Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Il était une fois en Amérique

Note : 5/5.0 - 1 avis

Titre VO : Once Upon a Time in America

Un film de Sergio Leone avec Robert De Niro , James Woods , Treat Williams , Burt Young , Joe Pesci

Genre : drame - Durée : 4h11 - Année de production : 1984

Date de sortie cinéma : 23 Mai 1984

Ce film est à l'affiche de 2 cinémas

Sergio Leone
Robert De Niro
Robert De Niro
James Woods
Treat Williams
Burt Young
Joe Pesci

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Il était une fois en Amérique, le film

  • Il était une fois en Amérique

    Synopsis

    Depuis leur enfance, Max et Noodles, tous deux juifs, sont d'inséparables amis, réalisant ensemble divers trafics dans le ghetto new-yorkais. Arrêté Noodles est condamné à plusieurs années de prison. A sa sortie, il retrouve Max et la bande et reprend ses anciennes activités. Mais très vite, il s'avère qu'un traitre se trouve parmi eux.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Robert De NiroNoodles
    James WoodsMax
    Treat WilliamsJimmy O'Donnell
    Burt YoungJoe
    Joe PesciFrankie Monaldi
    Danny AielloLe chef de police Aiello
    William ForsythePhilip 'Cockeye' Stein
    James RussoBugsy
    James HaydenPatrick Goldberg
    Larry Rapp'Fat' Moe Gelly
    Dutch MillerVan Linden
    Robert HarperSharkey
    Karen ShalloLucy Aiello
    Angelo FlorioWillie
  • Scott TilerNoodles jeune
    Rusty JacobsMax jeune
    Brian BloomPatsy jeune
    Adrian CurranPhilip 'Cockeye' Stein
    Mike Monetti'Fat' Moe Gelly
    Noah MoazeziDominic
    Arnon MilchanLe conducteur
    Richard BrightChicken Joe
    Amy RyderPeggy
    Richard ForonjyOfficer 'Fartface' Whitey
    Mario BregaMandy
    Paul HermanMonkey
    Cliff CudneyMounted Policeman #1
    Frank GioBeefy
    Joey FayeAdorable Old Man
  • Baxter HarrisJournaliste # 3
    Richard ZobelJournaliste #2
    Gerard MurphyCrowning
    Clem CasertaAl Capuano
    Bruce BahrenburgSgt. P. Halloran
    Alexander GodfreyNewstand Proprietor
    Bruno IannoneThug
    Mort Freeman
    Paul Farentino
    Ray Dittrich
    Jay Zeely
    Jerry Strivelli
    Joey Marzella
    Frank Sisto
    Frankie Caserta
  • Gerritt Debeer
    Marty Licata
    Marvin Scott
    Massimo Liti
    Mike Gendel
  • LISTE TECHNIQUE
    Sergio Leone
    Elizabeth McGovernDeborah
    Tuesday WeldCarol
    Jennifer ConnellyDeborah jeune
    Darlanne FluegelEve
    Estelle HarrisPeggy's Mother
    Olga KarlatosWoman in the Puppet Theatre
    Marcia Jean KurtzMax's Mother
    Tandy CronynJournaliste # 1
    Julie CohenYoung Peggy
    Ann NevilleGirl in Coffin
    Sandra Solberg
    Claudio Mancini
    Leonardo Benvenuti
  • Piero De Bernardi
    Enrico Medioli
    Franco Arcalli
    Franco Ferrini
    Sergio Leone
    Harry Grey
    Tonino Delli Colli
    Nino Baragli
    Carlo Simi
    Gabriella Pescucci
    Ennio Morricone

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Il était une fois en Amérique »


  •  le 17 Mars 2009 par

    S’enthousiasmer pour un film de 3h40 oui, mais à condition qu’il ait la trempe de ce magnifique « Il était une fois en Amérique » de Sergio Leone. A noter, une version longue collector uniquement disponible en double DVD qui fait le bonheur intégral des amateurs de De Niro et de très grands films en général.

    Adapté du roman « The Hoods » d’Harry Grey, « Once Upon A Time In America» est le dernier film réalisé par le maître du western. Et justement ce qui fut l’œuvre d’une vie est tout sauf un western. L’action ne se déroule pas au milieu du 19eme siècle mais à partir des années 20. La scène est à New York et pas au Texas. Les héros sont des gangsters d’origine juive qui vivent la prohibition et pas des pistoleros de la ruée vers l’or. Les héros ne sont pas solitaires mais soudés à la vie à la mort, ce qui rend encore plus tragique leurs trahisons.

    Le réalisateur nous présente ici sa vision magistrale, pleine de violence, de larmes, et de sang, d’une épopée américaine qui s’étale sur quarante années de la vie d’un truand. Et pour cause, il aura fallu quinze années au metteur en scène d’Il était une fois dans l’Ouest pour venir à bout de cette œuvre démesurée. Démesuré c’est aussi le qualificatif qu’on utilise bien volontiers pour saluer la performance d’acteur de De Niro. Pour ceux qui trouvent qu’actuellement le monstre sacré a du mal à trouver des costumes à sa taille, ce retour sur une gloire du passé s’avère flamboyant. Rien que les jeux de regard et les attitudes, marottes de Leone, valent leur pesant d’or.

    Ignares que nous sommes parfois, élevés aux images de Retour vers le futur et d’Indiana Jones, nous avions pour certains raté des œuvres qui ont marqué l’histoire du cinéma comme ce film. A Cannes lors de sa projection il avait déjà soulevé les passions, on comprend pourquoi en le voyant. Et pourquoi tant de Oh et de Ah ? Parce que ce film est le projet final d’un réalisateur génial qui s’est battu pour le défendre jusqu’au bout, sentant qu’il tenait dans ses mains une puissance dramatique hors norme. Parce que l’histoire dépasse les époques, et que sa force transpire sur la pellicule. Parce que De Niro est immense, James Woods très juste, et Elizabeth McGovern d’une beauté classique éblouissante. Parce que cette longue fable sur les sacrifices faits aux valeurs de l’enfance nous émeut, nous fait rire, nous choque parfois, et nous parle tout simplement. Parce ce que la musique c’est Morricone, et que les choix sont toujours adaptés. Parce qu’enfin les effets également sont excellents, que ce soit au niveau du son, de la lumière, des flash-back, qui font de cette œuvre un modèle cinématographique à montrer dans les écoles.

    Et la fin, mais quelle fin mes enfants. Je ne prendrais pas le risque de spoiler pour ceux qui n’auraient pas vu le film. Mais c’est une pirouette d’une élégance que les autres n’ont pas. Mais sans se focaliser uniquement sur cette fin, on pourrait être dithyrambique sur toute la construction du film qui est une cathédrale (ou une synagogue pour le coup) construite avec finesse pour ne rien laisser au hasard. Sur ce, je retourne visionner une deuxième fois cette œuvre majestueuse, pour pouvoir prétendre un jour humblement la comprendre. Car les autres films me semblent désormais creux et négligés en comparaison. Je m’avoue vaincu, je suis incapable, néophyte en cinéphilie, de faire une critique qui témoigne d’une façon suffisamment respectueuse du travail accompli. Il faudrait pour cela faire un commentaire composé de plusieurs pages qui commencerais par Il était une fois au royaume du cinéma …

Les discussions sur le forum a propos de Il était une fois en Amérique



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Il était une fois en Amérique


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .