Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Le cercle

Note : 4/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : The Dayereh

Un film de Jafar Panahi avec Fatemeh Naghavi , Monire Arab

Genre : drame - Durée : 1h30 - Année de production : 2000

Date de sortie cinéma : 31 Janvier 2001

Distributeur :

Jafar Panahi
Fatemeh Naghavi
Monire Arab
Proposer un fond d'écran »

Le cercle, le film

  • Le cercle

    Synopsis

    Dans un monde où elles sont surveillées en permanence, soumises à une pesante bureaucratie et à des discriminations remontant à la nuit des temps, 6 femmes tentent dramatiquement de s'affirmer et de réagir à ces pressions étouffantes. Ni coupables, ni innocentes, leurs crimes sont indéfinis. Mis à part d'être ce qu'elles sont...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Fatemeh NaghaviNayereh
    Monire ArabMonire
  • LISTE TECHNIQUE
    Jafar Panahi
    Myriam Parvin AlmaniArezou
    Nargess MamizadehNargess
    Mojgane FaramarziMojgane
    Elham SaboktakinElham
    Fereshteh Sadr OrfaniPari
    Mohammad Atebbai
    Morteza Motevali
    Jafar Panahi
    Kambozia Partovi
    Bahram Nadakshani
    Iraj Raminfar
    Mehdi Dejbodi

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Le cercle »


  •  le 12 Novembre 2007 par

    Il y a des films qu'on regrette de juger, de critiquer. Parce qu'il offre une vision étouffante mais pragmatique de la condition de la femme en Iran, parce qu'il parvient à leur redonner le sourire parfois (merveilleuse Mojgane, qui refuse la fatalité !), «Le cercle» donne envie d'applaudir des deux mains, d'appeler à l'oeuvre sociale nécessaire, indispensable. Ne nous trompons pas : indispensable, le film de Jafar Panahi l'est, pour quiconque veut toucher du doigt le combat incessant de la femme dans une république islamique. Film tout en longueurs et en langueur, «Le cercle» ne se laisse pourtant pas facilement apprivoiser. La caméra y est instable, tremblotante, les mouvements y sont saccadés : on ne filme pas à Téhéran comme on filme à Paris, quand on connaît le poids de la censure. Cela est donc compréhensible, mais reste diablement inconfortable. De fait, pour l'oeil habitué à l'esthétique lisse des produits hollywoodiens, français ou hong-kongais, la projection du «Cercle» donne parfois vaguement l'impression d'être sur un bateau qui tangue. Au-delà, on peut également regretter que la fluidité du montage et la façon dont ces vies se téléscopent ne soient pas mieux servies par un réalisateur plus documentariste que cinéaste. Rien qui ne vienne gâcher la force du message, et d'un discours un chouia partial : quiconque est allé en Iran reconnaîtra que le pays ne se résume pas à cela, mais quiconque est allé en iran reconnaîtra également qu'aucune des scènes du film n'est un cliché. Parce que la réalité de Téhéran, de Tabriz ou de Mashhad est aussi celle-là, il faut voir «Le cercle».

  •  le 19 Novembre 2006 par

    Un film iranien poignant sur la condition des femmes dans un pays dans lequel comme dans tant d'autres elles ont une existence difficile (exclusion, flicage de la famille ou des proches, etc...) . Il me semble que ce film a d'ailleurs été récompensé au festival de Venise.

Les discussions sur le forum a propos de Le cercle



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Le cercle


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .