Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Invictus

Note : 3/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Invictus

Un film de Clint Eastwood avec Morgan Freeman , Matt Damon , Tony Kgoroge , Patrick Mofokeng , Scott Eastwood

Genre : drame - Durée : 2h12 - Année de production : 2009

Date de sortie cinéma : 13 Janvier 2010

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Clint Eastwood
Clint Eastwood
Morgan Freeman
Morgan Freeman
Matt Damon
Matt Damon
Tony Kgoroge
Proposer un fond d'écran »

Invictus, le film

  • Invictus

    Synopsis

    En 1994, l'élection de Nelson Mandela consacre la fin de l'Apartheid, mais l'Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995...

  • Invictus, Mandela au cœur de la mêlée

    A peine le temps d’être récompensé pour Gran Torino, élu meilleur film 2009 par les internautes de Fan de Cinéma que Clint Eastwood est déjà de retour sur les écrans français avec son 30eme film en tant que réalisateur, Invictus. Et avant que le monde entier ne braque à nouveau ses yeux sur l’Afrique du Sud et ses Bafana Bafana cet été pour la coupe du monde de football, Eastwood nous convie 15 ans en arrière à la coupe du monde … de rugby !

    Morgan Freeman et Clint Eastwood sur le tournage d'InvictusLe titre du film – littéralement « invincible » en latin – est tiré d’un court poème de William Henley qui aurait inspiré Nelson Mandela pendant sa longue captivité de 27 ans. Mais loin de dresser un portrait hagiographique de « Madiba »  (son nom clanique), Eastwood s’intéresse presque uniquement au pari du président de ressouder un peuple divisé grâce à la force du sport. C’est en effet à la coupe du monde de rugby 1995 que nous convie le vétéran américain : de la préparation à la consécration, des calculs politiques et humains de Mandela à la prise de conscience de l’importance de l’évènement dans la construction d’une nation arc-en-ciel par les Springboks - en premier lieu desquels leur capitaine, François Pienaar. Et l’équipe d’Afrique du Sud partait de très loin : en 1994, le XV sud-af boycotté au niveau international à cause de l’Apartheid est loin de la grande équipe triomphante d’aujourd’hui.


    Dès la scène d’ouverture – Mandela vient d’être libéré, sa voiture longe d’un côté un luxueux terrain de rugby d’un collège privé fréquenté uniquement par de jeunes blancs et de l’autre un township clôturé de barbelés où des enfants noirs jouent au foot, les enjeux sont clairement posés : comment apaiser les tensions raciales ? Comment pardonner le passé pour avancer vers un avenir commun ? Nelson Mandela sera le premier à donner l’exemple : non seulement en gardant l’ancienne équipe administrative du temps du président de Klerk mais également en conservant malgré l’avis populaire le nom et les couleurs de l’équipe nationale, pourtant emblème des Afrikaners. Autre fait marquant, il décide de mélanger noirs et blancs dans sa garde personnelle malgré les réticences des uns et des autres de travailler ensemble. Ces quelques anecdotes historiques donnent un supplément d’âme au scénario basé essentiellement sur les trajectoires parallèles de Mandela et Pienaar.

    Morgan Freeman est Nelson Mandela dans InvictusLe travail de reconstitution d’Eastwood est impressionnant : tourné entièrement sur les lieux des évènements (et même sur Robben Island, lieu de détention de Mandela), le film rend justice à la beauté des paysages locaux. De même, les scènes de rugby, sport spectaculaire et finalement beaucoup plus « cinégénique » que le football, sont assez fidèlement reconstitués à l’exception de deux ou trois gaffes (les coups d’envoi sont fabuleusement farfelus et lors de la finale, l’écran géant indique la 110eme minute, impossible puisqu’avec prolongation un match de rugby dure…100 minutes. On pardonnera facilement ces quelques erreurs à un Américain à qui le rugby était totalement inconnu avant le début du tournage). Plus ennuyeux, Eastwood préfère éviter la controverse et exalter la fraternité et la solidarité née de cette épopée victorieuse. En effet, aucune allusion aux erreurs d’arbitrage qui avaient émaillé la demi-finale dantesque face à l'équipe de France (essai accordé à tort pour l’Afrique du Sud, un autre refusé sans raison pour les Bleus,…) ni la moindre référence à la curieuse intoxication alimentaire qui avait touché les Néo Zélandais - pourtant ultra-favoris - avant la finale !

    Plus agaçant encore, la tendance du réalisateur à transformer parfois son film en clip Benetton (la chanson Colorblind d’Overtone serait d’ailleurs parfaite dans une pub United Colors !) ou à vouloir créer un suspense finalement inexistant – notamment en faisant croire à une possibilité d’attentat contre le président avec son chef de la sécurité en permanence à cran. Dernier reproche, le film est trop long. Et cela pour une seule et unique raison : le dernier quart d’heure du film est presque entièrement au ralenti avec une prolongation qui n’en finit pas – certes les Américains ne savent peut être pas que l’Afrique du Sud a gagné la coupe du Monde mais l’image de Nelson Mandela vêtu du maillot vert et or remettant le trophée à François Pienaar est probablement l’une des plus marquantes des années ’90 !

    Morgan Freeman et Matt Damon dans InvictusLa force du film réside en réalité dans la performance d’un seul homme : Morgan Freeman, adoubé par Nelson Mandela lui-même qui au cours d’une interview avait nommé l’acteur américain pour l’incarner à l’écran. Le comédien – qui a quelques années près a aujourd’hui l’âge qu’avait Mandela en 1995 - ne joue pas Mandela, il est Mandela à un tel point que c’en est troublant. Face à lui, Matt Damon – impressionnante musculature surtout après les kilos qu’il avait du prendre pour The Informant – n’est pas ridicule en capitaine courage des Boks même s’il ne dégage pas un charisme impressionnant face à ses coéquipiers dans l’intimité du vestiaire.

    Après un arbitrage vidéo minutieux, Invictus échoue donc à transformer l’essai mais s’élève tout de même largement au-dessus de la mêlée de la production courante américaine pour une belle histoire d’hommes. En tout cas, une chose est sure, cela va devenir de plus en plus difficile pour Spike Lee d’accuser Clint Eastwood de racisme…

    Emmanuel Pujol

    NDLR : Parce qu’un peu de culture, ça n’a jamais fait de mal à personne, voici en intégralité et en version originale le poème de William Henley:

    Out of the night that covers me,
    Black as the pit from pole to pole,
    I thank whatever gods may be
    For my unconquerable soul.

    In the fell clutch of circumstance
    I have not winced nor cried aloud.
    Under the bludgeonings of chance
    My head is bloody, but unbow'd.

    Beyond this place of wrath and tears
    Looms but the Horror of the shade,
    And yet the menace of the years
    Finds and shall find me unafraid.

    It matters not how strait the gate,
    How charged with punishments the scroll,
    I am the master of my fate,
    I am the captain of my soul.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Morgan FreemanNelson Mandela
    Matt DamonFrancois Pienaar
    Tony KgorogeJason Tshabalala
    Patrick MofokengLinga Moonsamy
    Scott EastwoodJoel Stransky
    Robert HobbsWillem
    Langley KirkwoodGeorge
    Julian Lewis JonesEtienne Feyder
    Grant RobertsRuben Kruger
    Graham LindemannKobus Wiese
    Vaughn ThompsonRudolph Straeuli
    Charl EngelbrechtGarry Pagel
    Matt SternHendrick Booyens
    Zak FeaunatiJonah Lomu
  • Ryan ScottBrendan Venter
    Rolf E. FitschenNaka Drotske
    Patrick LysterM. Pienaar
    Shakes Myekole ministre des sports
    Louis Minnaarl'entraîneur des Springboks
    Danny Keoghle président de la fédération de rugby
    Dan RobbertseBoer
    Robin SmithJohan De Villiers
    David Dukasle pilote du 747
    Grant Swanbyle co-pilote du 747
    Josias Moleelele maquilleur
    Melusi Yenile garde du président
    Vuyo Dabulale garde du président
    Daniel Hadebele garde du président
    Jodi Bothal'étudiant
  • Henie Bosmanl'entraîneur de l'université
    McNeil HendricksChester Williams
    Patrick HollandJim Fleming (voix)
  • LISTE TECHNIQUE
    Clint Eastwood
    Bonnie MbuliZindzi
    Penny DownieMme Pienaar
    Marguerite WheatleyNerine
    Adjoa AndohBrenda Mazibuko
    Leleti KhumaloMary
    Sibongile NojilaEunice
    Jakkie Groenewaldla policière de Johannesburg
    Lida BothaMrs. Birts
    Gary Barber
    Roger Birnbaum
    Morgan Freeman
    Tim Moore
    John Carlin
  • Anthony Peckham
    Tom Stern
    James J. Murakami
    Joel Cox
    Gary Roach
    Deborah Hopper
    Fiona Weir
    Tom Hannam
    Jonathan Hely-Hutchinson
    Chester Williams
    Florence Debarbat
    Carole Chomand
    Sabri Ammar
    Eugénie Pont
    Kyle Eastwood

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Invictus »


  •  le 03 Avril 2015 par

    Évidement qu'on a presque tous de l'admiration pour Nelson Mandela mais ce film n'est pour moi pas à la hauteur de cet homme. Les scènes de rugby sont absolument calamiteuses, on se demande même si les acteurs avaient vu un ballon de rugby une fois dans leur vie !

Les discussions sur le forum a propos de Invictus



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Invictus


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .