Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Funny Games U.S.

Note : 3.3/5.0 - 4 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Funny Games U.S.

Un film de Michael Haneke avec Tim Roth , Michael Pitt , Brady Corbet , Boyd Gaines , Todd Gearhart

Genre : thriller - Durée : 1h51 - Année de production : 2007

Date de sortie cinéma : 23 Avril 2008

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Michael Haneke
Michael Haneke
Tim Roth
Michael Pitt
Brady Corbet
Proposer un fond d'écran »

Funny Games U.S., le film

  • Funny Games U.S.

    Synopsis

    Ann, George et leur fils Georgie sont en route vers leur résidence secondaire pour y
    passer l'été. Leurs voisins, Fred et Eva, sont déjà arrivés et ils décident de se retrouver
    tous le lendemain matin pour une partie de golf. Tandis que son mari et son fils s'affairent sur leur voilier récemment remis en état, Ann commence à préparer le dîner. Tout à coup, elle se trouve face à face avec un jeune homme extrêmement poli, Peter, un des invités de ses voisins, venu, à la demande d'Eva, lui emprunter quelques oeufs. Ann s'apprête à les lui donner quand soudain, elle hésite. Comment Peter est-il entré dans leur propriété ? Les choses prennent vite un tour étrange et débouchent sur une explosion de violence.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Tim RothGeorge
    Michael PittPaul
    Brady CorbetPeter
    Boyd GainesFred
    Todd GearhartGeorgie
    Robert LuponeRobert
    Devon GearhartGeorgie
  • LISTE TECHNIQUE
    Michael Haneke
    Naomi WattsAnna
    Siobhan FallonBetsy
    Linda MoranEva
    Susanne Hanekela belle-soeur de Betsy
    Rene Bastian
    Christian Baute
    Adam Brightman
    Linda Moran
    Hengameh Panahi
    Valerie Romer
    Jonathan Schwartz
    Andro Steinborn
    Naomi Watts
  • Skady Lis
    Michael Haneke
    Darius Khondji
    Kevin Thompson
    Johanna Ray
    Rebecca Meis DeMarco
    David C. Robinson
    Urs Hirschbiegel
    Monika Willi

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Funny Games U.S. »


  •  le 27 Mars 2009 par

    Prenez une famille standard, une mère, un père, et le fils unique. Tranquille dans leur maison secondaire, espérant passer d'agréable moment en famille, histoire de resserrer davantage les liens qui les unis. Le soleil brille, les oiseaux chantent, tout se passe à merveille. Du pur concentré de bonheur, alors que demander de plus ? George est sur son petit voilier avec son fils Georgie, pendant que Ann, sa femme prépare le repas. Les décors sont plantés, les cibles visées : tout le monde ! Tout le monde doit avoir de la compassion pour cette petite famille, parce que nous pouvons presque tous nous identifier à eux. J'ai parler de compassion ? Ah vraiment ?! Serais-ce parce qu'une histoire de quelques oeufs va les mener droit en enfer ?

    Les responsables : Peter et Georges, deux gueules d'anges habillés de blanc, très polis, très simples, on leur donnerait toute notre attention sans problème, sauf que là, notre attention ils l'ont, mais de façon forcée, ce qui devient très désagréable. On se croirait presque dans le film "Hard Candy" avec Ellen Page. Peter & Georges deviennent assez rapidement agaçants par leur courtoisie et leur façon à jouer sur les mots, cela cache quelque chose bien évidemment. Une fois la famille réunie dans la maison, le père George se fait casser la jambe, histoire de ne pas trop avoir de résistance, et c'est parti, le massacre peut commencer. Michael Haneke, le réalisateur s'est amusé à reproduire des scènes d'angoisse et de sang, au plus grand désarroi des familles qui n'ont rien demandé. Une question se pose : Pourquoi ces deux jeunes au sourire ravageur, s'amusent-ils à terroriser et torturer des familles ? Je vous aide, la réponse est dans la question, juste pour s'amuser. le titre est très significatif également : "Funny Games", ce sont des jeux pour se marrer un bon coup, rien de plus. Pour eux, ce n'est qu'un passe temps, comme jouer au golf pour d'autres. Violence sur violence, on en finit par être mal à l'aise, jusqu'au dénouement, qui est rarement adapté vers cette issue, mais qui n'en est que plus délicieuse.

    Notons tout de même le mérite que peuvent avoir les 2 acteurs principaux Tim Roth, ( le méchant du dernier "Hulk" ) et Naomi Watts, ( "King Kong" ( elle a le rôle de la femme bien évidemment, car elle n'était pas assez poilue pour jouer le Kong ) ) pour la longueur de certains plans qui durent plusieurs minutes sans être coupés. Un réel talent qui mérite une concentration extrême et du sérieux irréprochable. Pendant 1h57, c'est de la souffrance, de l'envie de crever ( bien à la fin quand même je vous rassure ) et du sadisme qui pète à l'écran. Les amateurs de films déjantés seront satisfaits, tout comme moi ! "Funny Games" joue quand même pas mal sur la psychologie humaine, et c'est du bon film !

  •  le 09 Juillet 2008 par

    Gus Van Sant, avec sa relecture formaliste de Psychose, s'était fait descendre en flèche, pour avoir osé toucher à un pur chef-d'oeuvre, d'abord, ensuite pour n'y avoir pas touché (comprenez que les plans sont retournés à l'identique). Bizarrement, quand Haneke refait lui aussi au plan près son tétanisant Funny Games, on salue, certes avec un peu de retenue, l'idée d'envoyer la bombe, américanisée, sur le sol de l'oncle Sam, histoire de leur montrer combien ce sont des cons d'user d'autant de violence, au cinéma comme dans leur quotidien (la guerre, cela va de soit, à quoi s'ajoute le rôle de la NRA, les fusillades en milieu scolaire, j'en passe...). Après coup, le Psycho "moderne" avait été réévalué dans les milieux "autorisés" en fonction de notions artistiques inconnus du Grand Public. D'où peut-être cette prudence à immoler d'entrée Funny Games US.

    Et pourtant, il y aurait presque de quoi, parce que le seul intérêt du film est culturel, comme expliqué précédemment. Si vous n'êtes pas Américain ou américanophile, et si vous avez vu Funny Games "Autriche" (deux conditions difficiles à réunir, je le concède), le film vous laissera froid comme la banquise. En passant outre-Atlantique, le discours et la méthode employée pour le tenir s'auréolent d'une lourdeur ostentatoire, là où l'original faisait paradoxalement acte de pertinence. En choisissant des acteurs "stars", Haneke pensait mieux toucher le spectateur, lui faire appréhender d'une manière sensiblement différente le rapport aux personnages. Las, on se dit que King Kong va venir sauver Naomi Watts des griffes de ses tortionnaires ; quant à Tim Roth, il a connu pire dans Reservoir dogs...

    Pour le reste, que dire, sinon de vous rediriger vers le Funny Games premier du nom, pour en apprécier la mise en scène glaciale, minutieusement calculée, au sens du cadre et du rythme (eh oui, même si le temps semble incroyablement long, c'est un art !) tout aussi travaillé. Quant aux 30 premières minutes, la montée de la tension atteint des sommets, le glissement vers la violence étant d'une subtilité à toute épreuve.

    Mais ces qualité sont celles de Funny Games 1998, et bien que faisant la qualité de celui-là, éthiquement, on ne peut les lui attribuer. Car c'est bien d'un problème de morale dont souffre Funny Games : non pas celle qu'il remet en cause ; en vendant un film formellement identique mais estampillé US, Haneke s'est livré lui et son oeuvre au consumérisme américain. Il aura beau affirmer avoir pris leur pognon pour leur retourner comme une claque, le mal est fait. Surtout quand on voit le rendement de l'oeuvre sur les terres de W. Bush... Un bien beau gâchis.

  •  le 01 Mai 2008 par

    Exercice purement commerciale, même si matîné d'une volonté de faire passer son message outre Atlantique, Haneke nous livre un copié collé de son Funny Games, qui n'a pas grand interêt pour qui a vu le premier, mais ça tout le monde le sait. Si on passe au dessus de cela, le film comporte autant de bonne idée que de mauvaise. Phamplet contre la violence au cinéma, balancé avec la subtilité d'une charge d'éléphant par des adresses directes au spectateurs qui ont l'air de dire "mais qu'est ce que tu fous dans cette salle à regarder ce film ?" On aura quand même aimer plus de transparence. Côté mise en scène pas de quoi s'extasier non plus, Haneke sous couvert de dénoncer la violence, use des artifices vieux comme le monde dont l'efficacité à depuis été longtemps prouvé. Paradoxe donc pour un film qui veut poser le spectateur comme voyeur mais filme les meurtres et les scènes un peu "hard" en hors champs. On ne ressent alors que difficilement le mal à l'aise qui devrait nous prendre à la gorge. Le casting est certes très bon, mais Michael Pitt et Brad Corvet finissent rapidement par être agaçant, Haneke jouant à fond la carte des tueurs au visage d'ange, allant même jusqu'à nous servir de la philosophie de comptoir indigeste. Un film moralisateur, authériste, qui dénonce quelque chose qui ne semble même pas maîtriser, Funny Games premier du nom aurait mérité d'être réactuliser au lieu d'être livrer telle qu'elle. Parce qu'on est loin du film subversif et hargneux que vende les journaux. De la bienpensance, de la démogogie et très peu de vraisemblance. A voir parce question subversité on a que ça à se mettre sous la dent pour le moment.

  •  le 26 Avril 2008 par

    Quand on n'a pas vu la première version de Funny Games mise en scène par le même Haneke, ce remake fait son petit effet, croyez-moi ! Après un premier quart d'heure qui pendant lequel l'atmosphère se plombe (magistralement) d'angoisse, on assiste alors à une forme de torture suffisamment horripilante et subtile pour grincer des dents pendant 1h30 et sortir de la salle complètement lessivé. Les visages poupins de Michael Pitt et Brady Corvet participent à la cruauté et au grotesque de cet insupportable huis-clos. Le casting aux petits oignons et le montage tout à fait percutant de Haneke font de ce Funny Games US un excellent thriller. Du moins pour qui n'a pas vu Funny Games V1.

Les discussions sur le forum a propos de Funny Games U.S.



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Funny Games U.S.


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .