les concours de beauté. Suite à un coup de fil, informant qu’olive avait été sélectionnée pour participer au concours de Little Miss Sunshine, tout le monde prend place dans le minibus familial pour la californie. Mais le voyage ne sera pas simple, il sera semé d’embûches. Cette accumulation de mésaventures et de pas de chance qui tombent sur la famille Hoover produit un effet comique savoureux. Délibérément axé sur la comédie, ce film est un acide critique de la société américaine avec la mise en avant de la réussite , et de la famille parfaite sous tout rapport. Le scénario est très bien bâtit et permet, grâce aux situations cocasses de faire ressortir la personnalité et la fragilité et chacun des personnages. Tous nos héros sont attachants malgrès leur défauts. La seule épargnée est Olive petite fille encore naïve et qui croit encore à ses chance de gagner bien qu’elle ait des rondeurs. Ce qui est touchant dans « Little Miss Sunshine » c’est de voir les efforts de tous pour préserver l’innocence de la jeune Olive. Le point culminant de cette relation sera le numéro d’olive ! Issus de l’univers des clips, Jonathan Dayton et Valerie Faris, les réalisateurs,savent que la musique est importante pour souligner les scènes clés, et ont choisis avec soin de la musique pop , a tendance folk. Côté casting, pas de grands noms, ce qui prouve que l’on peut faire un bon film sans tête d’affiche, mais les six acteurs sont admirables m’ont fait vibrer pendant 1h40. Ce road movie n’est pas particulièrement inovateur mais c’est une merveille de cynisme , d’humour noire et de tendresse. Tantôt loufoque tantôt sérieux, « Little Miss Sunshine » c’est une vraie bulle de bonheur : j’en suis sortie avec le sourire jusqu’au oreilles !


Lire plus d'avis d'internautes

Les discussions sur le forum a propos de Little Miss Sunshine



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Little Miss Sunshine


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2018 LS Project Tous droits réservés. Profitez d'un consultant seo experimenté. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .