Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Joyeuses funérailles

Note : 4/5.0 - 2 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Death at a Funeral

Un film de Frank Oz avec Matthew MacFadyen , Andy Nyman , Ewen Bremner , Rupert Graves , Alan Tudyk

Genre : comédie dramatique - Durée : 1h30 - Année de production : 2007

Date de sortie cinéma : 19 Septembre 2007

Distributeur :

Frank Oz
Matthew MacFadyen
Andy Nyman
Ewen Bremner
Proposer un fond d'écran »

Joyeuses funérailles, le film

  • Joyeuses funérailles

    Synopsis

    Le jour des funérailles du patriarche, famille et amis arrivent chacun avec leur dose de problèmes. Daniel, le fils, va revoir son frère rival Robert, célèbre romancier parti vivre aux États-Unis. Martha, la cousine, veut à tout prix faire accepter à son père vieux-jeu son nouveau fiancé qui a accidentellement avalé une pilule hallucinogène... Mais les vraies complications commencent lorsqu'un invité mystérieux, menace de dévoiler un terrible secret de famille... Daniel et sa joyeuse bande vont user de tous les moyens pour enterrer le père... et ses confidences.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Matthew MacFadyenDaniel
    Andy NymanHoward
    Ewen BremnerJustin
    Rupert GravesRobert
    Alan TudykSimon
    Kris MarshallTroy
    Peter VaughanOncle Alfie
    Peter DinklagePeter
    Thomas WheatleyLe révérend
    Peter EganVictor
    Gareth MilneEdward
    Brendan O'Heale fossoyeur
    Jeremy Boothle parent du défunt
  • LISTE TECHNIQUE
    Frank Oz
    Keeley HawesJane
    Daisy DonovanMartha
    Jane AsherSandra
    Angela Curranl'amie de Sandra
    Kelly EastwoodKatie
    Diana Phillips
    Share Stallings
    Dean Craig
    Oliver Curtis
    Beverley Mills
    Gail Stevens
    Michael Howells
    Michael Howells
  • Natalie Ward
    Murray Gold

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Joyeuses funérailles »


  •  le 14 Octobre 2007 par

    L'humour noir n'est jamais aussi bien exploité que par les anglais, en témoigne le célèbre «Quatre mariages et un enterrement», une comédie romantique sur fond macabre qui avait connu un joli succés en son temps et ravivé la flamme des bonnes vieilles comédies britanniques. Dans «Joyeuses funérailles», Frank Oz nous offre une histoire bien plus grinçante qui flirte à certains moments avec la comédie romantique, mais seulement épisodiquement. Une famille est réunie à l'occasion d'un décés, et ce qui s'annonçait comme une cérémonie pénible et triste, se révélera être des plus joyeuses. De son influence américaine, Oz a gardé le sens du spectable et de la mise en scène, forgés par son métier de marionnetiste ainsi qu'une imagination très fertile, le tout mêlé à une bonne dose d'humour typiquement britannique. Le rythme est plutôt bien mené même si la première est un peu longuette, le comique de situation est rééllement jouissif et les personnages particulièrement tordants. Quant au stratagème complètement fou et malsain, élaboré en catastrophe par les héros afin de dissimuler un lourd secret de famille va finalement se réveler inutile car celui-ci sera très vite mis à jour, pour le plus grand bien de toute la famille. C'est là une belle acrobatie qui fonctionne à merveille, grâce aussi, soulignons-le, au formidables acteurs qui se prêtent avec une facilité enfantine à un scénario des plus loufoques. Un sympathique petit film sans prétentions, qui ne marquera pas par sa singularité mais qui restera une bonne référence dans son genre.

  •  le 25 Septembre 2007 par

    Tous les dix ans, entre deux films plus ou moins mauvais, Frank Oz nous revient avec une jolie petite surprise. La dernière en date s'appelait In & out, récit du coming-out mal assumé d'un Kevin Kline bien trop sage. Joyeuses funérailles reprend dans les grandes lignes les principes qui ont fait la réussite du précédent : ploger un sujet tabou au coeur d'une communauté coincée, agiter dans tous les sens, et servir brûlant. Il y a quelque chose de trompeur dans l'affiche et la promotion du film de Frank Oz. On voudrait nous venre une comédie très british, avec thé au lait, petits gâteaux et flegme britannique ; cette impression ne dure guère devant un film au rythme endiablé, qui puise son inspiration à la fois chez Benny Hill et Peter Sellers. L'humour n'est pas toujours très fin : il est toujours facile de faire marrer le spectateur moyen avec quelques drogues dures avalées par inadvertance ou quelques millilitres de matière fécale. Mais quand tout cela est executé avec une vraie envie de faire rire, et que les acteurs paient de leur personne pour faire vivre des personnages délirants et/ou détestables, ça passe. C'est le cas ici : chaque outrage au bon goût en appelle un autre, et cette surenchère provoque inexorablement le rire de l'audience. Il n'y a pas à être fier de rire d'un gag homophobe ou de vannes sur les nains ; mais on rit quand même, oubliant temporairement sa dignité pour s'offrir une heure et demie de bonne humeur. En dépit d'une mise en scène pas assez rentre-dedans pour mettre en valeur un script plutôt délirant, Joyeuses funérailles est un spectacle à peu près familial dont il serait dommage de se passer.

Les discussions sur le forum a propos de Joyeuses funérailles



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Joyeuses funérailles


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2023 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .