Fan de Cinéma
Bannière 728x90

12h08 à l'est de Bucarest

Note : 4.3/5.0 - 3 avis

Papiers peints et tableaux Star Wars

Titre VO : A fost sau n-a fost?

Un film de Corneliu Porumboiu avec Mircea Andreeseu , Teo Corban , Ion Sapdaru

Genre : comédie dramatique - Durée : 1h29 - Année de production : 2006

Date de sortie cinéma : 10 Janvier 2007

Distributeur :

Corneliu Porumboiu
Mircea Andreeseu
Teo Corban
Ion Sapdaru
Proposer un fond d'écran »

12h08 à l'est de Bucarest, le film

  • 12h08 à l'est de Bucarest

    Synopsis

    Une petite ville de province s'apprête à fêter Noël seize ans après la Révolution. C'est la période que Virgile Jederescu, patron de la télévision locale, choisit pour confronter ses concitoyens à leur propre histoire...

Le Casting du film

  • LISTE ARTISTIQUE
    Mircea AndreeseuEmanoil Piscoci
    Teo CorbanVirgil Jderescu
    Ion SapdaruTiberiu Manescu
  • LISTE TECHNIQUE
    Corneliu Porumboiu
    Mirela CioabaDoamna Manescu
    Luminita GheorghiuDoamna Jderescu
    Daniel Burlac
    Corneliu Porumboiu
    Marius Panduru
    Alex Dragomir
    Sebastian Zsemlye
    Daniel Raduta
    Roxana Szel
    Laurence Granec
    Karine Ménard
    Rotaria

Avis et critiques des internautes


proposer un avis sur « 12h08 à l'est de Bucarest »


  •  le 12 Février 2007 par

    A fost sau n-a fost? Y a-t-il eu, ou non? C'est toute la question posée par ce délicieux «12h08», comédie politico-burlesque d'une originalité folle. Après une longue introduction montrant la misère sociale dans laquelle vivent ses personnages, Corneliu Porumboiu entre dans le vif du sujet. Trois personnages vus par le biais de la caméra d'une chaîne de télévision locale : un vieillard qui s'occupe en faisant le père Noël, un professeur alcoolique, et un présentateur bien vite dépassé par les évènements. Alors, y a-t-il eu, ou non, une révolution dans ce petit village roumain? Tout dépend, en fait, de si le petit groupe qui a manifesté le 22 septembre 1989 (jour de la fuite de Ceaucescu) s'est montré avant ou après 12h08. Avant cette heure fatidique, ils seraient alors considérés comme de vrais révolutionnaires n'ayant pas peur des représailles. Après midi huit, les revoici simples fêtards, pas plus courageux que la moyenne. Avec un humour dévastateur et très efficace, Porumboiu livre un spectacle hilarant où le burlesque est roi. On ne peut pas vraiment parler de film politique : même si «12h08 à l'est de Bucarest» parle de révolution et de conviction, il s'agit avant tout d'un film destiné à rire de sujets pas forcément poilants à la base. C'est en tout cas fort réussi : un an après La mort de dante Lazarescu, comédie noire à la réussite discutable mais au ton différent, «12h08» vient confirmer que le cinéma roumain n'est pas mort et qu'il a beaucoup à nous apprendre.

  •  le 11 Février 2007 par

    Sans doute le film le plus drôle que j'ai vu depuis OSS 117 (Borat ne m'ayant pas fait beaucoup rire...). Pourtant, le thème est on ne peu plus sérieux : alors que tout un pays se révolte, avons-nous fait la révolution individuellement ? Un présentateur d'une télé locale invite deux hommes à venir témoigner de ce qu'ils faisaient à 12h08 précises le jour où Ceausescu s'enfuyait de Bucarest. La question est plus grave qu'il n'y parait et on réalise au fur et à mesure du film que chacun des protagonistes aurait, à sa façon, voulu être un héros et pouvoir se renvoyer une image valeureuse de lui-même... La mise en scène, absolument étonnante, peut paraître irritante au départ dans la mesure où tous les plans sans exception sont fixes. Mais, assez rapidement, on est comme hypnotisé par cette façon de filmer et cela fait partie intégrante de 12h08. Mais toute la saveur de 12h08, tous les ressorts humoristiques et toute la profondeur du questionnement, ne seraient rien sans la justesse des 3 acteurs principaux. Une perle, un ovni, un film à voir absolument...

  •  le 08 Février 2007 par

    Le 22 décembre 1989 à 12H08 Ceausescu fuyait la Roumanie en hélicoptère, toute personne descendue dans la rue avant cette heure fatidique est un héros révolutionnaire ! 16 ans plus tard un homme veut savoir si sa ville à participer à cet élan national. Sous couverts d’un débat à l’antenne de la télévision locale il retrace la chronologie de cette journée, pour l’aider, il invite un vieil homme muré dans sa solitude ainsi qu’un prof d’histoire alcoolique et criblée de dettes qui se targue d’avoir été là ce jour là, information plus que remise en cause…. Le film met du temps à démarrer et ne prend corps que dans le fameux débat que l’on a la joie de savourer dans son intégralité, rapidement tout ceci vire à l’absurde, entre l’amateurisme du journalisme et du cameraman, les noms d’oiseaux, le prof qui s’accroche à ses illusions et les cocotes en papier du père Noël… c’est à coup sûr une comédie dramatique ! On ne sait plus si on a le droit de rire de ces hommes en quête d’héroïsme. Un moment exquis qui aurait mérité une bande son plus présente.

Les discussions sur le forum a propos de 12h08 à l'est de Bucarest



Il n'y a pas encore de discussion autour du film 12h08 à l'est de Bucarest


Soyez le premier à ouvrir une discussion sur ce film


Les autres films que vous pourriez aimer

Fan de Cinéma est enregistré à la C.N.I.L. sous le n° 1143859 - Copyright © 2005-2019 LS Project Tous droits réservés. Scruteweb - community management. Voyance sérieuse .