Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Cloverfield (06-02-08)

Note : 4.2/5.0 - 6 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Cloverfield

Un film de Matt Reeves avec Michael Stahl-David , Mike Vogel , T.J. Miller , Anjul Nigam , Theo Rossi

Genre : science fiction - Durée : 1h21 - Année de production : 2008

Date de sortie cinéma : 06 Février 2008

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Matt Reeves
Matt Reeves
Michael Stahl-David
Mike Vogel
T.J. Miller
Proposer un fond d'écran »

Cloverfield (06-02-08), le film

  • Cloverfield (06-02-08)

    Synopsis

    Un film mystère centré sur une attaque de New York par une force inconnue...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Michael Stahl-DavidRob Hawkins
    Mike VogelJason Hawkins
    T.J. MillerHud
    Anjul NigamL'homme de caisse
    Theo RossiAntonio
    Brian KlugmanCharlie
    Kelvin YuClark
    Ben FeldmanTravis
    Rick Overton
    Jason CerboneOfficier de police
    Pavel LychnikoffUn homme dans la rue
    Billy Brown (II)Sergent Pryce
    Scott LawrenceLe soldat en chef
    Jeffrey De SerranoLe soldat
  • Tim GriffinL'officier du centre de commande
    Chris MulkeyLe lieutenant Graff
    Susse BuddeL'infirmière
    Jason LombardL'infirmier
    Jamie MartzLe pilote d'hélicoptère
    Roma TorreElle-même
    Will GreenbergLe fêtard
    Baron VaughnLe fêtard
    Ryan KeyLe fêtard
    Rob KerkovichLe fêtard
    Martin CohenLe fêtard
  • LISTE TECHNIQUE
    Matt Reeves
    Lizzy CaplanMarlena Diamond
    Jessica LucasLily Ford
    Odette YustmanBeth
    Margot FarleyJenn
    Liza LapiraHeather
    Lili MirojnickLei
    Charlyne YiLa fêtarde
    Rasika MathurLa fêtarde
    Elena CarusoLa fêtarde
    Guy Riedel
    Sherryl Clark
    Drew Goddard
    Michael Bonvillain
  • Kevin Stitt
    Martin Whist
    Ellen Mirojnick
    Alyssa Weisberg
    Doug J. Meerdink
    Robert Greenfield
    Jake Garber
    Udi Nedivi
    Matthew Spiegel
    Chad S. Frey
    Dennis Liddiard
    Katie Carroll
    Louis Guerra
    Rip Murray
    Jane Wuu
  • Anna Behlmer
    Damian Canelos
    Will Files
    Andy Clement
    Ken Tarallo
    Annie Ellis
    Robert Reed Altman
    Sylvie Forestier

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Cloverfield (06-02-08) »


  •  le 10 Août 2008 par

    Ce film de Matt Reeves s'apparente au très célèbre Projet Blair Witch mais son accomplissement apparait nettement plus spectaculaire dans l'exercice de style . Certes inspiré de Godzilla , ce film fantastique de monstres assome la concurence et nous montre avec impact la panique sur le sol new-yokais . Le côté catastrophique du film s'avère persuasif , certainement dû à la terreur aveugle, au côté hypperréaliste de la caméra au poing . Bien que la plupart des acteurs du film se révèlent peu connus , le talent est bien présent et le réalisme du film se concrétise par une implication du spectateur durant l'intégralité du long-métrage . Cloverfield restitue avec un incontestable réalisme l'aspect "live" du cauchemar américains . Malgré un scénario basique , celui-ci s'avère très efficace car il délivre une redoutable intensité .

  •  le 27 Mars 2008 par

    J.J Abrams, réalisateur et producteur, aujourd'hui il n'est plus nécessaire de le présenter, déjà connu du grand public en tant que créateur des séries Alias et Lost, mais également réalisateur de productions déstinées au grand écran comme Mission: Impossible 3. Même si pour le coup, J.J Abrams n'est ici pas le réalisateur mais le producteur du film, cependant on reconnait tout à fait son genre, il nous amène dans une histoire mystèrieuse avec une chose qui l'est tout autant, ce qui n'est pas sans nous rappeller la série Lost. Il nous offre un tout nouveau concept de film qui, à ma connaissance, n'avait jamais été vu ou exploité auparavant. Le réalisateur nous plante rapidement le décor: prenez une ville (qui est ici la grosse pomme), une poignée de jeunes gens qui font la fête et enfin prenez un élément perturbateur (voire même ici élément destructeur). Vous allez me dire que c'est du vue, revue et corrigé. Et je vais vous répondre «oui», à un détail près, qui est ici le nouveau concept en question. Ce nouveau genre de film nous met derrière un camescope, avec un seul point de vue: celui des personnages du film. Dans Cloverfield il n'y pas de prise de vue en helicoptère filmée à 30 mètre du sol pour nous intodruire un paysage, les personnages c'est nous, fuyant le danger; ce que nous voyons, c'est ce que les personnages voient, et pas plus, pour une fois nous ne sommes au courant de rien, nous sommes dans le flou contrairement à la plupart des autres films dans lesquels nous avons une vision d'ensemble, ici on ne sait que ce que les personnages savent, nous découvrons les mêmes choses qu'eux au même moment qu'eux et tout ça au rythme de la gestuelle de celui qui filme. Ce film est en quelque sorte une chasse au trésor, nous ne voyons pas clairement la chose qui attaque le ville, juste une silouhette par-ci par-là qui apparaît lorsque l'illumination d'une explosion l'éclaire, il nous faut à chaque instant rester attentif pour pouvoir capter quelques détails dans une ambiance très peu illuminée. La fin du film quant à elle nous laisse sur notre faim et on ne peut en aucun cas envisager l'hypothèse qu'il n'y ait pas de suite à venir.

  •  le 17 Mars 2008 par

    Comment réinventer le film de monstre sans paraître ridicule, sans refaire ce qui a déjà été fait (et bien fait), telle est la mission qu'a confié J.J Abrams à Matt Reeves. Auteurs d'un buzz médiatique particulièrement bien manœuvré, il fallait pour ne pas décevoir le spectateur par l'image alléché être à la hauteur de leurs ambitions.

    Sans réaliser le coup de maitre façon The Host qui parvenait à synthétiser le genre «film de monstre» et à lui donner une ampleur inédite, Matt Reeves donne à voir un bon film, efficace, qui utilise avec parcimonie et intelligence son monstre. Furtif jusqu'à un dénouement dommageable, le Godzilla nouveau n'est pas le centre d'intérêt de l'histoire, mais le moteur d'une aventure humaine qui n'est certes pas passionnante, mais suffisamment intéressante (malgré des dialogues qui pour le coup font dans l'amateurisme le plus total) pour ne pas attendre avec impatience chaque apparition du bestiaux et de ses bestioles.

    D'où une présentation des personnages où les enjeux sont posés assez rapidement, mais qui s'étire avec ennui. Ennui, parce que l'on sait qu'un machin va tout faire péter, à commencer par la statue de la Liberté ; ennui parce que les boboqs new-yorkais sont aussi intéressants et subtils qu'un emballage d'Hollywood chewing gum jeté inopinément dans le caniveau. Cela dit, il faut en passer par là pour savourer à sa juste valeur le détonateur et la prise d'assaut de la Grosse Pomme.

    De là, les péripéties vont s'enchaîner à bon train, Abrams et Reeves jouant à merveille des scènes obligées et des rebondissements inattendus. Où quand l'on croit n'avoir qu'un ennemi gigantesque, on se rend compte qu'on se trompe. Les références abondent, plus ou moins volontaires, de la Guerre des Mondes à Alien, Godzilla (n'oublions pas que le héros devait partir au Japon), j'en passe et des meilleurs, mais sans jamais en faire la synthèse ou les dépasser. Reste que tout cela est rendu avec un talent certain, une efficacité qu'on ne peut nier au film (la séquence du pont de Brooklyn, que l'on voit venir au loin, malgré tout surprenante).

    Et si cela fonctionne, c'est avant tout par le procédé stylistique principal, le tournage amateur : d'un réalisme confondant (rappelant à bien des égards le 11 septembre désormais proverbial, mais n'est-ce pas là un but affiché que de rendre compte de la panique d'un peuple devant l'invisibilité de l'ennemi ?), la réalisation n'omet aucun des défauts du tournage caméra à l'épaule, en plus d'un montage hasardeux qui approfondit l'impression de réalité. A quoi vient s'ajouter l'incrustation d'SFX d'une précision rare, qui nous amène à questionner l'image et sa réalité tangible.

    On regrettera des facilités, scénaristiques (le crash d'hélico...), psychologiques (tout le monde se fait bouffer, écraser, bousiller, mais le cameraman fait encore des blagues), mais rien qui ne gâche le plaisir réel de voir un film flippant, impressionnant, qui ne restera peut-être pas dans les annales mais qui comblera les amateurs de «films de monstre» au coin du feu un samedi soir...

  •  le 13 Février 2008 par

    Un nouveau genre de film, avec des scènes filmées à la façon amateur, ce qui permet au spectateur d'être plus inséré dans l'action du film. En effet, c'est une idée ingénieuse qui donne un bon point positif au film, même si le film est assez loin d'être parfait... C'est avec déception que j'ai vu la fin du film car cela a manqué cruellement de détails, par exemple, aucune information n'est donnée sur le monstre, que ce soit sur son origine ou sur sa force, alors que cela paraissait plus logique de donner une quelconque info sur ce dernier. De plus, la fin est très bâclée du fait de sa rapidité, mais est-ce que cela donnerait lieu à une suite ? Peut-être, en espérant qu'elle soit meilleure que le commencement... Niveau action, j'ai apprécié car le film ne m'a pas paru long du tout, même s'il ne dure que 1h30. Les effets spéciaux sont vraiment beaux, et en plus de la façon amateur de filmer, le film paraît vraiment très réel, comme des scènes que l'on verraient aux journal de 20h. C'est donc un bon film, mais qui a manqué de précision...

  •  le 12 Février 2008 par

    Alors bien sur pour certains ce film est l'association du projet blair witch et de godzilla et que le buzz développé autour de ce film n'était pas à la hauteur de la qualité du film, mais j'ai adoré ce film et cela faisait très longtemps que je n'avais pas été autant pris dans un film. Ce long métrage réinvente le film d'invasion extraterrestre comme a su le faire the host l'année dernière, ici on suit quatre amis qui vont être confrontés à l'invasion d'une créature très étrange. Le choix de chaque plan de caméra a été étudié pour réaliser quelques très bons effets. Le film enchaîne les bonnes idées et les acteurs paraissent très à l'aise avec ce type de réalisation. Bref il s'agit d'un grand film qui fera date comme a su le faire la guerre des mondes ou le projet blair witch.


Lire plus d'avis d'internautes

Les discussions sur le forum a propos de Cloverfield (06-02-08)



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Cloverfield (06-02-08)


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .