Fan de Cinéma
Bannière 728x90

A bittersweet life

Note : 3.3/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : Dal kom han in-saeng

Un film de Kim Jee-Woon avec Byung-hun Lee , Jeong-Min Hwang , Ku Jin , Kim Hae-gong , Kim Young-Cheol

Genre : policier - Durée : 1h58 - Année de production : 2005

Date de sortie cinéma : 10 Mai 2006

Distributeur :

Visitez le site officiel du film

Kim Jee-Woon
Kim Jee-Woon
Byung-hun Lee
Byung-hun Lee
Jeong-Min Hwang
Ku Jin
Proposer un fond d'écran »

A bittersweet life, le film

  • A bittersweet life

    Synopsis

    Un chef de gang suspecte sa petite amie Hee Su d'avoir une liaison avec un autre homme. Il demande à son bras droit, Sun Woo, de suivre Hee Su et de l'éliminer s'il la surprend en galante compagnie.

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Byung-hun LeeSun Woo
    Jeong-Min HwangBaek, chef de gang
    Ku JinMin-gi
    Kim Hae-gongTae-woong, chef des trafiquants
    Kim Young-CheolLe chef Kang
    Lee Ki-YoungOH Moo-Sung
    Kim Roe-HaMun-suk
    Mun Jeong-HyeokTae-gu
    Oh Dal-SuMyung-gu
    Kwang-rok Oh
    Mu-yeong Lee
  • LISTE TECHNIQUE
    Kim Jee-Woon
    Yu-mi Jeong
    Shin Min-aHee Su
    Oh Jung-Wan
    Dong-Ho Park
    Kim Jee-Woon
    Ji-Yong Kim
    Sang-Ryul Shin
    Sung-hee Ryu
    Jae-geun Choi
    Kyung-tae Kim
    Sang-kyung Cho
    Chung Du-hong
    Do-hee Kim
  • Céline Petit
    Young-kyu Jang
    Dalparan .

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « A bittersweet life »


  •  le 03 Février 2008 par

    C'est l'histoire d'un type, t'as vu, bah il est homme demain, t'as vu, trop à fond dedans, même qu'il a jamais eu de meuf tellement il est perché, truc de dingue, alors que quand même il est beau gosse, costard et tout et tout. Le gars, c'est genre, en pleine réunion de mafieux, quand il est pas content, il se met de bout sur la table pour savater du gangster en poussant des petits cris aigus comme Bruce Lee, et même si ils ont des guns, le gars il s'en cogne, il leur met des atemis dans les avant-bras. Alors après, le type, il doit surveiller la meuf de son boss parce qu'il paraît qu'elle se serre un autre gars, sauf que bon, notre type, il a le coeur et le dard qui le démangent, alors il a vite fait un faible pour elle et il la couvre. Du coup ça attire les emmerdes en pagaille et au bout d'un moment il se retrouve écartelé dans un entrepôt. Et le type, au lieu de demander pardon ou quoi, il crache sur tout le monde en disant qu'il en a rien à foutre de la mort. Trop une tête brûlée, t'as vu. A bittersweet life, ça dure deux heures, t'as vu, mais je dirais plutôt deux plombes, et en plus c'est rien que du cliché, du moche, du clinquant, et surtout du con. Même à moi on me la fait pas avec un truc pareil. Le réalisateur Ji-woon Kim, t'as vu, c'est le plus frimeur et le plus mauvais de la pseudo «nouvelle vague coréenne» mon cul. Vraiment trop craignos, le film.

  •  le 08 Octobre 2007 par

    Sun Woo n’a pas de loisir, pas d’ami, pas de vie affective…, pas de vie tout court. Enfermé dans l’ombre d’un chef de gang. C’est peut-être pour cela qu’il défie si souvent la mort. Jusqu’au jour ou ce qui paraissait inaccessible, devient à portée de main. Mais pourra-t-il faire abstraction du monde dans lequel il vit ? À chacun ses codes d’honneurs. Et chacun voit « midi à sa porte ». Tout est légitime dans ce film. Mais le manquement à un engagement, quel qu’il soit, peut-il justifier la mort d’un homme ? Surtout lorsque cela touche aux sentiments. Le scénario est simple et efficace, mais jamais simpliste. Le paradoxe est fort lors de la confrontation finale ou l’on distingue (en arrière-plan) le nom du bar : « La Dolce Vita ». Et là, tout est dit. Un film méditatif…

  •  le 12 Novembre 2006 par

    Après son dernier film 2 SOEURS esthétiquement très réussi mais manquant singulièrement d'âme et de rythme, Kim Jee Woon s'attaque à un genre à la mode depuis le choc OLDBOY, un film de gangsters sur la vengeance. Et la première impression qui m'est venue immédiatement, c'est qu'on est en droit de se demander si c'est le même réalisateur que celui du soporifique 2 SOEURS qui nous propose ce film ... Car ici, si tout est relativement simple et peu original, force est de constater que l'histoire est lisible, compréhensible, qu'elle va droit au but. Le réalisateur pose lentement les bases de l'intrigue, prend le temps de présenter les éléments indispensables à la compréhesion des personnages et les enchaînements se font logiquement, sans ajout d'informations inutiles qui viendraient parasiter la trame de l'histoire avant d'en venir aux scènes plus dynamiques. Une photographie magnifique, une bande originale sublime et des scènes d'action pêchues et spectaculaires (ces dernières contrastent nettement avec les scènes dramatiques légères pour mieux assomer le spectateur tant la débauche de violence est importante comparé au calme de l'ambiance générale) constituent une démarche artistique dans l'ère du temps et relativement efficace. Côté acteurs, on notera la prestation époustouflante de justesse et classe de Lee Byung-Hun qui porte tout le film sur ses épaules deux heures durant en héros blessé, meurtri et vengeur. Les autres rôles principaux demeurent bien en deçà de de l'interprète de Sun Woo mais demeurent convaincants dans l'ensemble. Ce film ne plaira pas à tous car il pourrait agacer ceux qui viendraient y chercher autre chose qu'un moment de pur divertissement noir dans la forme comme dans le fonds, les clichés y étant nombreux, la réalisation classieuse pourrait être qualifiée de pompeuse ou trop carrée, trop propre. Pour ma part, j'ai passé un très agréable moment de cinéma.

Les discussions sur le forum a propos de A bittersweet life



Il n'y a pas encore de discussion autour du film A bittersweet life


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2020 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .