Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Freddy - Les Griffes de la nuit

Note : 2/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : A Nightmare on Elm Street

Un film de Samuel Bayer avec Jackie Earle Haley , Kyle Gallner , Thomas Dekker , Kellan Lutz , Clancy Brown

Genre : èpouvante - Durée : 1h35 - Année de production : 2010

Date de sortie cinéma : 12 Mai 2010

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Samuel Bayer
Jackie Earle Haley
Jackie Earle Haley
Kyle Gallner
Thomas Dekker
Proposer un fond d'écran »

Freddy - Les Griffes de la nuit, le film

  • Freddy - Les Griffes de la nuit

    Synopsis

    Freddy Krueger, un personnage étrange, hante les nuits des adolescents afin de les tuer dans leur sommeil...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Jackie Earle HaleyFreddy Krueger
    Kyle GallnerQuentin Smith
    Thomas DekkerJesse Braun
    Kellan LutzDean Russell
    Clancy BrownAlan Smith
    Christian StolteLe père de Jesse
    Don Robert CassHistory Teacher
    Kurt NaebigDean's Father
    Brayden CoyerLittle Jesse
    Max HoltLittle Dean
    Andrew FiscellaInmate
    Pete KellyUn policier
    Jason BrandstetterCounty Jail Cop
    Rob RileyLe pasteur
  • Scott LindvallAuxiliaire médical
    Parker BagleyPaxton
    Aaron YooMarcus Yeon
    Christopher WoodsLittle Christopher
    Logan StalzerLittle Logan
  • LISTE TECHNIQUE
    Samuel Bayer
    Rooney MaraNancy Holbrook
    Katie CassidyKris Fowles
    Connie BrittonDr. Gwen Holbrook
    Lia D. MortensenNora Fowles
    Katie Schooping KnightCreepy Girl #1
    Hailey Schooping KnightCreepy Girl #2
    Leah UtegCreepy Girl #3
    Kyra KruminsLittle Nancy
    Jennifer RobersDean's Mom
    Tania RandallL'infirmière
    John Rickard
    Erik Holmberg
    Wesley Strick
  • Eric Heisserer
    Wes Craven
    Jeff Cutter
    Glen Scantlebury
    Marian Ceo
    Myron Hoffert
    David Obermeyer
    David Farmer
    Karen Lynn Accattato
    Lisa Fields (1)
    Craig Jackson
    Sharron Reynolds
    Gary Hecker
    John D. Milinac
    Jay Caputo
  • Brian Christensen
    Danny Downey
    Richard Epper
    James Fierro
    Mark Harper
    Lisa Hoyle
    Natalie M. Meyer
    Michael Owen (II)
    Tarah Paige
    Shawn Robinson
    Joe Ross
    Jeff Shannon
    Nathan Siebring
    Karin Silvestri
    Brian Thompson
  • Trampas Thompson
    Merritt Yohnka
    James Elton Davis
    Mike Lewis
    Traci M. Lewis
    Eileen McCahill
    Gina Panno
    Andrew de Cristofaro
    Demetra Diamantopoulos
    Karen Frick
    Kurt Bryant
    Mark Ginther
    William Dambra
    Stephanie Gilliam
    Anthony J. Lullo
  • Nancy Lumb
    Dominic Mango
    Stephen Kaminski
    Eugénie Pont
    Carole Chomand
    Sabri Ammar
    Steve Jablonsky
    Jonathan Flood

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Freddy - Les Griffes de la nuit »


  •  le 14 Juillet 2010 par

    Tout est dans le titre français, "Freddy, les griffes de la nuit" : le croquemitaine créé par Wes Craven est devenu une marque déposée, un produit mercantile destiné à une population de jeunes abrutis parfaitement incarnée à l'écran par des adultes jouant des teenagers ; Freddy, comme Jason, sont à présent les potes d'une génération vouant un culte à ces serial killers dont elle ne connaît rien ou si peu, alors on les appelle par leur petit nom. Une relation douteuse qiu n'a rien à voir avec le syndrome de Stockholm puisque, paradoxalement, alors que les producteurs mettent en avant un personnage mythique, le film cuvée 2010 suit avant tout une bande de djeuns enquêtant sur le passé trouble de Freddy et le leur, intrinsèquement liés, repoussés dans les limbes de l'inconscient. A la lumière de l'original, ce remake est une purge. Même sans comparaison, à l'ombre de lui-même, ces Griffes de la Nuit restent une purge.

    Cédant à une mode énervante et lassante du reboot, Platinum Dunes croit changer réellement de direction en réinventant le personnage éponyme, physiquement d'abord (des brûlures plus crédibles, mais on s'en fout comme des premières règles de Nancy, étant donné le caractère fantastico-nirique du monstre), surtout en l'affublant d'un passé qui répond certes à une problématique moderne (la pédophilie), mais qui perd cependant en crédibilité psychologique : comment un pédophile qui n'a a priori jamais tué en vient-il à devenir le père fouettard de cauchemars lycéens, d'où vient son fameux gant lacérant les chairs des chers bambins américains ? On ne peut se satisfaire de ce twist grotesque et éventé mettant en avant une soif de vengeance bidon, incohérente et illogique. D'autant que du coup, une suite, indispensablement pensée pour une franchise, se trouve impossible, ce dont on ne se plaindrait pas.

    Malgré donc une volonté faoruche de s'affranchir de son glorieux modèle, les clins d'oeil sont là, lissés dans un visuel clippesque qui n'a ni l'énergie ni le style d'un Massacre à la Tronçonneuse des même Platinum Dunes : les doigts acérés émergent entre les cuisses de l'héroïne (aucune dimension sexuelle, alors que Krueger est censé être pédophile), et la silhouette du tueur imprime le mur de la chambre par la grâce d'effets spéciaux épouvantables. Le pire reste à venir : le scénario est un modèle de ratage, d'arythmie, où la seule bonne idée - les micro-siestes - est tuée dans l'oeuf, laissant Freddy dans un rôle d'image subliminale appuyée par une débauche d'effets sonores nuisibles et agaçants.

    Samuel Bayer, pantin animé par Michael Bay derrière la caméra, commet l'erreur grossière de laisser à Jackie Earle Haley (formidable Rorshach, qui fait ce qu'il peut pour faire oublier Englund, en vain) un temps minimaliste, au profit de l'enquête pseudo-policière menée par les victimes. Ca n'avance pas, les mots dédoublent l'image, les séquences oniriques sont sans imagination, répétitives, et sacrifient au gore la nature même de la stratégie originale de Krueger(rendre coupable de ses agissements une adolescence tourmentée et par là même demeurer invisible aux yeux de tous). A ce titre, la mort d'une des victimes en prison, à laquelle est témoin un compagnon de cellule, est juste impensable dans la logique cravenienne.

    Evidemment, il ne fallait pas s'attendre à un remake à la hauteur de l'oeuvre de Wes Craven. Mais pour ceux qui gardent en tête la réussite des reboots de Massacre... ou Vendredi 13, l'espoir de voir revivre une icône de leur jeunesse restait vif. Las, on comprend aujourd'hui que tout le succès revient à Marcus Nispel et non à Platinum Dunes ,véritable responsable des désastreux Amityville et Hitcher. Freddy ne fait plus peur, il est désormais un produit bas de gamme placé sur une étagère hollywoodienne poussiéreuse que l'on ressort ponctuellement pour voir s'il marche encore. Et s'en faire du pognon, sur le dos des cinéphiles, "accessoirement".

Les discussions sur le forum a propos de Freddy - Les Griffes de la nuit



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Freddy - Les Griffes de la nuit


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .