Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Frozen days

Note : 3/5.0 - 1 avis

Titre VO : Yamim Kfuim

Un film de Danny Lerner (II) avec Uli Stenberg , Pini Tavger , Maor Cohen , Tomer Rathaus , Gali Dor

Genre : drame - Durée : 1h31 - Année de production : 2005

Date de sortie cinéma : 21 Novembre 2007

Danny Lerner (II)
Uli Stenberg
Pini Tavger
Maor Cohen
Tomer Rathaus
Gali Dor

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Frozen days, le film

  • Frozen days

    Synopsis

    Meow est une jeune femme solitaire et indépendante, qui erre dans les rues et les boîtes de nuit de Tel Aviv et vend des drogues psychédéliques. Elle squatte des appartements vides et rêve parfois de romance sur internet. Elle semble maître de son existence bohême jusqu'à ce qu'un acte de violence l'entraîne dans une quête angoissante de la réalité et de sa propre identité.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Uli StenbergNahman
    Pini TavgerAlex Kaplan
    Maor CohenLe fêtard
    Tomer RathausL'agent de sécurité
    Gali DorL'employé du supermarché
    Yaniv Ben-AruyaUn policier
    Assaf RavUn policier
  • LISTE TECHNIQUE
    Danny Lerner (II)
    Anat KlausnerMeow
    Sandra SadeLa voisine
    Olga SorkineL'infirmière
    Hila SchwartzLa femme policier
    Karin Mirey Ben-YaacovUne infirmière
    Ayelet Shukrun MishcovskiUne infirmière
    Edouard Douek
    Yves Chevalier
    Ehud Bleiberg
    Danny Lerner (II)
    Zevulun Moshiashvili
    Shaun Gazla
    Arik Rav
  • Ram Shweky
    Tal Keller
    Itay Halevi
    Sandrine Bardet Beeri
    Danny Borbin
    Racheli Greenberg
    Tal Keller
    Michel Burstein
    Tomer Ran

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Frozen days »


  •  le 28 Novembre 2007 par

    Une précision pour commencer : le Danny Lerner de Frozen days n'a aucun rapport avec le Danny Lerner de Rintintin. Et c'est vrai que ça se voit un peu. Si le second mérite le trophée de pire réalisateur de l'année (voire plus), le premier possède un certain talent de metteur en images. Son noir et blanc est si particulier, si troublant, que l'on oublierait presque que ces drôles de nuances de gris sont surtout dues à un manque de moyens. Frozen days ressemble à une copie rendue sur le thème «Rendez hommage à Roman Polanski». Le film ressemble à un mix de Répulsion et du Locataire, avec quelques pointes de Cul-de-sac et quelques références à Rosemary's baby. Rien que ça. La présence de tonton Roman se fait d'ailleurs trop forte dans la deuxième moitié du film : Lerner se cache derrière cette référence de poids et en oublie de développer son propre style. C'est la principale réserve à émettre à propos du film, mais elle est gigantesque. Pour le reste, Lerner montre un certain savoir-faire à faire naître l'angoisse à partir de rien, à faire embarquer le spectateur à bord dun train-fantôme en forme de grand huit (ou le contraire) pour lui donner le tournis et le paumer dans les méandres d'un esprit tourmenté. Transcendé par une jeune comédienne aussi belle qu'impressionnante (en fin de film, sa coupe garçonnne fait penser à celle de... Mia Farrow dans Rosemary's baby), Frozen days est un labyrinthe dans lequel il fait bon se perdre. Et même si on a déjà vu cette fin ailleurs, elle permet au film d'exister longtemps après le générique de fin. Reste à présent à Lerner à s'affranchir de ses références pour créer des univers n'appartenant qu'à lui.

Les discussions sur le forum a propos de Frozen days



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Frozen days


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .