Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Darling

Note : 4/5.0 - 2 avis

Titre VO : Darling

Un film de Ram Gopal Varma avec Fardeen Khan

Genre : comédie dramatique - Durée : 0 - Année de production : 2007

Date de sortie en salle : inconnue

Ram Gopal Varma
Fardeen Khan

Papiers peints et tableaux Star Wars

Proposer un fond d'écran »

Darling, le film

  • Darling

    Synopsis

    Diana Scott raconte sa vie amoureuse a un grand hebdomadaire feminin.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Fardeen KhanAditya Soman
  • LISTE TECHNIQUE
    Ram Gopal Varma
    Esha DeolGita Menon
    Isha KoppikarAshvini

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Darling »


  •  le 28 Novembre 2007 par

    Retracer le parcours d'une victime de la vie sans tomber dans le pathos : tel était le défi de Christine Carrière, réalisatrice rare et discrète (3 longs en 13 ans). Pourtant, l'existence de Darling est si pleine de malheur que le pari semblait difficile à relever. Carrière s'en sort plutôt bien, en restant juste assez à distance pour qu'on se sent un minimum concerné par le film sans nager sous des hectolitres de guimauve. Méprisée par ses parents, perdant deux frères à l'adolescente, s'amourachant d'un type imbuvable et violent, Darling continue à croire qu'il y a une porte de sortie. Parfaitement servi par le ton très Calimero de Marina Foïs, son monologue plus ou moins intérieur est parfois drôle et poétique. Il faut bien avouer cependant que l'agacement va croissant, lorsque l'on réalise que la Darling en question, en plus d'être malchanceuse, tend à se complaire dans son statut de victime. On connaît tous des gens qui nous disent être la cible de tous les malheurs du monde et qui s'épanchent tellement sur notre épaule que l'on finit par comprendre qu'ils se sont créés un personnage pour avoir l'imrpession d'exister. C'est un peu ça, Darling : un mille-feuilles d'éléments malheureux, que le traitement de Carrière (pas tout à fait aussi lunaire que dans le mignon Qui plume la lune ?) ne parvient pas suffisamment à alléger. En fait, c'est sans doute son étiquette «histoire vraie» qui sauve le film : il contraint le spectateur à rester impliqué et à éprouver un brin de compassion avec cette femme ayant réellement existé (et existant toujours, d'ailleurs). Vendu comme une fiction, le même film aurait pu susciter un rejet total, cette accumulation pathétique semblant trop grosse pour être vraie.

  •  le 08 Novembre 2007 par

    Darling est un film à la limite du supportable. Marina Foïs, que je ne connaissais jusqu'ici que dans le registre de la comédie, y incarne avec une force peu commune une jeune femme blessée, meurtrie, avilie mais qui toujours se relève, digne, courageuse et sensible. L'histoire de Darling, par son réalisme et son «misérabilisme» aurait pu séduire les frères Dardenne mais il est heureux qu'elle ait été mise en image par Christine Carrière : grâce à cette dernière (et contrairement à ce qu'on aurait pu craindre des premiers), Darling ne déchoit jamais, Darling ne se retranche jamais longtemps derrière la fatalité, Darling est effroyablement vivante, jamais indignifiante, et encore moins méprisable. Et le film est d'autant plus éprouvant que son rythme et sa mise en scène sont soigneusement travaillés. La montée en puissance de la tendresse que le spectateur peut éprouver pour Darling pendant 90 minutes se mesure à l'aune de sa beauté qui s'épanouit au fur et à mesure pour finir par être avouée et même revendiquée... Un vrai beau film qui ne touchera sûrement pas tout le monde mais qui est incontestablement magnifiquement interprété.

Les discussions sur le forum a propos de Darling



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Darling


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .