Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Le Chacal

Note : 2/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The Jackal

Un film de Michael Caton-Jones avec Richard Gere , Bruce Willis , Sidney Poitier , J.K. Simmons , Richard Lineback

Genre : policier - Durée : 2h04 - Année de production : 1997

Date de sortie cinéma : 28 Janvier 1998

Distributeur :

Michael Caton-Jones
Richard Gere
Richard Gere
Bruce Willis
Bruce Willis
Sidney Poitier
Proposer un fond d'écran »

Le Chacal, le film

  • Le Chacal

    Synopsis

    Insaisissable et totalement secret, tel est le Chacal, un tueur impitoyable. Son prochain objectif : un haut dirigeant américain, mais lequel ? Pour anticiper les actes du Chacal, le FBI s'associe les services de Declan Mulqueen, un familier de l'espionnage et du terrorisme ayant jadis cotoyé le mystérieux mercenaire.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Richard GereDeclan Mulqueen
    Bruce WillisLe Chacal
    Sidney PoitierCarter Preston
    J.K. SimmonsWitherspoon
    Richard LinebackMcMurphy
    John CunninghamDonald Brown
    Jack BlackIan Lamont
    Michael Caton-JonesL'homme dans la vidéo
    Daniel Dae KimAkashi
    Stephen SpinellaDouglas
    Larry KingLui-même
  • LISTE TECHNIQUE
    Michael Caton-Jones
    Diane VenoraValentina Koslova
    Mathilda MayIsabella
    Tess HarperLa première dame
    Mark Gordon
    Terence A. Clegg
    Gary Levinsohn
    Sean T. Stratton
    Hal Lieberman
    Kenneth Ross
    Chuck Pfarrer
    Jim Clark
    Karl Walter Lindenlaub
    Carter Burwell

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Le Chacal »


  •  le 09 Octobre 2015 par

    Ce film s'inspire d'un fait réel,un attentat contre De Gaulle...Un film policier de ce qu'il y'a de plus basique sans surprise et prévisible au point que le réalisateur ne s'est vraiment pas raclé la soupière quant au scénario...On assiste en fait à la confrontation d'un flic et d'un tueur .Rien de nouveau dans l'ouest,mise à part Bruce Willis qui porte une perruque...

  •  le 12 Novembre 2007 par

    Il est rusé, impitoyable, inarrêtable, violent et terriblement méchant comme en atteste sa mâchoire serrée : lui, c'est Bruce Willis, dit «Le Chacal», le bad boy, l'ennemi juré, la némésis du film. Il est élégant, un peu bravache, convaincu que le bien c'est bien et le mal c'est mal et terriblement gentil comme en atteste son air de ressemblance avec le prince charmant dans «Pretty woman» : lui, c'est Richard Gere, un taulard qui en réalité ne ferait pas de mal à un papillon et va sauver l'Amérique (donc le monde civilisé) en tentant d'arrêter le premier. Pourquoi cette introduction un peu trop longue (comme dirait Rocco) ? Parce que sorti de là, le film est déjà fini.

    Chacal : chien sauvage habitant des plaines, des déserts et des prairies (définition du site montoutou.com). On peut imaginer la détresse du pool de scénaristes en train de suer bud et eau sur leur feuille blanche à l'heure de trouver le diminutif du super-vilain : la hyène ? Le renard ? Le lévrier afghan ? Le pincher nain ? Non, Le Chacal, diminutif collant parfaitement (on s'en doute) à un acteur qui a su négocier au prix fort son cachet tout en livrant une prestation si monolithique et risible qu'elle en devient involontairement comique. Pour s'assurer qu'il ne puisse pas être rattrapé avant la fin des 120 minutes réglementaires du long-métrage, ces gratte-papiers lui ont donc collé aux basques un dirigeant du FBI sénile (Sidney Poitier, en flagrant-délit d'imitation de Danny Glover) et une équipe de tournage lestée avec du béton. Du coup, la finesse de la réalisation n'est pas sans rappeler les entrechats délicats du combat Tyson-Hollyfield, la mastication de lobes d'oreille en moins. On rappellera à toutes fins utiles qu'une caméra peut se poser sur un trépied, sur un socle, s'accrocher à une grue, bref qu'il existe d'innombrables façons de la STABILISER et qu'il n'est donc plus acceptable au 21ème siècle (même si le film est légèrement antérieur) d'avoir une image qui bouge autant qu'un rallye de haricots mexicains jeté à vive allure dans une centrifugeuse.

    Franchement, on aurait aimé voir un vrai bon film d'action/suspense troussé à l'ancienne avec une menace politique crédible, des interprètes concernés et une mise en images correcte. Ca existe, il paraît que ça s'appelle «24 heures chrono» et que c'est livré en série. Ici, c'est juste «24 secondes crédible» et basta. Mais on se doute que les scénaristes ne pouvaient pas trouver ce titre-là sur montoutou.com...

Les discussions sur le forum a propos de Le Chacal



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Le Chacal


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .