Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Harry Potter et le Prince de sang mêlé

Note : 3/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Harry Potter and the Half-Blood Prince

Un film de David Yates avec Daniel Radcliffe , Rupert Grint , Jim Broadbent , Michael Gambon , Tom Felton

Genre : fantastique - Durée : 2h32 - Année de production : 2009

Date de sortie cinéma : 15 Juillet 2009

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

David Yates
David Yates
Daniel Radcliffe
Daniel Radcliffe
Rupert Grint
Rupert Grint
Jim Broadbent
Jim Broadbent
Proposer un fond d'écran »

Harry Potter et le Prince de sang mêlé, le film

  • Harry Potter et le Prince de sang mêlé

    Synopsis

    Alors qu'Harry Potter débute sa sixième année à l'école des sorciers, il découvre un mystérieux grimoire sur lequel est inscrit «ce livre appartient au prince de sang-mêlé". C'est ainsi qu'Harry en apprend plus sur le sombre passé de Voldemort...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Daniel RadcliffeHarry Potter
    Rupert GrintRon Weasley
    Jim Broadbentle professeur Horace Slughorn
    Michael Gambonle professeur Albus Dumbledore
    Tom FeltonDrago Malefoy
    Robbie ColtraneRubeus Hagrid
    Alan RickmanSeverus Rogue
    Warwick Davisle professeur Filius Flitwick
    David BradleyArgus Rusard
    Hero Fiennes TiffinTom Jedusor (à 11 ans)
    Frank DillaneTom Jedusor (16 ans)
    Ralph FiennesLord Voldemort
    Mark WilliamsArthur Weasley
    James PhelpsFred Weasley
  • Oliver PhelpsGeorge Weasley
    Dave LegenoFenrir Greyback
    David ThewlisRemus Lupin
    Matthew LewisNeville Londubat
    Alfie EnochDean Thomas
    Rob KnoxMarcus Belby
    William MellingNigel
    Timothy SpallPeter Pettigrew
    Freddie StromaCormac McLaggen
    Devon MurraySeamus Finnigan
    James WaylettVincent Crabbe
    Joshua HerdmanGregory Goyle
    Tom MoorcroftRegulus Black
    Ralph InesonAmycus Carrow
    Louis CordiceBlaise Zabini
  • Jack Pryorle gamin malingre
    Mark Lockyerle serveur
    Paul RitterEldred Worple
    Joerg Stadlerun Inferius
    Rod HuntRowle
    Alfred EnochDean Thomas
    Robert KnoxMarcus Belby
    Jamie WaylettVincent Crabbe
  • LISTE TECHNIQUE
    David Yates
    Emma WatsonHermione Granger
    Bonnie WrightGinny Weasley
    Evanna LynchLuna Lovegood
    Jessie CaveLavande Brown
    Helena Bonham CarterBellatrix Lestrange
    Helen McCroryNarcissa Malefoy
    Maggie Smithle professeur Minerva McGonagall
    Julie WaltersMolly Weasley
    Natalia TenaNymphadora Tonks
    Katie LeungCho Chang
    Gemma JonesMadame Pomfrey
    Georgina LeonidasKatie Bell
    Scarlett ByrnePansy Parkinson
  • Anna ShafferRomilda Vane
    Afshan AzadPadma Patil
    Shefali ChowdhuryParvati Patil
    Elarica Gallacherla serveuse
    Geraldine SomervilleLily Potter
    Amber EvansJumelle 1
    Ruby EvansJumelle 2
    Isabella LaughlandLeanne
    Amelda BrownMrs. Cole
    Caroline Wilderune Inferius
    Suzie ToaseAlecto
    Elarica GallagherServeuse
    Tim Lewis
    Lionel Wigram
    John Trehy
  • J.K. Rowling
    Steve Kloves
    Bruno Delbonnel
    Mark Day
    Jany Temime
    John Richardson
    Nick Dudman
    Tim Burke
    James Phelps
    Andrew Ackland-Snow
    Greg Powell
    Stuart Craig
    Fiona Weir
    Tim Lewis
    Stephen Woolfenden
  • Jamie Christopher
    Simon Emanuel
    Chris Shaw (II)
    James Mather (II)
    Neil Lamont
    Stephenie McMillan
    Gary Gero
    Katie Reynolds
    Matthew Sharp
    Stuart Wilson (II)
    Tim Alexander
    Nicolas Aithadi
    Carole Chomand
    Sabri Ammar
    Nicholas Hooper
  • John Williams

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Harry Potter et le Prince de sang mêlé »


  •  le 22 Mars 2014 par

    Ce n'est pas mon opus préféré surtout en fait par le dénouement final qui me laisse sur ma faim. J'ai trouvé l'évolution de Harry très intéressante et très riche devant les contradictions auxquelles il doit faire face. La ligne entre le bien et le mal est de plus en plus floue et c'est ce qui en fait la richesse et la complexité. Le point de vue psychologique, les relations avec Dumbledore sont très denses, montrant bien que l'affection ne suffit parfois pas à se comprendre. Un bon épisode malgré tout.

  •  le 25 Novembre 2009 par

    Harry Potter, l'oeuvre littéraire au succès planétaire de J.K. Rowling, est en passe de rentrer dans l'Histoire. Pas pour ses recettes faramineuses qui ont amené l'écrivain à dépasser en fortune la Reine même - c'est déjà fait. Mais plutôt comme le pire caviardage de l'histoire des adaptations. La relative simplicité des premiers opus, dirigés par Chris Columbus et Cuaron (aujourd'hui reconnus comme les meilleurs, faute de mieux), a pu laisser penser aux producteurs que n'importe qui pourrait aisément mettre en images des suites bien plus corsées en terme de complexité autant scénaristique que psychologique. Et au rayon 'n'importe qui', on a choisi David Yates, étrangement maintenu, après le non-film l'Ordre du Phénix, pour ce Prince de Sang-mêlé qui, au lieu de donner la mesure du Mal approchant, vire à la bluette humoristique.

    Ce n'est certes pas évident de cerner l'essentiel d'un univers littéraire où chaque mot, chaque séquence, chaque détail, a son importance. Mais le scénariste Steve Kloves en a vu d'autres, et on pouvait légitimement lui faire confiance pour saisir la substantifique moelle du roman. De manière incompréhensible, le script passe complètement à côté de son sujet, développe tout ce que Le Prince... de papier avait de futile pour laisser dans l'ombre du cinéma l'indispensable, au risque de défigurer la trame narrative de Rowling - quid de l'introduction dans le métro, incohérente si l'on tient compte de la marque invisible que porte Harry sur lui ; de l'attaque du pont de londres ; de celle, vaine et encore une fois impossible, du Terrier ?

    Yates tient à maintenir ses principaux protagonistes - Ron, Hermione, et le binoclard - dans une ambiance de 'chat-bite' amoureux : comprenez un chassé-croisé de sentiments aux effets comiques indigents, puérils, qui procèdent plus de la régression infantile que d'une vraie compréhension du monde adolescent - ou si c'est le cas, ils sont à plaindre. Yates ne tente même pas de monter en parallèle l'intrigue concernant Voldemort et de fabriquer des ponts vers Poudlard, ou alors d'une façon purement technique, comme si deux films cohabitaient sans jamais se rencontrer.

    De ce fait, le retour à la réalité de la menace qui gronde ne se fait pas sans douleur. Le dernier tiers perd toute intensité, la faute à une mise en scène pantouflarde, jamais à la hauteur de l'événement (la mort d'un éminent personnage méritait mieux que cela), qui semble vouloir parer au plus pressé, précipiter les choses sans se rendre que c'est LA que tout se joue.

    On aimerait comprendre également l'intérêt d'introduire le loup-garou Greyback dans l'histoire sans même mentionner sa nature (point essentiel des Reliques) ; l'intérêt de titrer ce film 'Le Prince de Sang-Mêlé' sans prendre la peine de l'expliquer au sein du métrage (franchement, est-ce qu'on sait qui c'est, dans le film ?) ; l'intérêt, enfin (...), d'adapter un livre qui tente de décrypter la personnalité du 'méchant' et de préparer le terrain pour la bataille finale, pour juste effleurer ces thèmes ??? Quelques points d'interrogations parmi tant d'autres, qui soulignent en tous cas le mépris du matériau d'origine au profit de la capitalisation sur une franchise juteuse dont le public a été cerné par erreur comme uniquement enfantin !

    Alors que la fin approche, on peut craindre le pire, pour le septième volet, parce que s'il n'est pas avare en action, il ne l'est pas non plus en émotion, en complexité, et devra, pour une lisibilité totale, être d'une précision chirurgicale. David Yates sera aux commandes, dans ses charentaises, dépassé par un projet qui aurait été transcendé par des réalisateurs d'une autre trempe (Spielberg, Jackson, Fincher, même Lucas). Je peux me tromper, j'espère me tromper, mais arrivé à ce point, comparativement, il n'y a que la saga Saw qui réussit à faire mieux en terme de dégringolade artistique. C'est pas peu dire...

  •  le 06 Août 2009 par

    A la base, seulement trois des sept volets de la saga des "Harry Potter" devaient sortir sur grand écran. Nous sommes aujourd'hui au sixième, et avant dernier épisode du petit sorcier à la cicatrice, en sachant également, que le septième sortira en 2010 et 2011 ( et oui, il sera fait en deux parties ) et tout ça, sous la réalisation de David Yates. C'est un exploit ce qu'a réalisée cette ancienne chômeuse, aujourd'hui plus riche que la reine d'Angleterre. En effet, J.K. Rowling a su élever ses sept livres a un taux de notoriété super important, ses histoires sont connues dans le monde entier. "Harry Potter et le Prince de sang mêlé" en est donc le sixième volume, dirigé par le réalisateur David Yates, cependant il ne navigue pas dans cet univers magique sans boussole, car c'est lui qui s'était déjà occupé du précédent volet : "Harry Potter et l'Ordre du Phénix". Pour ma part, je l'ai trouvé assez manqué et trop mou ( cf à ma critique déjà postée ). Alors petite appréhension tout de même pour le six, qui est pour moi, le meilleur de la saga. De l'action, du sang et de l'amour, c'était ce qui était censé être présent, alors qu'en est-il au final ? Yates a su rester assez fidèle au livre, même si certains passages jugés important pour certaines personnes n'apparaissaient pas, et même si certaines scènes ont été modifiées de façon brutale. Il est clair que résumer 700 pages en 2h30 de film, ce n'est pas chose facile, c'est pourquoi il faut savoir donner un peu de mou au réalisateur parfois, comme ici... Ce sont évidemment toujours les mêmes acteurs qui incarnent les personnages principaux : Daniel Radcliffe pour Harry, Emma Watson pour Hermione ( de plus en plus craquante ) et Rupert Grint pour Ronald. Pour ce qui est de Radcliffe, il joue toujours aussi mal, et ça fait mal au coeur de savoir qu'il touche tant d'argent pour jouer comme ça. Emma joue de mieux en mieux même si des progrès sont encore à faire, et pour ce qui est de Rupert, aucun problème de ce côté là. Ce sixième volet dévoile un côté encore plus sombre de la magie, on comprend énormément de choses, remplacées directement par d'autres interrogations qui seront élucidées dans l'ultime volet. Ce qui est étrange dans cet épisode, c'est que le titre est : " Le Prince de Sang Mêlé", alors que cette histoire de prince n'est qu'un épisode secondaire à l'histoire principale. D'autre part, mon petit plaisir fut de revoir Bellatrix Lestrange, la soeur de Narcissa, femme de Lucius Malefoy. Bellatrix incarnée par miss Burton : Helena Bonham Carter qui est dotée d'un talent incroyable, elle arrive totalement à représenter son personnage par ses traits, on voit en elle la folie et la noirceur de son coeur. Elle détruirait tout pour Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Un pur délice pour les yeux. Pour ce qui est de l'ambiance, c'est toujours Poudlard, sa magie, ses maisons, son quidditch. Cependant, on ressent tout de même de l'anxiété et de l'inquiétude dans l'atmosphère qui devient pesante. Serais-ce le retour du maître des ténèbres qui inquiéterait Dumbledore ? En tout cas, malgré des échos qui ne parlait que de déceptions, ce ne fut pas le cas pour moi. 2h30 de plaisir à savourer, en attendant l'ultime volet en deux parties. "Harry Potter et le Prince de sang mêlé" est réussit car on y retrouve de l'action, du sang, et de l'amouuurrr. Espérons juste que Yates soit en forme pour terminer la saga d'une façon... Disons, MAGIQUE !

Les discussions sur le forum a propos de Harry Potter et le Prince de sang mêlé



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Harry Potter et le Prince de sang mêlé


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .