Fan de Cinéma
Bannière 728x90

L'affaire Cicéron

Note : 4/5.0 - 1 avis

Titre VO : 5 Fingers

Un film avec James Mason , Michael Rennie , Walter Hampden , Oscar Karlweis , Herbert Berghof

Genre : espionnage - Durée : 1h48 - Année de production : 1952

Date de sortie cinéma : 20 Juin 1952

Ce film est à l'affiche de 1 cinémas

James Mason
Michael Rennie
Walter Hampden
Oscar Karlweis
Herbert Berghof
Ben Astar

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

L'affaire Cicéron, le film

  • L'affaire Cicéron

    Synopsis

    Ankara, mars 1944. Diello, valet de chambre à l'ambassade d'Angleterre, propose à l'ambassade d'Allemagne, contre des sommes importantes, les photographies de documents ultra-secrets. Surpris par l'importance des premiers documents fournis par Diello, les Allemands donnent le code de Cicéron à cette opération qu'ils acceptent...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    James MasonDiello / Cicéron
    Michael RennieGeorge Travers
    Walter HampdenSir Frederic
    Oscar KarlweisLC Moyzisch
    Herbert BerghofColonel Von Richter
    Ben AstarSiebert
    Roger Plowden Keith MacFadden
    John WengrafCount Franz Von Papen
    Salvador BaguezShip's Captain
  • LISTE TECHNIQUE
    Joseph L. Mankiewicz
    Danielle DarrieuxLa Comtesse Anna Staviska
    Hannelore AxmanVon Papen's Secretary
    Michael Wilson
    James B. Clark
    Norbert Brodine
    Bernard Herrmann

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « L'affaire Cicéron »


  •  le 23 Avril 2009 par

    Attention, c'est là un film d'espionnage à l'ancienne, avant la vague 007 et ses gadgets, pin-ups et maîtres du monde. Ici, les intrigues mêlent ambassadeurs, noblesse et hauts dignitaires ; les hommes de terrain, en gros les tueurs ou protecteurs, suivant le point de vue où l'on se place, restants au second plan, un peu comme si James Bond n'était qu'un personnage secondaire.

    A l'époque du film, la seconde guerre mondiale étant alors assez proche des mémoires (1952), le nazi restait encore un ennemi crédible, mais bientôt il sera remplacé par le communiste, la guerre froide s'installant tranquillement dans le Monde des années 50.

    Bien sûr, avec Mankiewicz derrière la caméra, l'ironie désabusée s'insère dans un récit qui aurait pu virer au patriotisme exacerbé. Ici, l'espion est à son compte, et ne cherche qu'à fuir sa condition de larbin, persuadé qu'il est de l'incompétence et du destin inexorable d'un régime paranoïaque trop prétentieux qui s'est mis le monde à dos et n'en a plus pour longtemps. Aussi autant en profiter et cumuler assez d'argent pour changer de vie : la notion de trahison s'en trouve alors complètement biaisée, les alliés ne sachant d'ailleurs plus quoi faire de ce curieux phénomène.

    La conclusion du film, par un drôle de raccourci historique (cinématographiquement parlant) nous projette vers le film Les faussaires de Stephan Ruzowitzky sorti en 2008, qui nous montre les conditions de la contrefaçon des devises étrangères imposées par les nazis, et leur insistance à reproduire la livre sterling de l'époque.

    A voir pour l'élégance de la mise en scène, mais aussi pour le jeu perfide et larvé d'un grand James Mason.

Les discussions sur le forum a propos de L'affaire Cicéron



Il n'y a pas encore de discussion autour du film L'affaire Cicéron


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .