Fan de Cinéma
Bannière 728x90

Anna M.

Note : 4/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Anna M.

Un film de Michel Spinosa avec Gilbert Melki , Francis Renaud , Samir Guesmi , François Loriquet , Pascal Bongard

Genre : drame - Durée : 1h46 - Année de production : 2007

Date de sortie cinéma : 11 Avril 2007

Distributeur :

Michel Spinosa
Gilbert Melki
Gilbert Melki
Francis Renaud
Samir Guesmi
Proposer un fond d'écran »

Anna M., le film

  • Anna M.

    Synopsis

    Atteinte de l'illusion délirante d'être aimée, Anna, jeune femme douce et réservée, se persuade que le docteur Zanevsky est amoureux d'elle. Dès lors, rien, jamais, n'entamera sa conviction... Mais après l'espoir, viendra le dépit, puis la haine...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Gilbert Melkile Dr Zanevsky
    Francis RenaudAlbert
    Samir Guesmile réceptionniste
    François Loriquetle psychiatre
    Pascal Bongardle commissaire
    Eric Savinle père des fillettes
    Daniel San Pedrole serrurier
    Geordy Monfilsle fils de l'antiquaire
  • LISTE TECHNIQUE
    Michel Spinosa
    Isabelle CarréAnna M.
    Anne Consignyla femme du médecin
    Geneviève Mnichla mère
    Gaëlle BonaEléonore
    Raphaëlle DoyleJuliette
    Fenella WoodgateMarion
    Delphine Zinggla secrétaire de l'hôpital
    Catherine Eparsla femme de la Gare du Nord
    Valérie Keruzorel'infirmière psychiatrique
    Julie Brochenl'antiquaire
    Patrick Sobelman
    Michel Spinosa
    Marie-Frédérique Lauriot-Dit-Prévost
  • Antoinette Boulat
    Nathalie Raoul
    Alain Duplantier
    Pierre Mertens
    Thierry François
    Chantal Hymans
    Valérie Deloof
    Stéphane Thiebaut
    Christophe Marillier
    Elodie Van Beuren
    Karine Raphäel
    Jérémie Chevret
    Marie-Christine Damiens
    CocoRosie
    Au Revoir Simone

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « Anna M. »


  •  le 16 Mai 2007 par

    Dans À la folie... pas du tout, sombre navet de Laetitia Colombani, Isabelle Carré était la femme de Samuel Le Bihan, victime des pressions d'une érotomane. Elle est cette fois de l'autre côté de la barrière : dévorée par une passion unilatérale et fantasmée, Anna M. désespère, harcèle, mène la vie dure à l'homme qu'elle a choisi (malgré elle ou pas) comme cible. Une maladie psychique terrible et effrayante, face à laquelle on se sent impuissant, d'autant plus que les rechutes sont fréquentes. Plutôt que de tomber dans le sensationnalisme ou le thriller à deux sous, Michel Spinosa a opté pour une approche quasiment scientifique d'une érotomane comme les autres. C'est le gros atout d'Anna M. : parvenir à foutre les jetons en se contentant de décrire les simples symptômes de cette maladie. À plus d'une reprise, on pense à Requiem, dans lequel Hans-Christian Schmid abordait sur le même mode un sujet aussi extravagant que la possession par le diable. Sous des abords de film français bien tranquille, Spinosa bouscule le spectateur, notamment dans une dernière demi-heure qui rebondit intelligemment sur les souffrances de l'héroïne. Quelques scènes d'une audace folle et une actrice incroyable (Isabelle Carré, l'oeil enfin sombre) achèvent de faire d'Anna M. une vraie réussite, qui met passablement mal à l'aise.

  •  le 25 Avril 2007 par

    Un film qui raconte la vie d'une personne atteinte d'erotomanie, excellente Isabelle CARRE, qui si l'on connait une personne atteinte cela fait peur de savoir jusqu'ou elle peut aller dans la folie... Ce film n'est pas s'en rappeler 'A la folie pas du tout' qui traitait du même sujet mais celui ci s'attache plus à la personnalité de l'héroine que le précédent. En conclusion, un bon film qui mérite le détour.

  •  le 14 Avril 2007 par

    Anna M. ou la chronique d'un pathologie amoureuse. L'anonymat de ce titre qui semble renvoyer à un dossier médical permet aussi à chacun d'accepter que les déviances de cette jeune femme nous ont parfois effleurées. La folie n'est jamais loin quand on aime. Même s'il est (fort heureusement) rare de tomber dans les excès de Anna, je défie quiconque de n'avoir jamais tenté de se voiler la face, de manipuler la réalité pour se croire aimé et s'accorder ainsi le droit d'aimer. Du côté des acteurs, la sobriété de leur jeu contribue à augmenter la tension qui pèse tout au long du film sur le spectateur. Quant à Michel Spinosa, tel un observateur médical, il découpe en segments l'évolution de Anna : l'illumination, l'espoir,le dépit, la haine, le refuge. Et dès le début, Isabelle Carré (que je n'ai jamais vue aussi bien servir un rôle) nous plonge dans un univers oppressant qui ne tarde pas à devenir effrayant. D'autant plus effrayant que nous en connaissons les arcanes...

Les discussions sur le forum a propos de Anna M.



Il n'y a pas encore de discussion autour du film Anna M.


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .