Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Black Diamond

Note : 0/5.0 - 0 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Black Diamond

Un film

Genre : documentaire - Durée : 1h41 - Année de production : 2009

Date de sortie cinéma : 15 Septembre 2010

Distributeur :

Proposer un fond d'écran »

Black Diamond, le film

  • Black Diamond

    Synopsis

    C'est une vieille histoire : auparavant on parlait de la traite négrière, aujourd'hui c'est simplement un business qui va de l'artisanat local au réseau organisé. Le film tisse la toile d'un réseau anarchique et international de spéculation et de trafic de jeunes garçons africains, agissant sous l'égide du culte du football mondialisé. Des taudis d'Accra et d'Abidjan aux rutilants temples du sport financés par les pétrodollars, il nous mène sur la piste d'Ananse, l'araignée, figure ancestrale du folklore, qui ruse, trompe et manipule ses pairs. Des familles entières sont prêtes à y sacrifier leurs seuls biens. Alors sur le marché des êtres humains, faute de trouver le diamant, l'or des fous fera l'affaire.

  • Black Diamond, l'Afrique noire victime des rapaces du foot business

    Le foot business est une industrie comme une autre avec une particularité notable: les « marchandises » échangées, vendues, convoitées sont des êtres humains. A partir de cette constatation, Pascale Lamche a voulu savoir comment ce marché fonctionnait en Afrique, continent où la pauvreté et le désespoir font fleurir les rêves utopiques de gloire et d'argent facile dans la tête de jeunes en quête d'un meilleur avenir et continent qui recevait aussi – en Afrique du Sud- pour la première fois cette année la coupe du monde de football, plus grand événement planétaire avec les Jeux Olympiques.

    Black Diamond, le filmBien sur, il faudrait être insensible pour ne pas être choqué devant l'exploitation cynique de l'homme (noir) par l'homme (noir et blanc confondus), rejouant au 21eme siècle la version moderne de la sombre et honteuse histoire de l'esclavagisme et de la traite des noirs. Néanmoins, la naïveté du regard de la réalisatrice pourra étonner plus d'un spécialiste amateur du monde du ballon rond. Le documentaire ne fait en effet qu'illustrer des évidences sans jamais creuser réellement les causes profondes de ce trafic humain. De plus, condamner toutes les malversations crapuleuses de passeurs et de pseudo-recruteurs sans états d'âmes prêts à envoyer en Europe contre de fortes sommes d'argent des jeunes footballeurs qui, une fois sur place, constatent l'arnaque et se retrouvent seuls et sans papiers est louable. Mais ne montrer aucune des initiatives positives qui existent pour soutenir et encadrer ces jeunes talents – un exemple parmi d'autres? L'académie Jean-Marc Guillou en Côte d'Ivoire. Et, osons aller encore plus loin, pourquoi serait ce si choquant de gagner de l'argent sur des transferts si ceux ci sont réalisées de façon honnête et transparente? Le film montre au début le culte des Ivoiriens pour Didier Drogba mais ce que la réalisatrice omet de préciser c'est que le joueur n'a pas été repéré au pays, pays qu'il a quitté dès l'âge de 5 ans pour aller vivre à Brest chez son oncle, accessoirement footballeur professionnel lui même. Ces suppléments d'information – qui manque aussi à d'autres moments du film – auraient pu être intéressant pour accentuer cette sensation de miroir aux alouettes cruel et sans fin. A vouloir trop se reposer sur son regard de béotienne émue et dégoutée par des pratiques certes inexcusables et intolérables, Pascale Lamche semble avoir par moment mis totalement de côté l'aspect journalistique et documentée de son film.

    Ce qui manque d'ailleurs cruellement au film, c'est la sensation d'une enquête sérieuse et approfondie. Black Diamond se contente de prendre deux ou trois exemples précis (en soi passionnants – notamment un portrait en creux d'un journaliste courageux qui essaie tant bien que mal d'exercer son métier dans un pays gangrené par la corruption et l'intimidation et où la liberté de la presse n'est qu'une douce utopie) mais même là sans réellement se focaliser dessus, en restant toujours bien trop à la surface des choses et privilégiant à tort – et avec beaucoup de prétentions mal placées pour un tel documentaire – la forme au fond. Le film mélange conte africain traditionnel (l'histoire d'Ananse l'araignée dont on ne saisit pas bien le parallèle avec le foot business), courtes séquences d'animation (très jolie certes mais bien inutile),  caméras cachées, interviews, reportages et images d'archives sans que jamais cette construction ne se justifie réellement – pour ne pas dire qu'elle nuit véritablement aux propos. Il est dommage de constater également que jamais la réalisatrice n'est allé interroger ni des responsables de clubs européens pour avoir leur avis sur cette filière africaine ni des salariés de la FIFA – le film se contente de s'ouvrir sur une question impertinente d'un journaliste à Sepp Blatter, président de la FIFA et de se conclure sur la réponse très langue de bois et politiquement correct de ce dernier, facile et trop court résumé d'un problème qui aurait mérité un autre traitement que ce documentaire tellement à charge qu'il perd de vue l'essentiel.

    Black Diamond, le filmLa dernière image du film, des orpailleurs illégaux, est sans doute la plus parlante sur l'absurdité du monde et une illustration parlante sur l'exploitation cynique des pauvres par les riches. Mais avant cela Black Diamond n'aura malheureusement rien démontré de nouveau et se prend les pieds dans une construction trop précieuse et élaborée pour un tel documentaire. Dans le cadre d'une collection sur les dérives du foot business à la télévision, il aurait largement eu sa place. Au cinéma, c'est nettement moins évident et il risque fort de ne pas trouver son public – encore faut-il qu'il en ait véritablement un car les anti-foot ne verront que leurs aversions pour ce sport renforcées et les connaisseurs n'apprendront rien de nouveau.

    Emmanuel Pujol

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
  • LISTE TECHNIQUE
    Pascale Lamche
    Patrick Quinet
    Olivier Raffet
    Alexandre Ogou
    Patrick Ghislain
    Ingrid Simon
    Rodolphe Molla
    Joël Flescher
    Alexandre Bruant

Avis et critiques des internautes



Il n'y a pas encore d'avis sur le film Black Diamond


Soyez le premier à proposer un avis sur « Black Diamond »


Les discussions sur le forum a propos de Black Diamond



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Black Diamond


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .