Fan de Cinéma
Bannière 728x90

JCVD

Note : 3.7/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : JCVD

Un film de Mabrouk el Mechri avec Jean-Claude Van Damme , Karim Belkhadra , Vincent Lecuyer , Zinedine Soualem , François Damiens

Genre : comédie - Durée : 1h36 - Année de production : 2008

Date de sortie cinéma : 04 Juin 2008

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Mabrouk el Mechri
Jean-Claude Van Damme
Karim Belkhadra
Vincent Lecuyer
Proposer un fond d'écran »

JCVD, le film

  • JCVD

    Synopsis

    Entre ses problèmes fiscaux, la bataille juridique qui l'oppose à sa femme pour l'obtention de la garde de son fils, les périodes de vache maigre du cinéma d'action qui voient même Steven Seagal lui souffler un rôle, Jean-Claude Van Damme est venu chercher dans son pays d'enfance le calme et le repos qu'il ne trouve plus aux Etats-Unis...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Jean-Claude Van DammeLui-même
    Karim Belkhadrale directeur de casting
    Vincent LecuyerLe gérant du videoclub
    Zinedine Soualeml'homme au bonnet
    François DamiensBruges
    Jean-François WolffTrentenaire
    Kim Hermansle prisonnier en tenue de kickboxing
    François BeukelaersPère JCVD
    Mourade ZeguendiVideo Club Client
    Leslie Woodhallle visiteur de prison
    Dean Gregoryle réalisateur de Tobey Wood
    Mehmet YildirimUn prisonnier
    John FlandersL'avocat général
    Steve PrestonL'accessoiriste de JCVD
  • Saskia FlandersLa fille de JCVD
    Olivier BisbackEric - Le médecin du GIGN
    Jesse Joe WalshJeff
    Alan RossettBernstein
    Paul RockenbrodTobey Wood
    Norbert RutiliPerthier
    François De BrigodeLe présentateur du JT
    Hervé SogneLieutenant Smith
    Rock ChenRéalisateur asiatique
  • LISTE TECHNIQUE
    Mabrouk el Mechri
    Valérie BodsonVeuve Film Budapest
    Liliane BeckerLa mère de JCVD
    Anne Paulicevichla guichetière
    Raphaëlle LubansuHostage 1
    Janine HorsburghL'assistante de JCVD
    Jean-Claude Van Damme
    Jani Thiltges
    Patrick Quinet
    Arlette Zylberberg
    Marc Fiszman
    Sidonie Dumas
    Frédéric Bénudis
    Mabrouk el Mechri
  • Vincent Ravalec
    Christophe Turpin
    Frédéric Taddeï
    Pierre-Yves Bastard
    Patrick de Ranter
    André Fonsny
    Kako Kelber
    Philippe Kohn
    Patrice Grisolet
    Thomas Gauder
    Manu Kamanda
    Françoise Menidrey
    Philippe Desmoulins
    Bernard Seitz
    Brigitte Kerger-Santos
  • Vincent Canart
    Christopher Robba
    Laurence Falleur
    Mabrouk el Mechri
    Varda Kakon
    Gast Waltzing

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « JCVD »


  •  le 20 Février 2009 par

    "Chapeau !". S'il y a bien un film pour me réconcilier avec Van Damme, c'est bien celui-là. Si l'affaire est plutôt "casse-gueule", c'est surtout pour l'acteur principal. Une reconversion qui peut coûter cher... Pour une fois, Van Damme prend des risques, mais ce n'est pas via la bastonnade ou le tir groupé. Et pour une fois, la caricature, ce n'est pas lui, elle est autour de lui. Dand l'environnement dans lequel il évolue. JC est normal... ou presque. Il semble assumer ses longs débats métaphysiques et prouve qu'il n'est pas forcément ce qu'il fait croire. Donc, toujours se méfier des "étiquettes". La brute épaisse écervelée a laissé la place à un personnage plus accessible, plus proche du commun des mortels. JCVD est ici touchant, attachant, fragile, au bout du rouleau. Une victime du système, comme peut l'être chacun de nous. Rien qu'à l'évocation d'un patronyme, on pourrait croire que tout peut se résoudre à coup de "lattes"... Mais non ! D'ailleurs, le début du film le montre bien. Entre la réalité et la fiction... Finalement, ce n'est qu'une "star" parmi une multitude d'étoiles.

  •  le 26 Juin 2008 par

    Jean-Claude Van Damme dans son propre rôle dans un film de braquage, remake avoué mais à la sauce belge du classique de Lumet, "un après-midi de chien"?

    Jean-Claude Van Damme calme qui ne donne que très peu de high kick ou de coups de boule si ce n'est dans un fabuleux plan séquence inaugural qui s'achève sur une pirouette amusante?

    Jean-Claude Van Damme ironique et auto-parodique sur sa période "Aware, cacahouètes, Adam Eve et le serpent"?

    Si vous pensez que ça n'est pas possible, une fois, alors il faut voir JCVD, un OVNI rare dans notre paysage cinématographique. Mabrouk el Mechri a réalisé là un film d'une drôlerie et d'une intelligence rares. Là où certains se seraient servis de Van Damme, on sent chez le jeune réalisateur une profonde admiration pour l'homme qu'il a su diriger avec talent. Car oui Van Damme sait jouer.

    Il faut dire qu'il est bien entouré notamment par un Zinedine Soualem nerveux et un François Damiens en commissaire autoritaire (même en slip) qui a installé son QG dans un vieux vidéo-club (hommage hommage. Pour l'anecdote et le sourire, la salle de débriefing se trouve d'ailleurs dans le coin porno, ca ne s'invente pas!)

    Rien ne sert de dévoiler plus avant l'intrigue et ses ressorts. Juste souligner que la prise d'otages de la Poste est entrecoupée de séquences fortes revenant sur la vie dissolue de JCVD, entre drogue, divorce et galère d'argent.

    Au-delà du rire, le film parvient même à émouvoir avec un monologue étonnant du Muscle from Brussels qui sonne étonnamment juste et sincère

    Seul bémol, aucune salle de cinéma en France n'a eu la bonne idée de proposer, au lieu du traditionnel pop corn, un bon cornet de frites, sauce pili-pili ou samouraï...

  •  le 09 Juin 2008 par

    "JCVD", est un film totalement différent de ceux généralement tournés par Jean Claude Van Damme; presque pas violent, sans aucuns membres arrachés ni têtes décapités. Tout le long du film ( surtout vers la fin, nous avons droit à une petite confession de 5 minutes ), Jean Claude se fait un énorme délire en passant par des faits de sa vie réelle, parfois tristes et émouvants, et parfois délirants comme jamais. " L'oeuf tombe sur la pierre, l'oeuf se casse" -- "La pierre tombe sur l'oeuf, l'oeuf se casse". Rien que cette phrase en dit très gros sur le film. Tout de même, on est inévitablement tiré vers un élan de pitié lors du procès pour la garde de sa fille, lorsque celle ci dit qu'elle est sujet aux moqueries à cause de son père. Toutefois, on remarque un Van Damme sensible, et presque pas visible sous un air de casseur de nuque. En tout cas, j'ai apprécié ce film car on en tire je pense, une bonne dose de sincérité et on peut remarquer qu'il en profite pour dire ce qu'il a de plus gros sur le coeur.

Les discussions sur le forum a propos de JCVD



Il n'y a pas encore de discussion autour du film JCVD


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .