Fan de Cinéma
Bannière 728x90

7h58 ce samedi-là

Note : 3.7/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Before the Devil Knows You Are Dead

Un film de Sidney Lumet avec Philip Seymour Hoffman , Ethan Hawke , Albert Finney , Michael Shannon , Brian F. O'Byrne

Genre : thriller - Durée : 1h56 - Année de production : 2007

Date de sortie cinéma : 26 Septembre 2007

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Sidney Lumet
Philip Seymour Hoffman
Philip Seymour Hoffman
Ethan Hawke
Albert Finney
Proposer un fond d'écran »

7h58 ce samedi-là, le film

  • 7h58 ce samedi-là

    Synopsis

    Deux frères organisent le cambriolage de la bijouterie familiale. Mais les choses ne vont pas tourner comme prévu...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Philip Seymour HoffmanAndy
    Ethan HawkeHank
    Albert FinneyCharles
    Michael ShannonDex
    Brian F. O'ByrneBobby
    Blaine HortonJustin
    Leonardo CiminoWilliam
    Lee WilkofJake
    Damon Guptondocteur
    Adrian Martinezgarde de la sécurité
    Alice Spivakréceptionniste
    Natalie Goldla secrétaire d'Hank
    Keith Davisemployé
    Mateo Gomezportier
  • Myra Lucretia Taylorexaminatrice
    Chris Chalkofficier
    John Knoxsergent à la réception
    James Lallyagent
    Jordan GelberAgent
    Megan Byrneinfirmière
    Tom Zolandzjunkie
    Paul ButlerBarrett
    Patrick G. BurnsPriester
  • LISTE TECHNIQUE
    Sidney Lumet
    Marisa TomeiGina
    Aleksa PalladinoChris
    Amy RyanMartha
    Sarah LivingstonDanielle
    Rosemary HarrisNanette
    Arija BareikisKatherine
    Sakina Jaffreydirecteur
    Marcia Jean Kurtzréceptionniste de l'hôpital
    Meredith Pattersonla secrétaire d'Andy
    David Bergstein
    Jane Barclay
    Hannah Leader
    Eli Klein
  • Belle Avery
    J.J. Hoffman
    Jeffry Melnick
    Sam Zaharis
    Jeff G. Waxman
    Austin Chick
    Carol Cuddy
    Kelly Masterson
    Ron Fortunato
    Christopher Nowak
    Tom Swartwout
    Tina Nigro
    Ellen Lewis
    Joseph Reidy
    Wing Lee
  • Chris Newman
    Jérôme Jouneaux
    Isabelle Duvoisin
    Matthieu Rey
    Carter Burwell

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « 7h58 ce samedi-là »


  •  le 12 Décembre 2007 par

    20h05 un vendredi soir pluvieux. Vite, vite, vite, j'ai 5 minutes de retard pour le casse de 7h58.

    Heureusement la mise en scène est tellement fluide et limpide malgré les nombreux flash backs du scénario qu'il est facile de suivre l'intrigue, le comment du pourquoi deux frères décident de braquer la bijouterie de leurs propres parents.

    Vous avez dit frères? Décidément, en cette fin d'année, les polars noirs aux allures de drames antiques avec pour (anti) héros deux frères fleurissent sur nos écrans. Après Woody Allen et avant James Gray, c'est Sidney Lumet qui s'y colle!

    L'histoire ne brille pas par son originalité, les derniers rebondissements lassent, les ressorts psychologiques ressemblent à des grosses ficelles: autant de reproches aux scénaristes par trop pantouflards. Sidney Lumet, lui, livre un film sobre, dense, dur. Pas de chichis, juste l'essentiel. Le plus bluffant? Sa direction d'acteurs qui sublime les performances irréprochables d'Ethan Hawke, Philip Seymour Hoffman et Albert Finney pour ne citer qu'eux.

    22h01 le même vendredi soir pluvieux. La salle se vide, il est l'heure de rentrer chez toi, spectateur, vite, vite, vite before the devil knows you're dead.

  •  le 28 Novembre 2007 par

    Malgré un Jugez-moi coupable assez sympathique, on ne pensait pas que Sidney Lumet serait capable de revenir à son niveau d'antan. C'était sans compter sur 7h58 ce samedi-là (ou plutôt Before the devil knows you're dead), polar brilant et bien ficelé qui ne peut que régaler les fans du genre. À la base, une énième histoire de braquage raté : sauf que le film commence par celui-ci pour ensuite s'intéresser aux raisons et aux conséquences de ce fiasco. Par le biais d'une construction complexe mais compréhensible (le film use de flash-backs, flash-forwards et points de vue subjectifs, mais n'oublie jamais de permettre au spectateur de se situer dans l'action), Lumet dissèque les quelques jours qui ont bouleversé la vie d'une famille américaine. 7h58 est une vraie tragédie familiale : les héros du film sont deux frangins qui décident de braquer... la bijouterie tenue par leurs parents. C'est cette particularité qui donne son sel au film. Longtemps, on croit que les seuls échanges de violence auront été ceux commis pendant le hold-up. Lumet se focalise sur la destinées de quelques hommes et femmes et se refuse à faire de son film une banale histoire de règlement de comptes. La mise en scène est feutrée, les effets de style sont rares et mesurés, et le casting est tout bonnement prodigieux. Il convient de citer tout le monde, tant chacun des acteurs apporte énormément à son personnage. Philip Seymour Hoffman est encore meilleur que d'habitude en salaud de service, Ethan Hawke continue à se débarrasser de sa carapace d'ado un peu frêle, Albert Finney est un formidable père colère, et Marisa Tomei transcende idéalement son personnage de femme fatale. 7h58 ce samedi-là sang le sang, la sueur, la semence, et quand il vous chope, c'est pour ne plus vous lâcher. De la part d'un réalisateur de 83 ans, c'est tout de même un exploit prodigieux.

  •  le 22 Octobre 2007 par

    Quelque cinquante années après 12 Hommes En Colère, Lumet tente à nouveau d'inventer le cinéma... Mais il n'y réussit pas aussi bien qu'en 1957... 7h58, Ce Samedi-Là est certes un très bon film. Je veux dire par là que le scénario est absolument impeccable. La direction d'acteurs (et quels acteurs! Philip Seymour Hoffman le magnifique et Ethan Hawke le désarmant) est définitivement parfaite. Le montage est quant à lui proprement sensationnel (bien que malheureusement trop comparable à celui de Gus Van Sant dans Elephant). L'étude psychologique est fascinante. Les mouvements de caméra absolument épatants (quoique parfois un peu trop «copiés» sur ceux de Jugez-moi coupable). Bref, Lumet est victime de son talent : je ne lui pardonne pas de ne pas innover, et je lui pardonne encore moins sa sobriété qui était autrefois si exaltante et qui m'a semblée aujourd'hui un tantinet ennuyeuse. En résulé : tout est nickel dans ce film; sauf que je n'ai pas eu l'impression d'assister à l'avènement d'un très grand réalisateur, ce qui a pourtant été le cas à chaque fois que j'ai vu un film de Monsieur Lumet. Et même si c'est injuste, je continue à exiger de Lumet qu'il fasse de très grands films, et pas seulement de très bons films...

Les discussions sur le forum a propos de 7h58 ce samedi-là



Il n'y a pas encore de discussion autour du film 7h58 ce samedi-là


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .