Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Harrison, Montgomery

Note : 0/5.0 - 0 avis

Titre VO : Harrison Montgomery

Un film de Daniel Davila avec Martin Landau , Octavio Gómez Berríos , Brandon Scott , Ron Rogge

Genre : - Durée : 1h35 - Année de production : 2008

Date de sortie en salle : inconnue

Daniel Davila
Martin Landau
Martin Landau
Octavio Gómez Berríos
Brandon Scott
Ron Rogge

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Harrison, Montgomery, le film

  • Harrison, Montgomery

    Synopsis

    Ricardo, un petit délinquant qui doit de l'argent à un chef de gang, a trouvé refuge dans un immeuble résidentiel délabré. Il se lie d'amitié avec une jeune fille dont la mère est sous la coupe d'un homme violent. Ils découvrent qu'un de leur proche voisin, Harrison Montgomery, cache un secret qui pourrait bien régler tous leurs problèmes.

  • Harrison Montgomery, le conte est bon

    Affiche-Harrison-Montgomery.jpgDaniel Davila signe un joli premier film qui mélange froide réalité et onirisme poétique. Cette double tonalité se ressent immédiatement dans la mise en scène du réalisateur : d’un côté, des images tournées en numérique caméra à l’épaule, de l’autre, des rêveries sous forme de dessins crayonnés puis animés.

    Ricardo Papa est un adulescent hispanique de 28 ans qui vit de petits deals foireux. Il vient de se faire jeter par sa copine, fatiguée qu’il gâche son immense talent de dessinateur pour des plans minables. Il retrouve un logement dans un immeuble délabré de San Francisco qui va devenir le point névralgique du film. Autour de Ricardo, qui doit beaucoup d’argent à un caïd violent, gravite une mère et son attendrissante adolescente de fille et surtout son voisin du dessous qui donne son nom au titre du film. Ce Harrison Montgomery, joué par un formidable Martin Landau, est un vieux monsieur solitaire, un doux rêveur enfermé dans son monde peuplé de coccinelles et qui fantasme la vie des gens qu’ils croisent. C’est ainsi, par exemple, que par la grâce de l’imagination de Montgomery et la magie du dessin de Papa, la S.D.F. du coin devient une princesse descendante d’un roi africain devenu esclave aux Etats-Unis.

     

    Martin-Landau.jpgCe huis-clos – presque toute l’intrigue va se concentrer sur les deux étages de cet immeuble – va s’achever par un final surprenant qui transforme la réalité en un conte fantastique où l’argent peut littéralement tomber du ciel. Cette fable positive et humaniste va permettre à Ricardo – dont l’instinct de survie le pousse naturellement à l’égoisme - de se révéler à lui-même en étant forcé pour une fois d’aider les autres. Mais avant de parvenir à cette rédemption où un nouvel avenir semble se dessiner pour Ricardo, le réalisateur n’aura pas hésité à montrer une violence crue, réaliste, presque désespérée.

     

    Même si l’ensemble peut parfois paraitre naïf et simpliste, le tout force la sympathie et emporte l’adhésion par une sincérité rare et une empathie totale avec les principaux personnages.
    Emmanuel Pujol

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Martin LandauHarrison Montgomery
    Octavio Gómez BerríosRicardo Papa
    Brandon ScottMaurice
    Ron RoggeGary
  • LISTE TECHNIQUE
    Daniel Davila
    Melora WaltersMargo Fleming
    Krista OttLattie Fleming
    Diane BakerMme Cutsworth
    Daniel Davila
    Karim Ahmad

Avis et critiques des internautes



Il n'y a pas encore d'avis sur le film Harrison, Montgomery


Soyez le premier à proposer un avis sur « Harrison, Montgomery »


Les discussions sur le forum a propos de Harrison, Montgomery



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Harrison, Montgomery


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2022 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .