Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Les Chemins de la liberté

Note : 0/5.0 - 0 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Into the arms of strangers

Un film de Mark Jonathan Harris

Genre : aventures - Durée : 1h57 - Année de production : 2000

Date de sortie en salle : inconnue

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Proposer un fond d'écran »

Les Chemins de la liberté, le film

  • Les Chemins de la liberté

    Synopsis

    En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s'évader d'un camp de travail sibérien. Pour ces hommes venus de tous horizons, s'échapper de cet enfer ne sera que le début del'aventure... Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l'Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine. Certains s'arrêteront en chemin, d'autres ne survivront pas aux épreuves. L'Inde - alors sous contrôle anglais - est le but ultime. Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets...

  • Les chemins de la liberté, 6500 kilomètres à pied, ca use, ca use,…

    Sept ans (de réflexion ?), c’est le temps qui sépare ces chemins de la liberté du précédent film de Peter Weir, Master and Commander. Point commun entre ces deux films ? La confrontation de l’homme à la nature sauvage et hostile.

    Les Chemins de la LibertéPour son dernier opus, le réalisateur australien s’est inspiré d’une histoire incroyable narré par Slawomir Rawicz dans son best-seller - 500 000 exemplaires vendus dans plus de 25 langues - À marche forcée, celle d’évadés d’un goulag sibérien qui parcourront 6500 kilomètres à pied au cours d’un périple de plus d’un an et demi les menant jusqu’aux Indes ! La véracité précise des faits décrits dans le roman n’étant pas clairement établie (on se souvient en 2008 à la sortie du film de Véra Belmont du « scandale » provoquée par la révélation que l’autobiographie de Misha Defonseca, Survivre avec les loups, était en réalité une invention de l’auteur), Peter Weir a surtout retenu le courage insensé de ces hommes qui savaient pertinemment que tous ne survivraient pas mais qu’au moins ils mourraient en hommes libres pour livrer un film d’aventures à l’ancienne. Voilà un film de facture très classique, presque artisanal dans le bon sens du terme, tant les effets spéciaux se font discrets et les paysages naturels (très variés) splendides, d’une beauté époustouflante…

    7 hommes décident donc de fuir le camp où ils se sont retrouvés prisonniers pour diverses raisons (l’un a été accusé à tort par sa femme sous la torture, un américain a été convaincu d’espionnage après avoir travaillé sur les plans du métro de Moscou,…). Dans la troupe, on retrouve bien sur les archétypes attendus afin de créer un climat de tension et de suspicion sous des dehors d’entraide vitale dans ces conditions extrêmes : l’idéaliste, le cynique, le méchant, l’homme de foi, le comique,… De même, les épreuves (faim, soif, prédateurs, températures extrêmes,…) que vont affronter les héros de cette aventure vont révéler leurs forces de caractère, dévoiler des facettes inattendues de chacun. Du (très) classique là-aussi qui souffre même de quelques longueurs, le film s’étirant tout de même sur 2h14 et s’achevant sur un happy-end d’un sentimentalisme appuyé. Quand au casting, seul Ed Harris ne déçoit pas, imposant son charisme et son mystère à son personnage. Pour le reste, Jim Sturgess est bien falot, Colin Farrell bien mal dirigé (il cabotine à outrance) et l’inénarrable Mark Strong heureusement peu présent.

    Les Chemins de la libertéLoin de ces œuvres australiennes de jeunesse aussi intrigantes qu’oniriques (La dernière vague, Pique Nique à Hanging Rock, Les voitures qui ont mangé Paris), Peter Weir signe un film d’aventure très honnête, de forme et de fond très classiques. Visuellement splendide – la scène d’évasion est un modèle du genre – mais narrativement trop linéaire et convenu, Les chemins de la liberté peuvent s’emprunter avec beaucoup moins de risques pour le spectateur – pour qui le terrain est extrêmement balisé - que pour ces marcheurs de l’extrême dont l’héroïsme et le courage méritaient bien qu’on leur consacre un film…

    Emmanuel Pujol
     

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
  • LISTE TECHNIQUE
    Mark Jonathan Harris
    Judi Denchle narrateur
    Lorraine Allardelle-même
    Lory Chanelle-même
    Deborah Oppenheimer
    Mark Jonathan Harris
    Lee Holdridge

Avis et critiques des internautes



Il n'y a pas encore d'avis sur le film Les Chemins de la liberté


Soyez le premier à proposer un avis sur « Les Chemins de la liberté »


Les discussions sur le forum a propos de Les Chemins de la liberté



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Les Chemins de la liberté


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2022 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .