Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Don't Come Knocking

Note : 1/5.0 - 1 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Don't Come Knocking

Un film de Wim Wenders avec Sam Shepard , Tim Roth , Gabriel Mann , James Gammon , George Kennedy

Genre : drame - Durée : 2h02 - Année de production : 2005

Date de sortie cinéma : 12 Octobre 2005

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Wim Wenders
Sam Shepard
Tim Roth
Gabriel Mann
Proposer un fond d'écran »

Don't Come Knocking, le film

  • Don't Come Knocking

    Synopsis

    Howard Spence a connu des jours meilleurs. Héros de nombreux westerns, il ne décroche plus que des rôles secondaires. Rongé par l'alcool et les femmes il apprend qu'il a un enfant quelque part. Il part à sa recherche et sur les traces de son passé, il retrouve Doreen son anicne amour et son fils Earl devenu chanteur.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Sam ShepardHoward Spence
    Tim RothSutter
    Gabriel MannEarl
    James GammonLe vieux fermier
    George KennedyLe réalisateur
    Rodney A. GrantWild Eye
    Tim MathesonLe producteur
    Kurt FullerMr Daily
    James RodayMickey
  • LISTE TECHNIQUE
    Wim Wenders
    Jessica LangeDoreen
    Sarah PolleySky
    Fairuza BalkAmber
    Eva Marie SaintLa mère de Howard
    Marley SheltonLa starlette
    Julia SweeneyLa productrice
    Majandra DelfinoLa première fille
    Marieh DelfinoLa deuxième fille
    Jeremy Thomas
    Jeremy Thomas
    Wim Wenders
    Sam Shepard
    Wim Wenders
  • Claude Letessier
    Franz Lustig
    Peter Przygodda
    Oli Weiss
    Heidi Levitt
    Nathan Amondson
    Caroline Eselin
    Matthew Nicolay
    Sophie Saleyron
    T-Bone Burnett
    Bono
    Andrea Corr

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Don't Come Knocking »


  •  le 18 Mars 2007 par

    Ce n'est pas parce que Wim Wenders a les mêmes initiales que Willy Wonka qu'il peut s'autoriser à refourguer au spectateur des kilomètres de guimauve. C'est un peu ça, «Don't Come Knocking», et pas grand chose de plus : un emballage sucré qui, à peine ouvert, donne sur un contenu totalement vide. Si le point de départ est intrigant (un célèbre acteur de westerns se tire d'un tournage pour aller se reconstruire une famille), on comprend en vingt minutes à peine que le Wenders de ce film-là est le Wim mou du genou que l'on hait tant... Howard Spence va ainsi renouer le contact avec sa môman qu'il n'a pas vue depuis trente ans, puis avec le fils qu'il n'a jamais connu, puis avec la mère de ce fils, puis avec une possible fille (Sarah Polley, LE point fort du film)... Là où Jarmusch, sur un thème voisin, donnait avec Broken flowers une jolie leçon de cinéma, Wenders se vautre dans la psychologie de bazar avec dialogues indigents et mille fois entendus (»Tu n'es pas mon père!!!!!! Tu ne l'as jamais été et tu ne le seras jamais!!!!!» à dire avec les yeux mouillés). Reste son talent à faire de jolies images de temps en temps, mais il ne faudrait pas oublier que ses plus beaux cadrages ne sont que des repompages (qu'on appelle poliment «hommages») des meilleurs tableaux du grand Edward Hopper. Don't go watching.

Les discussions sur le forum a propos de Don't Come Knocking



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Don't Come Knocking


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .