Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Le Monde, la chair et le diable

Note : 3/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The World, the Flesh and the Devil

Un film de Ranald MacDougall avec Harry Belafonte , Mel Ferrer

Genre : science fiction - Durée : 1h35 - Année de production : 1959

Date de sortie cinéma : 30 Mai 2007

Distributeur :

Ranald MacDougall
Harry Belafonte
Mel Ferrer
Proposer un fond d'écran »

Le Monde, la chair et le diable, le film

  • Le Monde, la chair et le diable

    Synopsis

    Bloqué plusieurs jours au fond d'une mine, ralph parvient à sortir et découvre qu'il n'y a plus aucune vie autour de lui. Il se rend à New York et trouve la ville déserte. Il comprend que la planète a été victime d'une catastrophe atomique. Il rencontre une femme, puis un homme. Tous trois se mettent a la recherche d'autres survivants...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Harry BelafonteRalph Burton
    Mel FerrerBenson Thacker
  • LISTE TECHNIQUE
    Ranald MacDougall
    Inger StevensSarah Crandall
    Sol C. Siegel
    Ferdinand Reyher
    M.P. Shiel
    Ranald MacDougall
    Harold J. Marzorati
    Harold F. Kress
    Paul Groesse
    William A. Horning
    Kitty Mager
    Al Jennings
    Miklós Rózsa

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Le Monde, la chair et le diable »


  •  le 10 Avril 2007 par

    Le Monde, la chair et le diable est une petite rareté, à (re)découvrir. Construit comme un épisode de la 4e dimension, alors très en vogue, le film décrit un monde apocalyptique, post-nucléaire, où, au fur et à mesure, trois personnages, trois survivants, vont faire chemin commun. L'union fait la force ? L'enfer c'est les autres, plutôt. Car même à trois, il est impossible pour les hommes de ne pas se faire la guerre, de vivre en paix, de ne se passer de sexe. Dès lors, le tableau dressé nous renvoie une image de l'humanité qui nous ferait presque baisser la tête, si le film nous permettait une meilleure identification, et donc un meilleur investissement spectatoriel. Il faut reconnaître que le choix d'un personnage noir comme moteur de l'intrigue constitue un sérieux coup de matraque sur le puritanisme raciste des WASP américains, et bien leur en fasse, d'autant que cette population se retrouve dans le personnage du blanc qui voit son racisme primaire rejaillir à la vitesse d'un cheval au galop. Les images, enfin, d'un New York complètement vide, mort, statufié, glacent le sang, et font de l'ouverture un sommet de SF. Il aurait mieux fallu choisir un format plus court, cependant.

Les discussions sur le forum a propos de Le Monde, la chair et le diable



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Le Monde, la chair et le diable


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .