Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Jusqu'en enfer

Note : 4/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Drag me to Hell

Un film de Sam Raimi avec Justin Long , David Paymer , Dileep Rao , Reggie Lee , Tony A. Angelo

Genre : épouvante - Durée : 1h39 - Année de production : 2009

Date de sortie cinéma : 27 Mai 2009

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Sam Raimi
Sam Raimi
Justin Long
Justin Long
David Paymer
David Paymer
Dileep Rao
Dileep Rao
Proposer un fond d'écran »

Jusqu'en enfer, le film

  • Jusqu'en enfer

    Synopsis

    Christine est une spécialiste en crédit immobilier, à qui l'on reproche d'être trop gentille. Pour redorer son image, elle va refuser le dossier d'une étrange vieille femme, Mrs Ganush. Mais sa cliente, très en colère, a le pouvoir de communiquer avec des démons...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Justin LongClay
    David PaymerMr Jacks
    Dileep RaoRham Jas
    Reggie LeeStu Rubin
    Tony A. Angelole garde de la banque
    Michael Peter Bolusle gitan qui crache
    Gerry Carbajalle médecin légiste
    Tom Careyl'homme dans les phares
    Ricardo MolinaM. Hernandez
    Bill E. RogersBill
    Chelcie RossGeorge Dalton
    Alex Veadovle gitan
  • LISTE TECHNIQUE
    Sam Raimi
    Alison LohmanChristine
    Lorna RaverMme Ganush
    Fernanda RomeroMaria Hernandez
    Bojana NovakovicIlenka
    Joanne Baronla secrétaire de Mr Jacks
    Bonnie Aaronsla mère gitane
    Adriana BarrazaShaun San Dena
    Flor de Maria ChahuaShaun San Dena jeune
    Ksenia JarovaMme Fields
    Meyoung Lamanla collègue #2
    Jennifer C. Sparksla passagère du train
    Octavia SpencerNancy Barnes
    Alexi Wasserl'étudiant
  • Cristen Carr Strubbe
    Ivan Raimi
    Sam Raimi
    Ivan Raimi
    Peter Deming
    Bob Murawski
    Michael J. Moore
    Gregory Nicotero
    Susan Stepanian
    James F. Truesdale
    Randy Beckman
    Bruce Jones
    Kevin Farrell
    Steve Markowski
    Isis Mussenden
  • François Frey
    Olivia Malka
    Sophie Martins
    Christopher Young

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Jusqu'en enfer »


  •  le 26 Décembre 2009 par

    Le grand retour à l'horreur de Sam Raimi : voilà comment nous a été vendu Jusqu'en enfer, c'est vrai petite production à frissons rappelant les premiers pas du réalisateur, Evil Dead. Mais être l'heureux paternel d'un seul film d'horreur (Evil dead 2 est un remake dans le plus pur style 'better, stronger, faster') permet-il à son auteur d'être adjuré master of horror ?

    Hormis la trilogie Evild Dead donc (avec de l'eau dans le vin gore pour le troisième opus), Raimi a toujours tracé sa route sur des chemins détournés du genre, prenant le risque d'être mal compris par des fans avides de retrouver un peu du Raimi primitif dans des productions hollywoodiennes plus respectables. Raimi ne fait pas en effet un Evil Dead au far-west : il intègre le style cartoonesque qui en a fait la renommée dans un genre ultra-codifié, le western (Mort ou vif). Et il en va de même pour la quasi-totalité de sa filmographie.

    A ce titre, Jusqu'en enfer signe effectivement le retour à une forme ouvertement grand-guignolesque, passée dans l'inconscient de Raimi. L'occasion pour lui de s'offrir une psychothérapie qui va lui permettre de lâcher les quelques démons refoulés pendant son incubation hollywoodienne.

    Drag me to hell, c'est un grand-huit de l'horreur, les montagnes russes de l'épouvante, un tour de train fantôme. La comparaison avec le monde forain n'est pas fortuite, puisque le film offre avant-tout ce plaisir ambigu qui nous fait aimer ce qui nous fait peur. Mené tambours battants, l'histoire de cette pauvre apprentie banquière frappée par une malédiction gitane malmène son personnage central dans les grandes largeurs, s'occupe de gérer les temps faibles et les temps forts, de manière à rincer littéralement le spectateur et son pendant filmique, une équivalence féminine au Ash d'Evil Dead.

    Contrairement à son aîné, cependant, Jusqu'en en enfer se targue d'une mise en scène toute dévouée à une rhétorique servant un propos qui dépasse de loin la simple et bêtasse stigmatisation du monde capitaliste à travers ses banquiers inhumains. Raimi a appris à jouer de l'image pour délivrer un discours dans la plus stricte intimité, au risque peut-être de laisser une partie du public, trop attachée à la superficialité de l'image, sur le bas-côté.

    Au pire, Drag me to hell décevra par une relative vanité pour peu que l'on ne s'arrête qu'à l'image en elle-même. Au mieux, Jusqu'en enfer enchantera par la science du langage de Raimi, habitué à jongler entre références (cherchez la reprise d'une scène du Magicien d'Oz dans Evil Dead) et innovations visuelles.

    Du grand spectacle, pour spectateurs avertis.

Les discussions sur le forum a propos de Jusqu'en enfer



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Jusqu'en enfer


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .