Fan de Cinéma
Bannière 728x90

It's a free world...

Note : 3.7/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : It's a Free World

Un film de Ken Loach avec Leslaw Zurek , Joe Siffleet , Colin Coughlin , Raymond Mearns , Davoud Rastgou

Genre : drame - Durée : 1h33 - Année de production : 2007

Date de sortie cinéma : 02 Janvier 2008

Distributeur :

Ken Loach
Ken Loach
Leslaw Zurek
Joe Siffleet
Colin Coughlin
Proposer un fond d'écran »

It's a free world..., le film

  • It's a free world...

    Synopsis

    Angie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables, particulièrement pour deux jeunes femmes en phase avec leur temps.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Leslaw ZurekKarol
    Joe SiffleetJamie
    Colin CoughlinGeoff
    Raymond MearnsAndy
    Davoud RastgouMahmoud
    Shadeh Kavousianun enfant de Mahmoud
    Frank GilhooleyDerek
    David Doyle (II)Tony
    Eddie Webberun directeur de société
    Johnny Palmieroun directeur de société
    Faruk Prutil'employé en colère
    Miro Somersl'attaquant
    Neal BarryServices sociaux
    Mick ConnollyServices sociaux
  • Abbi Collinsune fille à moto
    Faton Gerbeshi
    Kevin Hussey
    Steve Lorrigan
    Nadine Marshall
    Ezequiel Lima Santos
    Serge Soric
    Branko Tomovic
    Aleksander Mikic
    Ezequiel Lima Sandos
    Colin CaughlinGeoff
  • LISTE TECHNIQUE
    Ken Loach
    Kierston WareingAngie
    Juliet EllisRose
    Maggie HusseyCathy
    Mahin Aminniala femme de Mahmoud
    Sheeva Kavousianun enfant de Mahmoud
    Jackie Robinson Brownla directrice
    Sian WheldonServices sociaux
    Malgorzata Zawadzkal'interprète polonaise
    Marina Chykalovetsune interprète ukrainienne
    Oksana Gayvasune interprète ukrainienne
    Julie Maynardune fille à moto
    Ludmila Borysh
    Angela McGowan
  • Aleksandar Mikic
    Ludmilla Berysh
    Chisana GayvesUkranian Translator
    Sheera KavousianMahmoud and His Wife's Child
    Rebecca O'Brien
    Tim Cole
    Ulrich Felsberg
    Camilla Bray
    Rafal Buks
    Piotr Reisch
    Lera Filshina
    Paul Laverty
    Jonathan Morris
    Nigel Willoughby
    Fergus Clegg
  • Carole K. Millar
    Kevin Brazier
    Kathleen Crawford
    Ray Beckett
    Greg McManus
    Nick Heckstall-Smith
    David Gilchrist
    Michael Queen
    Alison Wallace
    Matthieu Rey
    Jérôme Jouneaux
    Isabelle Duvoisin
    George Fenton
    Basement Jaxx

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « It's a free world... »


  •  le 31 Janvier 2008 par

    Un an et demi après sa Palme d'Or, Ken Loach poursuit son exploration sans fin des mille et une facettes de l'identité sociale du Royaume-Uni. L'originalité d'It's a free world... réside dans le point de vue adopté : Loach et son fidèle scénariste Paul Laverty se placent cette fois du côté des exploiteurs. Ou plutôt des exploiteuses : parce qu'elles ont soif de fric et d'indépendance, Angie et Rose créent leur agence d'interim et exploitent à leur profit des travailleurs immigrés sans défense. Tout est dit : It's a free world..., c'est la description binaire de la façon de faire de vilains dirigeants obnubilés par les bénéfices. Et l'on réalise à quel point c'était bien lorsque le réalisateur décrivait avec nuance les galères des britishs d'en bas... Il est impossible de réellement prendre au sérieux le traitement manichéen et démagogique qui nous est offert. Le film ressemble à l'oeuvre de certains de ces militants d'extrême gauche pour qui tout ce qui ne ressemble pas de près à un ouvrier est forcément une pourriture de saloperie de patron friqué. Assez désolant de la part d'un auteur qui avait toujours su allier sincérité et mesure. Les rebondissements de fin de film sont extrêmement prévisibles, hormis un que l'on qualifiera gentiment d'innoportun. Reste que même un mauvais Loach vaut mieux que bien des ersatz. Reconnaissable entre mille, cette mise en scène fluide, discrète et vraiment esthétique est un régal de tous les instants. Et le vieux Ken a toujours autant de talent pour dénicher des comédiens méconnus et en tirer le meilleur : en témoigne la fabuleuse Kierston Wareing, belle et charismatique, qui défend à merveille un personnage mal dessiné. Il y avait beaucoup de potentiel dans ce petit bout de femme prête à tout pour réussir, y compris à jouer de ses charmes. Malheureusement, Loach en fait une salope intégrale (il n'y a pas d'autre mot), qui couche avec les premiers venus et planque ses liasses de billets dans un bas de laine plutôt que de donner de quoi manger à ceux qu'elle exploite. En des temps où l'Europe (et en particulier notre cher hexagone) manque d'une gauche forte, crédible, avec de vraies choses à dire et à proposer, espérons que Loach ne va pas lui aussi sombrer dans le schématisme et les arguments de café du commerce.

  •  le 23 Janvier 2008 par

    Le nouveau Ken Loach est arrivé et il ne m’a pas déçue. Portrait juste et effarant des dérives de nos sociétés, il montre comment une fille normale, ni sainte ni diabolique, ayant la rage au ventre, va finir par exploiter des travailleurs clandestins. Pour la première fois me semble-t-il, Ken Loach se situe du côté des «exploitants» tout en sachant que Angie est elle-même une victime… pas de jugement à l’emporte-pièce, un portrait nuancé de l’héroine, un constat accablant… un film très intéressant à voir et méditer.

  •  le 13 Janvier 2008 par

    Après sa précédente chronique historique, Ken Loach revient à la chronique sociale. Et de ce côté là, rien de nouveau : l'asservissement, la misère, l'appat du gain, la déloyauté, etc... Présentée comme une victime du système, Angie (Kierston Wareing) devient vite un personnage pour le moins ambivalent qui, au nom de l'avenir de son fils, va utiliser tous les plus laids rouages du système libéral pour s'enrichir au dépens de plus faibles qu'elle. Pourtant, parfois, Angie a un coeur : elle est soudain prise de compassion et tente d'aider une famille en grande détresse. Parfois, elle semble même être amoureuse... Mais bien vite, elle trahit les premiers et profite du second. Et le fait qu'elle trouve toujours une justification à ses actes la rend particulièrement odieuse... A la suite de certains évènements, le spectateur est porté à croire qu'elle a compris que ces méthodes inacceptables ne servait pas son objectif (un plus grand confort, l'éducation de son enfant). Mais c'est sans compter sur le pessimisme de Ken Loach qui nous propose une fin des plus inquiétantes...

Les discussions sur le forum a propos de It's a free world...



Il n'y a pas encore de discussion autour du film It's a free world...


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2020 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .