Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Le Diable s'habille en Prada

Note : 3.5/5.0 - 8 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The Devil Wears Prada

Un film de David Frankel avec Stanley Tucci , Simon Baker Denny , Adrian Grenier , Rich Sommer , Daniel Sunjata

Genre : comédie - Durée : 1h50 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 27 Septembre 2006

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

David Frankel
David Frankel
Stanley Tucci
Simon Baker Denny
Adrian Grenier
Proposer un fond d'écran »

Le Diable s'habille en Prada, le film

  • Le Diable s'habille en Prada

    Synopsis

    Si la mode est un royaume, Miranda Priestly en est incontestablement la reine. A New York, son magazine, Runway, fait et défait les tendances au gré de ses pages et de ses avis souverains. Tyrannique, hyper fashion, fascinante et redoutée, Miranda fait trembler tout le milieu.

    A priori, Andy Sachs, jeune et brillante diplômée, pas vraiment accro aux marques, n'avait pas le profil pour intégrer ce milieu ultra fermé. Et pourtant, elle va décrocher le job dont rêvent des milliers de jeunes femmes à New York : devenir l'assistante de Miranda. Andy envisage son nouveau travail comme un tremplin vers une illustre carrière de journaliste. Mais celle qui pensait que la mode était un monde de légèreté et de charme va découvrir que l'enfer est peut être bien sur terre.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Stanley TucciNigel
    Simon Baker DennyChristian Thompson
    Adrian GrenierNate
    Rich SommerDoug
    Daniel SunjataJames Holt
    Tibor FeldmanIrv Ravitz
    David Marshall GrantRichard Barnes
    James NaughtonStephen
    John RothmanL'éditeur
    Paul KeanySt. Regis Butler
    James Croninl'ambassadeur
    Rori Cannonla fille de la fête
    Valentino GaravaniLui-même
    Robert Verdile journaliste de mode
  • Eric SeltzerRoy
    David CallegatiMassimo
    Patrick Askinun styliste
    Greg Connollyun invité sur le tapis rouge
    Sarah RaffertyLiz
    L.J. GanserMarty
    George C. WolfePaul
    Stan NewmanJohn Folger
    Wells DixonHenry
  • LISTE TECHNIQUE
    David Frankel
    Meryl StreepMiranda Priestly
    Anne HathawayAndrea Sachs
    Emily BluntEmily
    Tracie ThomsLilly
    Jimena HoyosLucia
    Rebecca MaderJocelyn
    Stephanie SzostakJacqueline Follet
    Colleen DengelCaroline Priestley
    Suzanne DengelCassidy Priestley
    Alexie Gilmorel'une des employés
    Alyssa Sutherlandl'une des employés
    Inès Riverola fille de l'ascenseur
    Heidi KlumElle-même
  • Lindsay BricePR Woman
    Bridget HallElle-même
    Ilona AlexandraStar sur le tapis rouge
    Gisele BundchenSerena
    Joseph M. Caracciolo Jr.
    Carla Hacken
    Karen Rosenfelt
    Wendy Finerman
    Lauren Weisberger
    Aline Brosh McKenna
    Florian Ballhaus
    Mark Livolsi
    Ellen Lewis
    Jess Gonchor
    Tom Warren
  • Lydia Marks
    Patricia Field
    Anne Seibel
    Nicki Ledermann
    Angel De Angelis
    Alexis Rubinowicz
    Madonna
    Theodore Shapiro

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Le Diable s'habille en Prada »


  •  le 26 Novembre 2014 par

    Bonne comédie où l'on retrouve Anne Hathaway, qui se comporte bien dans son rôle, un bon film pour passer un bon moment.

  •  le 15 Novembre 2014 par

    J'adore ! Un très bon film très marrant à regarder entre copines !

  •  le 15 Janvier 2008 par

    Vous avez déjà vécu l'enfer ? Moi oui. J'ai vu Le Diable s'habille en Prada avec ma femme qui avait déjà lu le livre. Donc une comédie romantique avec une personne qui vous siffle toutes les deux minutes dans les oreilles en disant que ceci n'était pas dans le livre ou que cela a été oublié. Pour ma part ce qui a été oublié c'est le terme comédie. Si je me souviens bien ce terme signifie qu' à un certain moment les muscles zygomatiques se contractent et qu'une vocalisation est produite par des mouvements d'aspiration et d'expiration diaphragmatiques. Or ici rien ne se passe, tout juste un léger abaissement des paupières. Ainsi, une des rares réjouissances est la gentille Anne Hattaway qui arbore pendant tout le film, à défaut de talent, sa fraîcheur et son charme (ce qui m'a valu un coup dans les côtes de ma douce et tendre au moment ou j'ai osé dire qu'elle était mignonne). Comme tout le monde j'ai quand même été convaincu par la prestation de Meryl Streep, égale à elle même dans la justesse d'interprétation. D'ailleurs je dois avouer que sans elle j'aurais surement été prétexter un mal de ventre subit pour aller finir une partie de Tetris dans mes latrines. Son bras droit, Stanley Tucci, n'est pas mauvais non plus en homosexuel, assumé mais pas folle, qui donne des bons conseils à la jeune ingénue qui débarque dans le nid de vipères. Le reste des seconds rôles jouent dans la catégorie stéréotype, mot qui je le rappelle ne caractérise pas une personne avec un walkman. Côté scénario la transformation de la journaliste non matérialiste en assistante ultra mode et professionnelle jusqu'au bout des ongles est complètement parachutée, de même que le retour à la réalité qui s'ensuit. Et le propos , loin d'aller vers une véritable critique au vitriol d'une société minée par sa superficialité, est juste gentillet et plat. Du coup quand ma dulcinée m'a demandé mon avis à la fin du film j'ai honteusement vanté les mérites de l'œuvre en ajoutant , un peu cynique, que «ma petite cousine adorerait». Mais comprenez-moi, pour une comédie romantique qui s'appelle «Le Diable s'habille en Prada», je n'ai vu ni comédie ni véritable Diable . Enfin ce n'était pas du romantisme mais du miel de fleur bleue, et je ne reconnais pas à l'œil les frusques de Prada au grand désarroi de celle qui partage mes jours.

  •  le 18 Juin 2007 par

    Dans la série des films pas dérangeants, ne présentant aucun intérêt, ni sur la forme, ni sur le fond, il y a Le Diable s’habille en Prada. C’est un peu le vide absolu que ce film de David Frankel qui provoquera toutefois sûrement de nombreuses rêveries d’adolescentes, du moins je le suppose... D’un point de vue formel, le scénario est à peine plus épais qu’une feuille de papier bible, Meryl Streep en Cruella de la mode n’arrive pas à la cheville d’une Glenn Close et la mise en scène est absolument terne. Restent bien sûr les sourires de Anne Hathaway, les belles fringues (je préfèrerais nettement être accessoiristes pour ce genre de production que sur un film des frères Dardenne !) et... et... et c’est tout ! Dans Le Diable s’habille en Prada, tout est exagérément facile et rien n’a vraiment de cachet. Il y avait pourtant matière à faire des dialogues piquants mais là, c’est raté : les réparties sont sans saveur et les personnages n’en sont que moins attachants (à l’exception peut-être de Stanley Tucci dont le rôle est potentiellement intéressant). En bref : un film tout à fait dispensable.

  •  le 02 Juin 2007 par

    Il y a certains films qu'on est content d'avoir gagné. Non parce qu'ils sont d'une qualité à couper le souffle, mais parce qu'au contraire, l'avoir payé nous aurait mis en rage. Le Diable s'habille en Prada fait partie de ceux-là (j'en profite pour remercier Fandecinéma grâce à qui j'ai pu voir le film !). Encensé à sa sortie ciné, il semblerait que le film ait bénéficié d'une grande indulgence due à sa star, Meryl Streep, il est vrai parfaite dans le rôle. Parce que pour le reste, on nage dans un océan de lieux communs, de stéréotypes, qui n'étonneront que le sauvage de Papouasie méridionale jamais sorti de sa brousse (pardon pour cette réflexion sur les papous quelque peu primaire, mais tellement parlante). Alors comme ça, la mode est un univers mesquin, difficile et superficiel ? Ben dis donc, heureusement que le film est là pour nous le dire, sinon on n'aurait jamais su la vérité !! Non, sans blague, même si certains personnages sont croqués avec une certaine acidité (la première assistante Emilie), la description du monde de Lagarfeld, Klein et consorts fleure mauvais le réchauffé, et cee n'est pas la formule -conte- qui allège un récit déjà plombé par une linéarité aflfigeante. Linéaire donc, et lisse avec ce personnage de Cendrillon moderne bien (dés)incarnée par Ann Hattaway, transparente comme un string Hugo Boss. Son évolution au sein du métrage est d'une part convenue, d'autre part sans réelle progression. Moralisateur à souhait, Le film n'a de diabolique son statut trompeur de bonne comédie. Car en ce qui me concerne, regarder le vent, ça ne me fait guère rire.


Lire plus d'avis d'internautes

Les discussions sur le forum a propos de Le Diable s'habille en Prada



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Le Diable s'habille en Prada


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .