Fan de Cinéma
Bannière 728x90

L'homme qui aimait les femmes

Note : 2/5.0 - 1 avis

Titre VO : L'homme qui aimait les femmes

Un film avec Charles Denner , Genevieve Fontanel , Jean Dasté

Genre : comédie dramatique - Durée : 2h00 - Année de production : 1977

Date de sortie en salle : inconnue

Charles Denner
Genevieve Fontanel
Jean Dasté

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

L'homme qui aimait les femmes, le film

  • L'homme qui aimait les femmes

    Synopsis

    A l'enterrement de Bertrand Morane, il n'y a que des femmes. Dans son autobiographie, intitulée Le Cavaleur, cet amoureux de toutes les femmes décrit la vie qu'il leur a entièrement consacrée. C'est sa dernière conquete, Geneviève, qui a obtenu la publication du bouquin de Bertrand. Il s'est fait hélas ensuite renverser par une voiture.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Charles DennerBertrand Morane
    Genevieve FontanelHélène
    Jean DastéDocteur Bicard
  • LISTE TECHNIQUE
    François Truffaut
    Brigitte FosseyGeneviève
    Leslie CaronVéra
    Nathalie BayeMartine Desdoits
    Nelly BorgeaudDelphine Grezel
    Valérie BonnierFabienne
    Sabine GlaserBernadette
    Michel Fermaud
    Suzanne Schiffman
    Martine Barraqué
    Néstor Almendros
    Monique Dury
    Maurice Jaubert

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « L'homme qui aimait les femmes »


  •  le 03 Février 2008 par

    Bertrand Morane est un sacré zigoto. Un jupon qui passe, un parfum qui traîne, et le voilà dans tous ses états. Coureur, cavaleur, dragueur? Non, pardi! Bertrand Morane est juste un homme qui aime les femmes. Et François Truffaut un cinéaste en forme d'escroc. Pendant deux heures, le film suit un type à l'affût, prêt à tout pour séduire la moindre bonnasse (ou pas) qu'il croise... Pas de scrupules à inventer d'énormes bobards ou à provoquer des accidents, puisque ce n'est que pour l'amour des femmes. Alors que le Morane en question ne cherche évidemment qu'à baiser un max, des blondes, des brunes, des rousses, des petites à gros seins, des grandes à petits seins, et caetera, pour compléter une collection certes plus intéressante que des vignettes Panini. Ce qui est suprêmement agaçant, c'est que Truffaut fait tout pour faire de cette chasse à la baise le simple récit d'une course après l'amour. Faux. Archi-faux. D'autant que Charles Denner, dans le rôle-titre, accentue ce côté pervers pépère, avec son regard lubrique et sa démarche de petite gouape. Au bout d'un moment, comme conscient que son personnage risque de passer pour un obsédé, Truffaut lui fait écrire son autobiographie. Puis, quelques scènes plus tard, un comité de lecture émettra la même opinion négative que le spectateur (mais le film les fait passer pour de simples frustrés coincés du cul), tandis qu'une femme, une seule, la plus belle, criera haut et fort la beauté d'un tel texte et la grâce d'une telle existence. Il faut avouer que c'est bien joué. Mais ça ne suffit pas à nous convaincre de l'intérêt et de la pertinence d'un tel ramassis d'inepties. Une fois de plus, un film de François Truffaut montre à quel point la réputation de son auteur est galvaudée. De sa filmographie longue comme le bras n'émergent qu'une ou deux vraies réussites, tandis que le reste sonne encore plus faux après des années passées à l'encenser.

Les discussions sur le forum a propos de L'homme qui aimait les femmes



Il n'y a pas encore de discussion autour du film L'homme qui aimait les femmes


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .